Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mars

Titre de la question Y-a-t-il un espoir pour tomber enceinte
Question Voilà, je suis toute désespérée de savoir que je suis pré-ménopausée sachant que j’ai 35 ans, d’après mon bilan hormonal taux de FSH est très élevé et le taux d’œstradiol très bas. Par quel moyen je peux tomber enceinte, est-ce que je dois changer de gynécologue, dois-je suivre un autre traitement ou dans mon cas je dois faire une FIV. Quoi faire ? SVP, aidez-moi.
Réponse

Bonjour,

Vous avez 35 ans et votre bilan hormonal révèle un taux de FSH très élevé et un taux d’œstradiol très bas. Vous souhaitez très fortement pouvoir envisager une grossesse et vous demandez quelles solutions envisager.

Tout d’abord, nous vous proposons la lecture de ces chiffres qui représentent la norme après un bilan hormonal (d’après Natisens, site belge consacré à la procréation médicalement assistée dont la rédactrice en chef, Nathalie Vervloesem, est médecin anesthésiste réanimateur) :
« Evaluation de la réserve ovarienne
Les normes:
On admet comme témoin d’une bonne réserve ovarienne les valeurs suivantes (2 (mieux) ou 3ème jour du cycle) :
- FSH < 9.45 UI /L
- oestradiol < 40 ng /mL
- INHB > 45 pg /mL
- AMH > 1.2 µg/l”
www.natisens.com/Articles/Troubles_fertilite/Bilan_infertilite_femme/Reserve_ovarienne.html

Vous découvrirez dans ce paragraphe que les causes d’infertilité rassemblent plusieurs facteurs :
« En résumé : critères de l'insuffisance ovarienne :
TOUS LES EXAMENS ETANT REALISES A J2-J3
- Clinique: âge supérieur à 38 ans, signes de pré-ménopause (courts avec phase folliculaire raccourcie)
- Echographie ovarienne: volume ovarien moyen < 3 cm3 ; moins de 5 follicules de 2-5mm pour les deux ovaires
- FSH > 10 UI /L
- oestradiol > 80 pg /mL (NB: une augmentation d’oestradiol peut faire baisser artificiellement la FSH)
- LH < 3 UI /L
- INHB < 45 pg/mL
- AMH < 1.2 µg/L
On distingue alors les cas favorables, les cas préoccupants conduisant à adapter la posologie en cas de stimulation et à ne pas trop attendre avant d’envisager la FIV diagnostique, les cas défavorables conduisant à proposer d'emblée une FIV diagnostique et à adapter les propositions thérapeutiques en cas d'échec (renouvellement de la FIV, don d'ovocytes, adoption). »
www.natisens.com/Articles/Troubles_fertilite/Bilan_infertilite_femme/Reserve_ovarienne.html

En complément, vous pouvez lire le chapitre intitulé les Troubles de la fertilité sur le site Périnatalité France (Groupe d'Etude en Néonatalogie Languedoc-Roussillon (GEN-LR), mandaté par la Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales (DRASS) et l'Union Régionale des Caisses d'Assurance Maladie (URCAM) :
www.perinat-france.org/portail-grand-public/grossesse/desir-d-enfant/vos-questions/troubles-de-la-fertilite-336-622.html

Nous espérons que ces éléments vous donneront des informations utiles. Nous vous conseillons de vous adresser au médecin qui vous suit et connaît votre dossier médical afin d’envisager toutes les solutions thérapeutiques ensemble. Par ailleurs, rien ne vous empêche de consulter un autre spécialiste pour avoir un second avis médical.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut