Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - février

Titre de la question Microcalcifications
Question Causes de microcalcifications chez une opérée d'un cancer au sein ?
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir à quoi sont dues les microcalcifications chez une personne ayant été opérée d’un cancer du sein.

A titre d’information générale, nous vous invitons à consulter le site du Docteur Benchimol, gynécologue-obstétricien à Paris. On y apprend notamment que :
« Les microcalcifications correspondent à des petites images calciques de taille inférieure à 1 mm, visibles sur une mammographie. Elles sont à distinguer des macrocalcifications (de plus grande taille), qui sont le plus souvent bénignes.
Les microcalcifications apparaissent comme des « petits points blancs » situés dans la glande mammaire. Elles peuvent constituer un point d’appel radiologique d’un cancer du sein, d’où toute l’importance de leur description et/ou de leur analyse.
[…]
Modalités de formation – Physiopathologie des microcalcifications

[…]
Environ 30 % des mammographies retrouvent des microcalcifications. La grande majorité de ces microcalcifications correspondent à  des lésions bénignes (80 à 90 %). La découverte de microcalcifications implique souvent la réalisation de clichés d’agrandissement. Ces clichés, effectués de face et de profil, permettent une analyse encore plus fine du degré de suspicion de cancer du sein.
[…]
Les microcalcifications peuvent siéger à différents niveaux de la glande mammaire :
- Dans le tissu conjonctif (tissu de soutien de la glande mammaire) : il s’agit d’une réaction fibreuse secondaire à un processus inflammatoire, cicatriciel ou tumoral
- Au contact de l’épithélium galactophorique de surface (tissu constituant les canaux de la glande mammaire) : il s’agit d’une réaction secondaire à une souffrance cellulaire avec nécrose cellulaire
- Dans la lumière des canaux galactophoriques (canaux de la glande mammaire) : il s’agit de dépôts secondaires à une obstruction des canaux d’origine bénigne ou tumorale.
Différentes classifications radiologiques visent à corréler au mieux la forme et la distribution des microcalcifications à leur entité histologique (cancer infiltrant, cancer in situ, vaisseaux sanguins, fibroadénome etc.), en fonction de ses considérations physiopathologiques. »
www.docteur-benchimol.com/microcalcifications.html

Nous espérons que ces éléments d’informations répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut