Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - juin

Titre de la question Greffe
Question Bonjour, s'il vous plait j'aimerais savoir si un homme atteint d'une Hépatite C stade final peut faire l'objet d'une greffe de foie. Merci
Réponse

Bonjour,

Vous voulez savoir si un homme atteint d'une hépatite C en stade final peut faire l'objet d'une greffe de foie.

Tout d’abord, vous pouvez lire la réponse affirmative qui figure dans la brochure Hépatite C, du dépistage au traitement, questions et réponses à l’usage des patients sur le site de l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) :
« 
8. Une transplantation du foie peut-elle être envisagée ? (page 48)
OUI. Quand la maladie a détruit une grande partie du foie, empêchant ainsi un fonctionnement correct et entrainant des complications qui menacent de plus en plus la vie, le remplacement du foie malade par un foie greffe doit être envisagé, et cela quelle que soit la cause de la cirrhose
. La transplantation du foie peut être pratiquée, même si un traitement antiviral n’a pas été pratiqué jusque-là.
Cette démarche importante nécessite une observation et un bilan complet dans des milieux spécialisés. La maladie ayant cause la cirrhose doit être guérie ou au moins stabilisée, et, en cas d’alcoolisme, le sevrage (arrêt de la consommation d’alcool) doit avoir été obtenu depuis plusieurs mois.
La transplantation nécessitera, par la suite, une surveillance et un traitement permanents afin d’assurer la tolérance du greffon et d’éviter le rejet. La transplantation du foie ne supprime pas toujours les virus. »
www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/pdf/1055.pdf

En complément, vous pouvez lire le témoignage du  Pr Christophe Duvoux, responsable de l’activité « médecine de transplantation hépatique », à l’hôpital Henri Mondor de Créteil sur le site Don d’organes.fr de l’Agence de Biomédecine :
« L’avènement de la transplantation hépatique représente l’une des avancées majeures dans le traitement des maladies du foie en phase terminale. La demande en transplantation hépatique est considérable. Quantitativement, c’est la deuxième activité de greffe après la greffe rénale, avec plus de 1000 greffes hépatiques réalisées par an en France. La première indication de greffe hépatique est aujourd’hui le cancer primitif du foie qui représente 30 à 35 % des indications (contre 13 % au début des années 2000). La deuxième indication est la cirrhose grave, toutes causes confondues. En ce qui concerne les taux de survie, nous obtenons aujourd’hui environ 70-75 % de survie à 5 ans toutes indications confondues et entre 60 et 70 % de survie à 10 ans pour des situations qui en l’absence de greffe exposent à un risque inéluctable de décès dans un délai de 48h à 2 ans en fonction des indications. Si la personne est finalement reconnue apte à être transplantée, on lui offre un énorme espoir de guérison, un gain de vie considérable et un retour à une vie normale dans la majorité des cas ».
www.dondorganes.fr/087-temoignage-du-pr-christophe-duvoux

Le site institutionnel Hépatites info service répond à la question « Quand envisage-t-on une transplantation hépatique ?
La transplantation hépatique s’adresse aux malades ayant une insuffisance hépatique terminale, c’est-à-dire quand le foie n’arrive plus à assurer ses fonctions d’une façon adaptée.
En cas de :
- hépatite fulminante : la vie du malade est menacée à très court terme.
- décompensation de la cirrhose : la vie du malade est également en jeu à court terme et il n’y a pas d’amélioration possible avec un traitement médicamenteux.
- hépatocarcinome (cancer du foie) en cas de :
    lésion unique < 5 cm de diamètre ou jusqu’à 3 nodules < 3 cm de diamètre.
Quelles sont les contre-indications à la transplantation hépatique ?

- Absolues :
    défaillance viscérale extra-hépatique (coeur, poumon, cerveau),
    déficit immunitaire acquis ou congénital,
    processus infectieux non contrôlé,
    tumeur maligne extra-hépatique présumée non guérie.
- Relatives :
    âge (discuter cas par cas au-delà de 65 ans),
    état psychique et social. »
www.hepatites-info-service.org

Sachez que vous pouvez interroger ces spécialistes via un mail :
www.hepatites-info-service.org/poser-une-question-par-mail/

Enfin, vous pouvez vous rendre sur le site de la Fédération Nationale des Déficients et Transplantés Hépatiques, Transhépate, où vous trouverez notamment des témoignages de malades et de personnes transplantées.
www.transhepate.org

Nous avons trouvé également les coordonnées de l’association SOS hépatites Algérie sur le site de l’association SOS hépatique.org :
soshepatites-alger@hotmail.com
Tel : 00 213 21 71 52 85 44
www.soshepatites-algerie.org
www.soshepatites.org/asso/adresses.htm

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et vous permettront de mieux dialoguer avec les professionnels de santé qui sont les plus à même de décider du choix thérapeutique à mettre en œuvre pour votre proche.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut