Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mai

Titre de la question Avoir un bébé
Question Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis âgé de 52 ans et ma femme est de 45 ans.  A tout point de vue et selon le médecin spécialiste et traitant, les ovaires sont des fois extrêmement "bons" mais le résultat ne suit pas, notez bien qu'elle a déjà donné naissance à deux bébés l'un est mort dans son ventre et l'autre parait-il gravement malade d’où la nécessité de se faire avorter.  A-t-elle encore des chances d'enfanter en vertu des résultats de ses ovaires ou existe-il d'autres moyens pour enfin avoir un bébé. Merci d'avance pour votre réponse, bon courage et très bonne continuité.
Réponse

Bonjour,

Après 2 grossesses non abouties, votre femme âgée de 45 ans et vous-même souhaitez avoir un enfant. Vous voulez savoir quelles sont les chances de concevoir un enfant.

La fécondité est liée à l’âge, c’est ce que révèlent plusieurs sources d’information.

Le Centre hospitalier universitaire de Toulouse propose en ligne un dossier sur l’infertilité et mentionne notamment que :
« Chez la femme :
-
l’âge joue un rôle très important puisqu’au fur et à mesure que l’âge augmente, d’une part les chances de grossesses s’amenuisent de façon très importante et d’autre part il y a une augmentation des fausses couches.
- les déséquilibres alimentaires entraînant un excès (obésité) ou un déficit de poids (maigreur) ont une influence péjorative sur la fécondité, agissant en particulier au niveau de la qualité de l’ovulation.
- le tabac et l’alcool diminuent également la fertilité. »
www.chu-toulouse.fr/-l-infertilite-

Un article du Journal de gynécologie obstétrique et biologie de la reproduction (2008, août) précise également :
« L’augmentation de l’âge maternel a des effets marqués surtout sur la baisse de la fécondabilité et sur l’augmentation du risque d’avortements spontanés ; le risque d’avortement double environ, entre 20–24 ans et 40–44 ans. Les autres effets portent, d’une part, sur la santé maternelle (morts maternelles et pathologies graves) et, d’autre part, sur l’issue des grossesses (naissances multiples, prématurité, hypotrophie et anomalies congénitales).
Conclusion
L’impact de l’élévation de l’âge se fait sentir dès 35 ans et devient important à 40 ans et plus. L’information des femmes et des hommes sur les risques associés à l’âge devrait permettre aux couples de mieux intégrer les données médicales dans leur décision d’avoir un enfant. »
www.em-consulte.com/article/195918/impact-de-lage-maternel-eleve-sur-la-fertilite-la-

Les chances pour votre femme d’avoir un enfant et de poursuivre une grossesse à terme sont donc amoindries. Cependant, il relève de votre médecin qui vous suit d’informer votre couple sur les possibilités d’assistance à la procréation et/ou sur les risques inhérents d’une grossesse dans le cas de votre femme. A titre d’information générale et pour vous aider à préparer les échanges que vous pourrez avoir avec ce médecin, le site de l’Agence de biomédecine explique les différentes techniques d’aide à la procréation en cas d’infertilité ou d’hypofertilité :
www.procreationmedicale.fr

C’est le dialogue avec votre médecin traitant et le spécialiste qui vous permettront de trouver réponse à votre questionnement en espérant que les informations que nous vous avons fournies faciliteront cette relation.

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement dans le domaine médecine – santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut