Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mars

Titre de la question Hernie discale
Question Bonjour, le rhumatologue de la malade souhaite faire une infiltration sur un début d'hernie cervicale en c6-c7. L'inquiétude c'est qu'il souhaite la faire en cabinet sans radioguidage ni autre est-ce normal? Quels risques? Merci cdt.
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez connaître le mode opératoire d’une infiltration épidurale et ses risques.

Le Groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon (Paris) dans une fiche destinée aux patients, explique cet acte médical et notamment le déroulé de l’infiltration :
« QU’EST CE QUE C’EST ?
Les injections locales de corticoïde sont de pratiques courantes dans le traitement des affections du rachis. En cas de lombosciatique, de lombo-cruralgie voir exceptionnellement de lumbago, des infiltrations épidurales peuvent vous être proposées par votre médecin.
Le rachis est formé de vertèbres qui s’articulent entre elles, en avant, par l’intermédiaire des disques intervertébraux, et en arrière, par les articulaires postérieures. Les disques intervertébraux sont des éléments d’unions et de stabilité entre les vertèbres. Ils permettent d’amortir les pressions. Les vertèbres délimitent en leur sein un canal : le canal rachidien qui contient les racines nerveuses. Autour, muscles et ligaments renforcent la congruence.
L’espace épidurale est une zone qui entoure un sac contenant les racines nerveuses.
1. Comment se déroule l’infiltration ?
Cette infiltration se déroule en position assise ou parfois allongée sur le coté, le dos rond. Après désinfection de la peau, une aiguille est introduite à proximité de deux vertèbres au niveau du rachis lombaire jusque dans l’espace qui entoure le sac contenant les racines nerveuses : l’espace épidural. Le produit diffuse dans cet espace et agit sur plusieurs centimètres de hauteur. Elle peut être renouvelée deux à trois fois en fonction de l’efficacité. »
www.hopital-dcss.org/actes/infil_epi.htm

Un Centre de radiologie lyonnais précise que ces infiltrations peuvent se réaliser sans radio-guidage même si celui-ci est à privilégier :
« La plupart sont réalisées au cabinet du médecin traitant ou du rhumatologue grâce aux repères anatomiques de surface.
Le radio-guidage, par scopie ou par scanner améliore la précision de l’injection, notamment dans les régions profondes (rachis…) »
www.lyon-radiologie.com/spip.php

Le Groupe Rennais de l'Appareil Locomoteur (constitué en 2004 lors de la fusion de trois cliniques de la métropole rennaise, constituant le Centre Hospitalier Privé Saint Grégoire.) ajoute cependant :
« Ces infiltrations sont réalisées de préférence sous contrôle radioscopique ou scanographique. Une infiltration paravertébrale à l'aveugle peut être réalisée au cabinet, en regard d'un point douloureux à la palpation, mais ce geste, s'il n'est pas dangereux, reste d'une efficacité aléatoire. »
www.orthopedie-et-readaptation.com/rachis/lombosciatique/lombosciatique_infiltrations.htm

Il apparaît donc à la lecture de ces documents que cet acte médical peut être pratiqué au cabinet sans appareil de repérage même si le résultat est parfois moins efficace.

Nous espérons vous avoir apporté des éléments d’information susceptibles d’enrichir le dialogue de votre proche avec son médecin.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut