Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - décembre

Titre de la question Ménopause et insomnie
Question Je suis sous ménopause artificielle à cause d'une endométriose , et j'ai maintenant de gros troubles de sommeil insomnie, réveil nocturne. Je souhaiterais savoir quel traitement NATUREL efficace, je pourrais prendre.
Réponse

Bonjour,

En raison d’une endométriose, vous avez un traitement hormonal qui vous provoque des insomnies. Vous souhaitez savoir quelle thérapeutique naturelle serait la plus efficace pour y remédier.

A titre d’information générale voici tout d’abord ce qu’indique le site du Réseau Morphée (réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil) qui liste les règles d’une bonne hygiène de sommeil :
« - Éviter tous les excitants, café, thé, vitamine C, coca-cola…
   - Ne pas faire de repas copieux le soir et éviter l’alcool au dîner.
   - Réserver la chambre au sommeil et à l’activité sexuelle en évitant de regarder la télé au lit, de travailler ou de manger au lit.
   - Éviter de pratiquer un sport ainsi que toutes activités très stimulantes après 19 heures.
   - Favoriser par contre toutes activités relaxantes le soir : lecture, musique, télé.
   - Un bain chaud pris vers 21 heures peut aider cette détente et favoriser le sommeil, mais peut aussi avoir l’effet inverse en effaçant la fatigue.
   - Dormir dans une chambre aérée, dont la température ambiante se situe entre 18 et 20 degrés
   - Maintenir des horaires de lever réguliers
www.reseau-morphee.fr/le-sommeil-et-ses-troubles-informations/retrouver-sommeil

En ce qui concerne plus particulièrement les traitements naturels, le site Eureka santé (filiale de la société Vidal, l’une des références dans le domaine des produits de santé) propose un dossier sur l’insomnie dans lequel vous trouverez les parties suivantes :
- Comment soigner les insomnies ?
www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/insomnie.html

- La phytothérapie dans le traitement des insomnies
www.eurekasante.fr/maladies/psychisme/insomnie.html

Enfin le site Homeophyto : Le magazine de l´homéopathie et de la phytothérapie présente différentes thérapeutiques naturelles en homéopathie et en phytothérapie :
- Sommeil et homéopathie
« L’homéopathe va étudier
. Les horaires d’aggravation, s’il s’agit d’un problème d’endormissement ou de réveils nocturnes ou encore de réveils précoces.
. L’hygiène de vie de la personne, ses habitudes de coucher, les rituels qui les accompagnent.
. Les autres pathologies, digestives, rhumatologiques, cardiaques… qui pourront orienter vers tel ou tel médicament homéopathique.
. Les fragilités émotionnelles, la sensibilité au stress.
Les positions même du dormeur peuvent orienter le médecin, par exemple le sujet justiciable de MEDORRHINUM aura tendance à dormir à plat ventre, et à croupeton pour le nourrisson, PHOSPHORUS ne supporte de dormir que sur le côté gauche, SULFUR cherche les places fraîches dans son lit…
Grincements de dents, ronflement, agitation ou non, chaleur des pieds, autant d’indices qui vont compléter notre observation et nous permettre de comprendre la logique du trouble du sommeil.
Il est illusoire de vouloir s’attaquer seul par homéopathie à des troubles chroniques du sommeil. Des perturbations temporaires, dont les raisons sont clairement identifiées (stress, trac, excès alimentaires…) être abordées par l’automédication, mais il est indispensable de s’adresser à un praticien pour des insomnies rebelles. »
www.homeophyto.com/dossier/D264.html

-  Sommeil et phytothérapie
«  Les plantes sédatives qui calment l’anxiété, et ainsi, les troubles de l’endormissement et les réveils nocturnes.
. La camomille allemande.
. Le tilleul : ses fleurs ont une action antispasmodique et sédative ; à utiliser en infusion. Dans cette indication particulière, les bourgeons ont démontré leur supériorité. Ils sont plus riches en principe actif que les fleurs, aussi est-il recommandé d’utiliser des produits commercialisés par des laboratoires, afin d’éviter les surdosages. Cette forme est particulièrement efficace pour les troubles du sommeil de l’enfant après quatre ans.
. La lavande.
. Le houblon, voir notre sujet du mois.
. La valériane : elle soulage l'anxiété, l'angoisse, les troubles du sommeil, sans risque d'accoutumance ni de toxicité.
. La passiflore. Elle combat l'insomnie, aide au sevrage des hypnotiques, et améliore la qualité du sommeil. On peut l'utiliser en infusion, une tasse dans la soirée, pour les troubles du sommeil. Plus commode, la teinture mère permet des prises bien maîtrisées, à raison d'environ 50 gouttes deux fois par jour. »
www.homeophyto.com/dossier/D675.html

 « Les réveils nocturnes
NUX VOMICA
9H.
GELSEMIUM 9H.
ARSENICUM ALBUM 9H : les réveils se situent plus volontiers entre 1 et 3 heures du matin, souvent accompagnés de crises d'angoisse et d'agitation.
STAPHYSAGRIA 9H. »
www.homeophyto.com/dossier/D258.html

Questions-santé est un service de documentation en ligne sur la santé et n’est donc pas en mesure de vous indiquer la thérapeutique la plus adaptée à votre cas. A la lumière des éléments que nous vous avons fournis, nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin traitant ou votre pharmacien qui seront certainement l’un et l’autre de très bon conseil.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute autre recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut