Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - avril

Titre de la question Maladie de Ménière
Question L'homéopathie peut-elle apporter une aide dans la maladie ?
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si l’homéopathie peut apporter un certain soulagement dans la maladie de Ménière.

Voici tout d’abord une définition de cette maladie selon l’encyclopédie Orphanet, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins :
« La maladie de Menière est caractérisée par l’association de vertiges, de bourdonnements d’oreilles et d’une baisse d’audition (allant de quelques secondes à quelques jours), survenant brutalement par crises répétées. »
www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Meniere-FRfrPub10587v02.pdf
En page 9 de ce document (dans la partie Le traitement, la prise en charge, la prévention), nous vous invitons à parcourir le paragraphe intitulé « Que peut-on faire soi-même pour se soigner ? » ainsi que la partie « Vivre avec » (p. 10).

Concernant les médecines alternatives, nous vous proposons le site francophone de passeport santé, site québécois qui « offre au grand public de l’information pratique, fiable, objective et indépendante sur la prévention de la maladie et l’acquisition de saines habitudes de vie » avec la collaboration d’experts renommés. Un article détaille le résultat de 2 études homéopathiques :
« Une étude à double insu a été menée en 1998 auprès de 105 personnes atteintes de vertiges aigus ou chroniques de causes variées (incluant la maladie de Ménière). Un remède homéopathique appelé Vertigoheel s’est avéré aussi efficace que la bétahistine (un médicament de synthèse) pour réduire la fréquence et l’intensité des vertiges5. Le traitement homéopathique comprenait une combinaison d’Ambra grisea, de Conium, de Petroleumm et de Cocculus. Les traitements ont été prodigués durant 6 semaines.
Plus récemment, en 2005, des chercheurs ont publié une méta-analyse de 4 essais cliniques regroupant 1 388 patients et évaluant l’efficacité de la préparation Vertigoheel sur l’intensité et la fréquence des vertiges. L’efficacité s’est montrée comparable à celle des autres traitements : bétahistine, ginkgo biloba, diménhydrinate12. Cependant, les patients inclus dans les études ne souffraient pas tous de la maladie de Ménière, ce qui rend l’interprétation des résultats difficiles. »
Voir l’article dans son intégralité (pour le traitement homéopathique, voir la partie Approches complémentaires » :
www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut