Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mai

Titre de la question Rhumatisme chronique
Question Y-a-t-il une découverte pour cette maladie ? Située à la cornée des yeux.
Réponse

Bonjour,

Votre jeune sœur souffre d’une affection rhumatologique chronique avec des manifestations oculaires. Vous souhaitez connaître l’état de la recherche pour cette maladie.

Nous ne savons pas de quelle pathologie précise vous parlez. Cependant, vous nous précisez qu’il s’agit de votre petite sœur, nous allons donc supposer qu’il s’agit d’arthrite juvénile idiopathique (AJI) qui peut présenter par ailleurs des manifestations oculaires de type uvéite (inflammation de l’uvée).

Pour information, voici une définition de l’uvée sur le site de l’encyclopédie Vulgaris medical :
L'uvée est une membrane intermédiaire, située entre la sclérotique (enveloppe externe de l'œil) et la rétine, […], comprenant l'iris, le corps ciliaire […] et la choroïde. […]La choroïdeconstitue la partie arrière de l'uvée.
www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/uvee-uveite-4728.html

Sur Orphanet, le portail des maladies rares, les traitements utilisés ou en cours d’étude sont évoqués :
« La prise en charge de ces arthrites de l'enfant doit se faire dans des consultations spécialisées où des rhumatopédiatres en collaboration avec des kinésithérapeutes, des orthopédistes infantiles et des psychologues, assurent un suivi global des aspects médicaux mais aussi du retentissement de la maladie sur la vie scolaire et familiale de l'enfant et de ses parents. Depuis 2000, les biothérapies, traitements ciblant certaines cytokines inflammatoires dont le tumor necrosis factor TNF-alpha (Etanercept notamment), ont révolutionné la prise en charge et le pronostic des formes les plus sévères de ces maladies. Il faut noter que le méthotrexate reste le traitement de seconde ligne de référence. Dans la forme systémique cependant, l'effet du méthotrexate et des anti-TNF-alpha est souvent décevant. Chez ces patients, d'autres traitements sont actuellement utilisés et/ou en cours d'étude : le thalidomide, l'antagoniste du récepteur de l'interleukine-1 (Anakinra), l'anticorps monoclonal anti-récepteur de l'interleukine-6 (MRA). Cela souligne l'importance d'un avis spécialisé précoce pour un traitement adapté à chaque enfant. Par ailleurs, le risque d'uvéite évoluant à bas bruit, non visible car sans rougeur de l'oeil mais pouvant avoir des conséquences graves en l'absence de traitement précoce, impose une surveillance ophtalmologique régulière avec examen à la lampe à fente tous les 3 mois dans les oligoarthrites et les polyarthrites sans facteur rhumatoïde du petit enfant. »
www.orpha.net/consor/cgi-bin/OC_Exp.php

Le site de la Fondation Arthitis apporte d’autres informations :
- sur les uvéites :
« Les uvéites sont les manifestations extra-articulaires les plus fréquentes chez les patients atteints d’arthrite juvénile idiopathique (AJI).  Une étude récente a montré que les patients diagnostiqués entre 1 et 2 ans ont le taux d’uvéite le plus élevé, et qu’il existe une différence significative entre les garçons et les filles.
Les auteurs ont observé que le risque de survenue d’uvéite chez les patients atteints d’AJI est maximal chez les filles avant l’âge de 2 ans, et décroît jusqu’à 8 ans. Cette différence significative entre les sexes observée de façon très précoce indique qu’il est nécessaire de mener des recherches approfondies sur le développement du système immunitaire. »
www.fondation-arthritis.org/actualites/toutes-les-breves/A/arthrite-juvenile-risque-d-uveite-plus-frequent-ch.html,2,36,10,32,284

- sur le rôle fondamental joué par la protéine DEK dans l'inflammation  de l'articulation chez des enfants atteints d'Arthrite Juvénile Idiopathique.
www.fondation-arthritis.org/actualites/actualites-recherche/A/arthrite-juvenile-idiopathique-proteine-dek-circon.html,2,82,10,32,429
La Fondation Arthitis a pour mission de promouvoir et soutenir la recherche des maladies articulaires les plus sévères.

Nous vous donnons par ailleurs les coordonnées d’une association de parents qui peut être une autre source d’information :
Association Kourir
9, rue de Nemours
75011 – Paris
Tél : 01 40 03 03 02
contact@kourir.org
www.kourir.org

Si les éléments de cette réponse ne correspondaient pas à la maladie de votre sœur, n’hésitez pas à nous recontacter en nous précisant le nom exact de la pathologie.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)    

Retour à la liste des questions
Retour en haut