Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - avril

Titre de la question Hernie
Question J'ai une fibrose due à une opération d'hernie L4-L5 qui me fait souffrir ; à part des anti-inflammatoires et des corticoïdes existe-t-il autre chose à faire ?
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une fibrose à la suite d’une opération pour une hernie discale. Vous voulez savoir si, hormis les anti-inflammatoires et les corticoïdes, il existe un traitement qui puisse vous soulager.

Nous pouvons vous communiquer des informations d’ordre général sur la fibrose et ses traitements.

Le site d’information et de conseil sur les affections rhumatologiques Rhumatopratique, dont les articles sont rédigés par des spécialistes, explique comment se forme la fibrose :
« Il n'y a pas de chirurgie sans risque. Certains sont communs à toute intervention: les risques de l'anesthésie générale et de ses suites immédiates, les risques d'infection pendant et après l'opération. D'autres sont spécifiques à la chirurgie vertébrale: citons l'exceptionnel risque de blessure d'une structure nerveuse pour nous attarder sur le véritable problème encore mal maîtrisé de cette chirurgie: la fibrose.
L'agression chirurgicale s'est beaucoup réduite avec l'apparition des techniques micro-chirurgicales (et encore plus récemment la technique endoscopique, encore moins agressive): la cicatrice laissée par le passage de l'opérateur s'est beaucoup réduite. Mais elle continue à englober la racine nerveuse visée: c'est quand même le principal motif de cette intervention: s'assurer que la racine sciatique est bien dégagée sur tout son trajet; il faut donc la libérer, et pour ce faire disséquer tout autour. Le suintement sanguin qui s'ensuit est limité du mieux qu'il peut par le chirurgien, mais il va toujours se former un hématome puis un tissu cicatriciel autour du nerf, que l'on appelle "fibrose".
La fibrose existe donc toujours après une opération de hernie discale.
Il ne faut pas paniquer parce qu'une IRM faite dans les mois qui suivent la signale. Mais si l'IRM a été demandée parce que vos douleurs sciatiques sont réapparues...
On ne sait pas très bien pourquoi certaines cicatrices (certaines fibroses) vont causer des ennuis et pas d'autres. Il y a peut-être une corrélation avec l'importance de cette fibrose mais ce n'est pas démontré. Une hypothèse est que la cicatrice soit dans certains cas adhérente au nerf, et aussi irritante que l'était la hernie. […]
La fibrose est une vraie plaie, car les récidives sciatiques qu'elle entraîne sont très difficiles à traiter: la réintervention chirurgicale a été tentée à une époque mais a été abandonnée: difficile (il faut cette fois dégager délicatement un nerf fragile d'un gangue de tisseux fibreux) et empêchant très rarement le retour de la fibrose malgré l'interposition de tissu graisseux.
Les traitements sont ceux appliqués dans toute douleur chronique dont on connaît la cause mais qu'on ne peut guérir (voir centre anti-douleur)
, mais le handicap physique reste important.
C'est la fibrose qui retient les rhumatologues de confier rapidement les patients au chirurgien.
www.rhumatopratique.com/public/tt/chirurgie.html

Vous pouvez trouver des pistes de nouveaux traitements dans un article de la Revue médicale suisse (n° 238 de mars 2010) dont voici le résumé et quelques extraits :
« Les douleurs radiculaires récidivant après micro-discectomie lombaire peuvent entraîner une réduction de la qualité de vie du patient. La fibrose épidurale lombaire est considérée comme un des mécanismes en cause dans la genèse de ces douleurs. Un gel résorbable séparant temporairement les structures nerveuses des résidus discaux et des structures musculaires ou osseuses pourrait réduire la quantité de tissu cicatriciel, diminuer les douleurs, améliorer les résultats cliniques et faciliter une éventuelle chirurgie de révision.
L’auteur revoit la littérature traitant des techniques de prévention de la fibrose épidurale lombaire. Les études les plus récentes sur de nouveaux gels composés de polyéthylène oxydé + carboxyméthylcellulose ou de polyéthylène glycol sont encourageantes du point de vue de la sécurité et de l’efficacité clinique. »

[…]
« Techniques de réduction de la fibrose épidurale lombaire

En addition à une bonne technique chirurgicale, qui reste l’élément essentiel de la prévention des douleurs postopératoires, de nombreux matériaux ont été appliqués sur la dure-mère rachidienne afin de réduire la formation d’adhérences épidurales postchirurgicales, comme les éponges hémostatiques, l’acide hyaluronique, les gels de carboxyméthycellulose, les greffes de tissus adipeux et le gelfoam mais les rares études randomisées réalisées n’ont pas permis d’objectiver une amélioration des douleurs postopératoires,même si des études initiales sur des modèles animaux semblaient montrer une réduction de la fibrose épidurale.»
Plus récemment, trois types de gels antifibroses ont fait l’objet de l’essentiel des publications.
[…]
Conclusion
La fibrose épidurale postopératoire, loin d’être une fiction, est une complication fréquente de la chirurgie de la hernie discale lombaire. L’utilisation d’un gel isolant la racine nerveuse des facteurs favorisant l’inflammation et la migration des fibroblastes semble permettre d’améliorer les résultats cliniques de l’intervention, particulièrement en ce qui concerne la douleur résiduelle.
Bien que le gel dextran/collagène ait provoqué des effets secondaires graves, les gels CMC/PEO et PG semblent par contre présenter une grande sécurité d’utilisation. Les résultats de plusieurs études randomisées et contrôlées vont dans le sens d’une amélioration des résultats cliniques postopératoires, en particulier pour la radiculalgie résiduelle.
Si les études cliniques et radiologiques en cours confirment cette tendance, l’utilisation de gels antifibroses pourrait devenir une précieuse aide au quotidien dans la chirurgie de la hernie discale lombaire.
Implication pratiques

[…]
Si l’absence d’effets secondaires liés à l’utilisation des gels antifibroses de dernière génération semble acquise, il faut cependant souligner la relative rareté d’études scientifiques attestant de l’efficacité de cette prévention »
rms.medhyg.ch/numero-238-page-468.htm

Enfin, vous pouvez suivre les échanges du forum Atoute spécialisé sur les questions médicales, modéré par le Dr Dupagne, entre des patients souffrant de fibrose lombaire :
www.atoute.org/n/forum/showthread.php

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation en médecine-santé et ne peut remplacer un avis médical. Nous vous recommandons de prendre rendez-vous avec votre spécialiste afin qu’il adapte votre traitement, après examens plus approfondis. Chaque cas étant particulier, il saura vous expliquer ce qui convient le mieux à votre situation.

Nous espérons vous avoir donné des informations qui vous permettent de mieux dialoguer avec votre médecin et nous tenons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut