Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - novembre

Titre de la question Atrophie des nerfs optiques
Question Mon épouse est atteinte d'une atrophie des nerfs optiques bilatéraux. Elle ne voit pas les couleurs et ne reconnait pas les visages tant elle voit mal. Je crois qu'il n'existe pas de traitement curatif permettant de régénérer les nerfs optiques. Mais peut-être suis-je dans l’erreur. Existe-t-il des pistes ou mieux des traitements possibles ? Merci d'avance pour votre réponse.
Réponse

Bonjour,

Votre femme a une atrophie du nerf optique qui s’accompagne d’une forte baisse de son acuité visuelle. Vous souhaitez savoir si des traitements existent.

A titre d’information générale nous vous invitons à lire la définition d’atrophie optique du Larousse médical :
« Atrophie optique
Atrophie du nerf optique, résultant d'une destruction plus ou moins complète des fibres du nerf optique.
   Une atrophie optique peut être provoquée par un processus inflammatoire (méningite, sclérose en plaques, syphilis, etc.), tumoral (compression du nerf optique par une tumeur), vasculaire (obstruction des vaisseaux irriguant le nerf optique) ou toxique (absorption de quinine, d'oxyde de carbone, de plomb). Certaines atrophies optiques, relativement rares, sont héréditaires ; elles sont transmises aux hommes par les femmes, comme la maladie de Leber, qui atteint plus particulièrement les hommes jeunes.
   L'atrophie optique entraîne une perturbation des fonctions visuelles : la vision des couleurs est difficile, le champ visuel s'altère et l'acuité visuelle diminue plus ou moins profondément. L'examen du fond d'œil permet de constater une décoloration de la papille optique (extrémité antérieure du nerf optique) pouvant aller de la pâleur à une blancheur nacrée.
   Le traitement préventif est essentiel : dépistage et élimination de la cause de l'atrophie optique chaque fois que possible. Dans la sclérose en plaques, en cas d'atteinte aiguë du nerf optique, le traitement par des corticoïdes par voie veineuse permet une récupération rapide de la fonction visuelle et évite l'installation d'une atrophie secondaire. Dans le cas de la maladie de Leber, il n'existe pas de traitement préventif. Toute atrophie optique constituée est irréversible. »
www.larousse.fr/encyclopedie/medical/atrophie/11419

Ainsi, on comprend bien que dire qu’il y a une lésion du nerf optique ne désigne pas une pathologie précise mais indique la source du problème de baisse d’acuité visuelle. En l’absence d’indication sur la cause de cette lésion et de nom de maladie, il nous est très difficile de répondre à votre question. Le spécialiste qui a examiné votre femme est le plus à même de vous apporter des éléments d’information adaptés au cas de votre épouse, que ce soit sur les traitements existants ou sur l’évolution de sa vue. En outre, si le dialogue est difficile avec le médecin de votre épouse, n’hésitez pas à demander un autre avis médical.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour tout complément d'information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut