Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mai

Titre de la question Hépatite B
Question L’hépatite B peut-elle causer la stérilité?
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir ce qu’est une hépatite B et ses conséquences.

Afin de comprendre l’hépatite B, nous vous proposons tout d’abord de consulter le dossier réalisé par l’Institut Pasteur :
« L’hépatite B est l’une des principales maladies humaines : on estime à 2 milliards le nombre de personnes ayant été infectées par le virus, dont plus de 370 millions sont des porteurs chroniques et peuvent transmettre le virus pendant des années. Les porteurs chroniques sont exposés à un risque élevé de décès par cirrhose du foie ou cancer du foie, maladies qui font environ un million de morts chaque année.
Epidémiologie
Dans la plupart des pays en développement (en Afrique subsaharienne, dans une grande partie de l’Asie et dans le Pacifique), les porteurs chroniques représentent 8% à 15 % de la population. Dans ces régions, le cancer du foie causé par l’hépatite B figure parmi les trois premières causes de décès par cancer chez l'homme. L’Amazonie et le sud de l’Europe orientale et centrale sont également très touchés. Au Moyen-Orient et dans le sous-continent indien, les porteurs chroniques représentent 5% environ de la population. L’infection est moins courante en Europe occidentale et en Amérique du Nord, où les porteurs chroniques représentent moins de 1% de la population. En France, on estime qu’environ 300 000 personnes seraient des porteurs chroniques du virus de l’hépatite B (VHB), dont 9% seraient également co-infectées par le VIH.
Transmission
Le virus de l'hépatite B se transmet par tous les liquides et sécrétions biologiques, le plus souvent par contact sexuel et par le sang. L'hépatite B est considérée comme une maladie infectieuse extrêmement contagieuse
: le virus de l'hépatite B est 50 à 100 fois plus infectieux que celui du SIDA. Les principales voies de transmission sont les contacts sexuels, les injections (toxicomanie) et transfusions à risques, la transmission de la mère à l'enfant à l'accouchement et le contact étroit avec une personne infectée. Statistiquement dans le monde, les modes de transmission les plus fréquents sont de la mère à l'enfant, entre enfants d'une même famille et par réutilisation de seringues et d'aiguilles non stérilisées.
Dans de nombreux pays en développement, la quasi totalité des enfants sont infectés par le virus. Le virus ne peut être transmis par l'eau ou les aliments contaminés, ni par simple contact sur les lieux de travail.
La maladie
L'hépatite B aiguë est souvent asymptomatique, ou provoque des symptômes évoquant une grippe (perte d'appétit et troubles digestifs, nausées, vomissements, fatigue, fièvre). Une personne infectée sur trois présente les symptômes caractéristiques d'une inflammation aiguë du foie (jaunisse ou ictère, urines foncées, selles décolorées). La période d'incubation de l'hépatite B varie de 45 à 180 jours, avec une moyenne située entre 60 et 90 jours.
Il est important de souligner que chez près d'une personne sur dix, et encore plus fréquemment chez le nourrisson et l'enfant en bas âge, l'hépatite B aiguë ne guérit pas et devient une infection chronique. La plupart de ces porteurs chroniques n'ont pas de symptômes apparents bien que leur foie présente des signes d'inflammation et qu'ils restent susceptibles de contaminer leur entourage.
Le traitement
Il n’existe pas de médicament permettant de traiter une hépatite aiguë pour améliorer les chances de guérison. L’efficacité des produits dits hépatoprotecteurs (protégeant le foie) n’est pas démontrée. La personne infectée doit attendre que le système de défense de son organisme vienne naturellement à bout des virus. Aussi longtemps que la guérison n’est pas intervenue, les liquides et sécrétions naturelles du corps - sang, sperme, sécrétions vaginales, salive - restent contagieux. Une fois l’hépatite guérie, le foie retrouve un état normal et le patient est alors protégé toute sa vie contre cette maladie.
L’hépatite B chronique est traitée chez certains par l’Interféron-alpha et par des médicaments anti-viraux spécifiques comme la Lamivudine, l’Adefovir ou l'Entecavir, mais il s’agit de traitements dont le coût se chiffre en milliers de dollars auxquels les malades des pays en développement ne peuvent accéder. De plus, des virus résistants se développent fréquemment lors de ces traitements. En cas de cirrhose, une greffe du foie peut être pratiquée.
[…] »
www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/presse/fiches-sur-les-maladies-infectieuses/hepatites-b-et-c

Vous vous interrogez sur les conséquences éventuelles sur la fertilité de l’hépatite B. Il ne s’agit pas à proprement parler de stérilité mais de précautions à prendre afin de ne pas contaminer le partenaire, comme le précise le site de l’Assurance maladie :
« Si votre entourage n'est pas vacciné, vous risquez de le contaminer par :
- le contact direct avec votre sang ;
- un rapport sexuel ;
- le partage ou la manipulation de seringues et de matériel d'injection ou de « sniff » ;
- le partage d'objets de toilette en contact avec le sang : rasoir, brosse à dents, ciseaux, coupe-ongles, pince à épiler, bijoux de piercing, boucles d'oreilles, etc.
Si vos partenaires sexuels ne sont pas vaccinés contre le VHB ou si vous ignorez s'ils le sont
, l'utilisation systématique du préservatif est indispensable :
- pour empêcher leur contamination ;
- pour vous protéger de toutes les autres maladies sexuellement transmissibles. »
www.ameli-sante.fr/hepatite-b/vivre-avec-lhepatite-b-chronique-au-quotidien.html

Donc l’usage du préservatif conduit de fait à l’absence de possibilité de grossesse.

Le site Hépatites-info-service apporte des précisions sur le désir d’enfant lorsque l’un des partenaires est atteint d’hépatite B :
- Est-ce que je peux être enceinte ?
« La grossesse n’est pas contre-indiquée mais la transmission du virus de l’hépatite B de la mère à l’enfant est extrêmement fréquente
.
Votre enfant bénéficiera à la naissance d’un double traitement appelé sérovaccination. Il s’agit d’une injection d’immunoglobulines spécifiques anti-VHB (anticorps anti-HBs) et de la vaccination contre le VHB, qui se fera selon le schéma habituel (J0-M1-M6).
Grâce à cette sérovaccination, votre enfant n’aura aucun risque d’être contaminé. »
www.hepatites-info-service.org

- Est-ce que je risque de contaminer ma partenaire ou le bébé qu’elle porte ?
« Oui, l’hépatite B est une IST[infection sexuellement transmissible]
La maladie ne peut pas être transmise au bébé sans que la mère soit elle-même contaminée.
Dans un couple, lorsque l’une des deux personnes est porteuse de l’hépatite B, la vaccination est indispensable pour protéger le partenaire non infecté. Dans ce cas, le nouveau-né d’une maman vaccinée ne craint absolument rien
. »
www.hepatites-info-service.org

La vaccination demeure donc la seule possibilité qui permette de concevoir un enfant lorsque l’un des partenaires est infecté par l’hépatite B.

Pour plus d’information sachez qu’Hépatites-info-service.org met à votre disposition un service de questions–réponses par mail où des experts vous répondent de façon confidentielle.
www.hepatites-info-service.org/poser-une-question-par-mail/

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et restons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut