Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - avril

Titre de la question Tendino bursite
Question J'ai une tendino bursite du bas et moyen fessier qui ne passe pas malgré 2 infiltrations.
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une tendino bursite du bas et moyen fessier et malgré deux infiltrations vous n’avez aucune amélioration.

Un article de la Revue du rhumatisme (Volume 76, numéro 2, pages 151-158, février 2009) Tendinobursites trochantériennes et ruptures du moyen glutéal co-écrit par Hervé Bard, Valérie Vuillemin, Philippe Mathieu, Michel Lequesne, présente les traitements préconisés pour soigner une tendino bursite :
« Le traitement des TBT était jusqu’à présent assez stéréotypé, reposant le plus souvent sur les infiltrations de dérivés cortisoniques ou sur un traitement anti-inflammatoire per os de quelques semaines, avec réduction des sollicitations mécaniques (canne si possible). Une rémission ainsi induite ou même spontanée est observée en quelques semaines ou mois dans de nombreux cas. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sans réduction d’appui sont souvent peu efficaces. Malgré une évaluation encore très insuffisante, les injections locales d’un cortisonique non fluoré sont efficaces à condition d’être bien ciblées. Nombre de patientes ont un pannus adipeux important sur ce site rendant utile un échoguidage. En effet, le repérage clinique et même radiographique s’avère très imprécis selon une étude récente. Dans plus de la moitié des cas, pour Cohen et al. , il faut au moins deux tentatives pour obtenir une bursographie et dans 10 % des cas plus de trois tentatives. La première injection peut associer un anesthésique local à un cortisonique (acétate de prednisolone) pour bénéficier d’un test diagnostique immédiat. L’absence d’amélioration après une ou deux injections locales, la seconde étant espacée au moins d’une à deux semaines, devrait faire demander une échographie pour confirmer le diagnostic et pratiquer une injection radio- ou échoguidée. L’infiltration est suffisante, spectaculaire et d’efficacité durable dans les bursites simples et même dans nombre de bursopathies paratendinopathiques. Parfois, elle permet seulement au patient de dormir en décubitus latéral, de marcher sans douleur, mais il persiste une douleur à la mise en charge et à la montée des escaliers, témoignant d’une tendinopathie symptomatique associée. Les rechutes ne sont pas rares. Elles devraient être évitées en supprimant d’éventuels facteurs favorisants et en respectant le temps de réparation tendineuse, d’environ trois mois, ce délai doublant après 60 ans. Les complications sévères des injections péritrochantériennes sont exceptionnelles. Avant de pratiquer des infiltrations péritrochantériennes, il ne faut pas oublier qu’il existe des contre-indications (infection locale ou générale patente ou suspectée, hypersensibilité à l’un des constituants, traitement anticoagulant ou trouble de l’hémostase, diabète sucré non équilibré) et qu’une bursite trochantérienne peut être d’origine infectieuse .
La physiothérapie et la rééducation (non codifiée) sont parfois proposées en complément, mais leur bénéfice semble modeste et n’a pas été évalué. Le ménagement des muscles concernés est important (suppression ou réduction de la pratique des escaliers, du port de charges lourdes, de la marche en terrain accidenté, etc.). Le port d’une talonnette du côté non douloureux, l’utilisation temporaire d’une canne ou d’une béquille, une orthèse plantaire corrigeant un valgus sont des mesures à ne pas négliger pour faciliter la cicatrisation tendineuse et prévenir les rechutes. Certains cas peuvent durer un à deux ans, voire plus et se compliquer de ruptures tendineuses partielles ou transfixiantes.
Le traitement chirurgical des bursites et des tendinopathies chroniques reste exceptionnel, mais pourrait devenir plus courant.
Moins de 5 % des cas avaient fait l’objet d’un traitement chirurgical dans les rares séries anciennes de la littérature. Récemment, dans une série continue de 17 cas « rebelles » (13±10mois), près de la moitié des patientes ont été opérées, avec un bon résultat durable dans sept cas sur huit. Ce traitement consiste en une bursectomie et surtout en une réinsertion par deux ancres intratrochantériennes du tendon désinséré. Cette réparation tendineuse implique six à huit semaines de privation d’appui et n’est envisageable que si l’évaluation musculaire préopératoire par IRM ne montre pas d’atrophie ou de dégénérescence musculaire importante, règle bien connue dans la réparation de la coiffe des rotateurs de l’épaule. Des bursectomies par arthroscopie ont été proposées récemment et même des ostéotomies trochantériennes dans des bursites réfractaires.
Les résultats de la chirurgie des tendinobursopathies trochantériennes semblent bons, voire excellents dans les deux séries publiées, avec un recul de 41 mois et de 29 mois, mais les séries sont courtes (sept et huit cas), sans groupe témoin comparatif randomisé sous traitement conservateur. La décision d’une intervention doit donc se faire sur une symptomatologie douloureuse et fonctionnelle invalidante, rebelle à un traitement médical prolongé (six mois dans notre pratique en l’absence de signes cliniques de rupture tendineuse) et pas seulement sur les données de l’imagerie. »
www.em-consulte.com/article/202095/tendinobursites-trochanteriennes-et-ruptures-du-mo
(article disponible dans toute bibliothèque abonnée à Em-premium)

Chaque cas étant particulier, ces informations sont données à titre général et ne s’appliquent peut-être pas à votre cas. Cependant nous espérons qu’elles pourront enrichir le dialogue avec le médecin qui vous suit afin qu’ensemble vous puissiez décider d’une thérapeutique plus adaptée et qui vous apporte un soulagement conséquent.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut