Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - juillet

Titre de la question Hypnose au bloc opératoire
Question Bonjour, Je suis infirmière, actuellement en 1ère année d'école d'anesthésie. Je fais un travail de recherche sur la place de l'hypnose au bloc opératoire notamment lors de l'accueil des patients. Je suis donc à la recherche d'articles sur ce thème. Merci de votre aide.
Réponse

Bonjour,

Actuellement en formation pour le diplôme d’état d’infirmière-anesthésiste (IADE), vous recherchez des articles « sur la place de l’hypnose au bloc opératoire notamment lors de l’accueil du patient ».

Nous avons orienté nos recherches sur 2 revues professionnelles répertoriées dans la base de données des éditions Elsevier-Masson :
- la revue des infirmières-anesthésistes : Oxymag
- la revue des infirmières du bloc opératoire (IBODE) : InterBloc

Vous pouvez vous procurer ces articles soit au centre de documentation de votre établissement de formation ou d’un centre hospitalier soit en les achetant en ligne. Certains articles sont gratuits.

Voici quelques résultats de nos recherches effectuées avec le terme hypnose. A vous de tester d’autres termes ou formulation de recherche en fonction des résultats que vous aurez obtenus.

Les journées Iade du congrès Sfar 2009 inOxymag (Vol 22, N° 109  - novembre-décembre 2009, pp. 24-25).
Voici un extrait de cet article gratuit :
« Prise en charge de l’anxiété préopératoire
Élodie Chabay et Bruno Fontaine,
respectivement Iade et médecin anesthésiste réanimateur de l’Hôpital militaire de Bordeaux (33), ont présenté leur projet de service “Diminuer l’anxiété préopératoire chez les futurs opérés”. Chacun sait que l’intervention chirurgicale est particulièrement angoissante et induit un stress qui entraîne des réactions physiologiques (tachycardie, hypertension, polypnée, augmentation du tonus musculaire) et même une augmentation des douleurs chroniques en postopératoire.
L’anxiété préopératoire concerne 40 % des personnes opérées. La peur de l’inconnu, la peur de souffrir et de mourir en sont les principales causes. La crainte des conséquences de l’anesthésie est supérieure à celles de la chirurgie. Cette crainte est majorée par des stimulations de toutes sortes, qu’elles soient d’ordre kinesthésique, olfactif, auditif, et surtout visuel. Les soignants jouent un rôle primordial dans la prise en charge de cette anxiété.
Différents moyens peuvent être mis en place pour la diminuer : l’information des patients sur les locaux et le rôle des personnels qu’ils vont rencontrer au bloc opératoire, sur le déroulement de l’anesthésie, proposée sous forme de films, de documents écrits, voire de blogs. Certaines méthodes peuvent être employées, comme l’aromathérapie qui agit sur la zone limbique et utilise des huiles essentielles calmantes (agrume ou lavandelavande). Afin de diminuer le stress lié aux stimulations visuelles, il peut être également envisagé de réduire les agressions lumineuses et d’utiliser des couleurs apaisantes, tels le bleu ou le vert. Les stimulations auditives peuvent être améliorées en réduisant les bruits et en utilisant une musique d’ambiance. Enfin des techniques de relaxation, mais aussi le réchauffement, peuvent également réduire l’inconfort du patient et améliorer sonson vécu, sans oublier la prise en charge de la douleur.
L’équipe de Bordeaux a mis en place un projet permettant de diminuer l’anxiété des futurs opérés qui implique l’ensemble des personnels du bloc opératoire, du brancardier au chirurgien. L’équipe a choisi d’utiliser dans le sas préanesthésique une autoévaluation par échelle visuelle analogique (EVA) permettant d’évaluer le niveau d’anxiété du patient. Un score supérieur à 6 est considéré comme une anxiété inhabituelle et importante, justifiant un complément de prémédication sur place. Cette échelle est présentée par l’Iade de façon systématique depuis deux ans et permet une prise en charge plus individualisée. Toutefois, le turnover des personnels et le nombre d’intervenants au bloc opératoire est un obstacle à la mise en œuvre d’un tel projet. »
www.em-consulte.com/article/236028/congres-sfar-les-journees-iade-du-congres-sfar-200

L’hypnose conversationnelle, une autre manière de communiquer avec le patient / Franck Bernard in Oxymag (Vol 22, N° 109  - novembre-décembre 2009,pp. 4-7).
www.em-consulte.com/article/236023/anesthesie-lhypnose-conversationnellec-une-autre-m

Approche non médicamenteuse de la douleur / Jean-Paul Viale, Françoise Malblanc, Myriam Bonhomme, [et al…] in Oxymag (Vol 21, N° 98  - janvier-février 2008, pp. 9-11)
www.em-consulte.com/article/158723/approche-non-medicamenteuse-de-la-douleur

Échos de la 3e Journée lorraine de formation infirmière en anesthésie et réanimation / Danièle Dupanloup in Oxymag (Vol 24, N° 119  - juillet-août 2011, p. 25)Article gratuit.
A voir : « Une conférence sur l’hypnose en anesthésie : pratique et mise en œuvre »www.em-consulte.com/article/535104/congres-echos-de-la-3-e-journee-lorraine-de-format

L’hypnosédation au bloc opératoire / Sylvie Colombani-Claudel, Monique Lachiver inInter bloc (Volume 31, N° 1 – mars 2012, pp. 64-65)
Y sont abordés le rôle de l’Ibode lors d’une hypnosédation, l’accueil du patient et l’installation du patient à sa sortie du bloc. Même si cet article s’adresse aux Ibode, son contenu nous semble également correspondre au rôle de l’Iade. Il en va de même pour les articles suivants.
www.em-consulte.com/article/731189/lhypnosedation-au-bloc-operatoire

L’accueil au bloc opératoire : dix secondes, quatre phrases / Gilles Besson inInter bloc (Vol 29, N° 3  - juillet-septembre 2010, pp. 197-198)
Résumé : « Un Ibode formé à l’hypnose ericksoniennne a étudié le pouvoir de suggestion des phrases prononcées lors de l’accueil du patient au bloc opératoire. Celles-ci influencent en effet la manière dont ce dernier reçoit le message que l’on souhaite lui faire passer. »
www.em-consulte.com/article/267134/laccueil-au-bloc-operatoirec-dix-secondesc-quatre-

Nous espérons que ces références d’articles vous seront utiles et vous encourageons à prolonger ces recherches dans d’autres revues voire des revues médicales spécialisées et sur les sites :

- de la Société Française des Infirmiers Anesthésistes (SOFIA) :
sofia.medicalistes.org/spip/spip.php

- de la Société Française d’Anesthésie-Réanimation (SFAR) :
www.sfar.org/accueil/article/893/les-anesthesistes-reanimateurs-ont-lu-article-dans-ouest-france-du-19-avril-2012-intitule-ldquo-a-nantes-de-la-chirurgie-sous-hypnose-pure-rdquo
Contact : sofianesth@gmail.com

Bonne chance dans vos études !

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut