Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - février

Titre de la question Paralysie récurrentielle de la corde vocale
Question Bonjour, J'ai été opéré une fois de la crosse, en 2000 et une deuxième fois en 2010 juste en dessous et suite à cette deuxième opération le chirurgien a visiblement touché ou sectionné le nerf récurrent de la corde vocale gauche qui passe autour de l'aorte à cet endroit. C'est pourquoi je me permets de vous contacter, parce que depuis j'ai la corde vocale gauche immobilisée ouverte ce qui m'a fait perdre ma voix et me pose beaucoup de problèmes dans ma vie de tous les jours. Cela fait maintenant 15 mois que je suis dans cet état avec le moral pas toujours au top. Au mois de décembre pendant 2 jours j'avais retrouvé une bonne partie de ma voix et je pouvais enfin faire des phrases sans être essoufflé mais malheureusement cela n'a pas duré. J'ai espéré un moment que j'étais en train de récupérer mais le phoniatre que j'ai consulté m'a expliqué qu'après 15 mois de non fonctionnement les fibres qui constituent le nerf récurent s'atrophient et qu'il ne pourrait plus retrouver sa fonction initiale. J'aimerais avoir un avis concernant une paralysie récurrentielle de la corde vocale, savoir par exemple si après autant de temps je peux espérer récupérer uniquement avec de l'orthophonie ou s'il est préférable désormais que je me tourne vers la chirurgie et du coup connaitre du manière objective ce que l'on nous propose avec évidemment les avantages et les inconvénients. Je précise que j'ai fait de l'orthophonie pendant quelques mois sans aucun succès. Merci d'avance. Au plaisir de vous relire.
Réponse

Bonjour,

Lors d‘une intervention chirurgicale, le nerf récurrent de la corde vocale gauche a été abimé ce qui a provoqué une paralysie récurrentielle de la corde vocale et donc une aphonie. Vous souhaitez savoir si après 15 mois, cette aphonie peut régresser et les solutions envisageables pour recouvrer votre voix.

L’Institut de cancérologie Gustave Roussy définit ainsi la paralysie récurrentielle :
« Le nerf récurrent (ou nerf laryngé inférieur) est étroitement lié à la face profonde de chaque lobe thyroïdien; il existe donc un nerf récurrent de chaque côté, correspondant à chaque corde vocale. Une paralysie d’un des nerfs (exceptionnellement des deux) peut survenir de manière imprévisible après chirurgie thyroïdienne, malgré une technique chirurgicale minutieuse. La paralysie unilatérale se manifeste par une modification de la voix et par des difficultés pour augmenter l’intensité de la voix et peut s’accompagner de difficultés respiratoires à l’effort et/ou des troubles pour avaler, notamment des aliments liquides. Cette paralysie est transitoire dans l’immense majorité des cas, récupérant dans les 4 à 12 semaines, mais les troubles de la voix peuvent persister jusqu’à 6 voire 12 mois. Une paralysie définitive survient dans moins de 1% des cas. »
www.igr.fr

Ils précisent en outre que la rééducation orthophonique n’est pas la seule thérapeutique:
« La prise en charge des séquelles laryngées
La rééducation orthophonique n’est pas systématiquement prescrite ; elle peut être utile dans certains cas pour améliorer le contrôle respiratoire, mais elle n’aide pas la récupération nerveuse.
Un traitement chirurgical peut se faire sous anesthésie générale par les voies naturelles (par un endoscope placé dans la bouche et la gorge), ou sous anesthésie locale par une incision d’environ 3 cm en regard de la pomme d’Adam (le larynx). L’indication et la technique sont à discuter au cas par cas. »
www.igr.fr/index.php

De façon plus approfondie, voici l’extrait d’un article paru dans les Annales de chirurgie, Volume 126, numéro 2 pages 104-110 (mars 2001) : Immobilité laryngée post-thyroïdectomie et rédigé par B. Baujat , H. Delbove , I. Wagner , C. Fugain , S. de Corbière , F. Chabolle (Service ORL et chirurgie de la face et du cou, hôpital Foch, 40, rue Worth, 92151 Suresnes) qui évoque les traitements possibles à la suite d’une paralysie d’une des cordes vocales :
«Traitement d'une dysphonie
[..] Après trois à six mois d'orthophonie sans effet, avec la persistance d'une corde vocale immobile, ou plus précocement chez le sujet âgé en cas de trouble de la déglutition, il faudra poser une indication chirurgicale de médialisation de la corde vocale par voie endoscopique ou par voie cervicale. » Sont ensuite décrites les différentes thérapeutiques chirurgicales envisageables.
www.em-consulte.com/article/19/resultatrecherche/1

En complément, vous pouvez lire l’ouvrage en ligne, La Voix : la corde vocale et sa pathologie rédigé par Stéphane de Corbiere, Elisabeth Fresnel et Charles Freche, ( ORL ou phoniatre). Vous y trouverez (page 41 et suivantes) des informations sur les troubles de la parole liés à des pathologies et notamment l’immobilité unilatérale du larynx : signes cliniques, les origines, les causes.
Nous vous conseillons notamment la lecture du chapitre 5 consacré aux traitements :
Le repos vocal
Les traitements médicaux :
Le traitement chirurgical
La rééducation phoniatrique ou orthophonique
www.laboratoiredelavoix.com/wp-content/uploads/lavoix.pdf

Ces éléments sont d’ordre général. Concernant votre situation personnelle, il convient d’en discuter avec votre chirurgien qui vous conseillera le traitement le plus approprié. Espérant néanmoins que ces éléments pourront enrichir le dialogue avec votre médecin, nous nous tenons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut