Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - juin

Titre de la question Pastille nicotine
Question Bonjour, j'ai 5 stents actifs depuis peu, j'ai arrêté de fumer, de boire et de manger. Par contre je reste préoccupé par ma consommation de pastille de nicotine à 1mg, (12 à 15 pastilles par jour). Quel mal cela me fait-il? (personne ne veut m'indiquer clairement les mauvais effets des pastilles nicotiniques). Merci d'avance.
Réponse

Bonjour,

Vous avez arrêté de fumer depuis peu mais votre consommation de pastilles de nicotine vous préoccupe.

Voici les explications du Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse et de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) sur la différence entre une cigarette et les substituts nicotiniques :
« Il s’agit de la même molécule de base, mais c’est son mode de pénétration dans le corps qui est très différent.
Dans le cas de la cigarette, la nicotine entre très rapidement par le système artériel pulmonaire avant d’arriver au cerveau en quelques secondes.
Dans le cas des substituts nicotiniques, elle se diffuse très lentement par la voie veineuse en passant par la peau (pour les patchs) et par la muqueuse buccale (pour les gommes à mâcher, les comprimés et l’inhaleur).
Par ailleurs, les substituts permettent d’absorber seulement de la nicotine, alors que la fumée du tabac contient également quatre mille substances toxiques. »
www.chu-toulouse.fr/IMG/pdf/Substituts_tabac.pdf

En ce qui concerne l’efficacité des substituts nicotiniques, voici les informations données par le site de l'Institut de Médecine Sociale et Préventive (Faculté de Médecine, Université de Genève, Suisse) :
« Une équipe internationale (Cochrane Collaboration) a analysé les résultats d'une centaine d'études portant sur les substituts nicotiniques: 51 concernaient les gommes à mâcher, 34 les patchs, 4 les inhalateurs, 3 les tablettes de nicotine (et 4 le spray nasal qui n'est plus en vente aujourd'hui). Au total, ces études ont porté sur plus de 35 000 fumeuses et fumeurs à travers le monde.
[…]
En ce qui concerne les gommes, les chercheurs ont constaté que les fumeurs très dépendants utilisant des gommes à 4 mg de nicotine avaient deux fois plus de chances de réussir leur sevrage que ceux qui se contentaient de gommes à 2 mg. Par ailleurs, il est vraisemblable que l'utilisation simultanée de plusieurs types de substituts (p.ex. patchs + gommes) augmente les chances d'arrêt, mais le sujet n'a pas encore été suffisamment étudié pour qu'on puisse en tirer des conclusions définitives. »
Un peu plus loin sur ce même site vous pourrez lire en réponse à votre inquiétude sur votre consommation jugée excessive de substituts nicotiniques :
« Le surdosage de substituts nicotiniques est plutôt rare. Mais cela arrive, alors il vaut mieux savoir en reconnaître les signes: dégoût total du tabac, goût désagréable dans la bouche, maux de tête, vertiges, insomnies, augmentation du rythme cardiaque, nausées, voire diarrhées. En cas de surdosage, il suffit généralement d'enlever son patch ou de cracher sa gomme ou son microtab.
Le sous dosage
est un phénomène bien plus courant. Ce sont alors les symptômes de sevrage qui apparaissent, et un risque accru de rechute.
Comment différencier les symptômes du surdosage de ceux du sous dosage?
Certains symptômes sont en effet identiques (nervosité, insomnies), il n'est pas toujours facile de savoir si c'est parce qu'on prend trop de substituts nicotiniques ou pas assez. En principe, si on a encore envie de fumer, il s'agit d'un sous-dosage. Et si on est totalement dégoûté du tabac, c'est un surdosage.
Si on souffre de ce genre de symptômes ou si on a un doute quant au dosage, le mieux reste de consulter un médecin
. »
www.stop-tabac.ch/fra/medicaments-pour-faciliter-l-arret/tout-savoir-sur-les-substituts-nicotiniques.html

Le site Eureka-santé (l’une des références dans le domaine de l’information sur les produits de santé) explique le fonctionnement des médicaments du sevrage tabagique et dresse la liste des différents produits. Vous pourrez lire sur la notice du substitut que vous utilisez le nombre maximal de pastilles à ne pas dépasser.
« Les substituts de la nicotine
Ils sont destinés à compenser l’absence de nicotine due à la privation de tabac et à prévenir ainsi les symptômes du sevrage (nervosité, fringales, insomnies, par exemple). La quantité de nicotine administrée chaque jour est diminuée progressivement pour éviter l’apparition de symptômes de manque. Les substituts de la nicotine existent sous plusieurs formes : comprimé à sucer, comprimé sublingual, gomme à mâcher, timbre (dispositif transdermique) ou dispositif pour inhalation.
À posologie équivalente, toutes ces formes ont la même efficacité
. Le choix du dosage se fait en fonction du degré de dépendance initiale à la nicotine. Les fumeurs fortement ou très fortement dépendants commencent par les dosages les plus forts. Il faut tenir compte des signes éventuels de sous-dosage (insomnie, irritabilité, agitation, sensation de faim) ou de surdosage (bouche sèche, état nauséeux, maux de tête, tremblements, palpitations) pour adapter la posologie après quelques jours de traitement. »
www.eurekasante.fr/maladies/arreter-fumer-cigarette-tabac.html

Enfin, vous pouvez lire la réponse faite à un internaute par les tabacologues de Tabac info service :
« 5. Peut-on devenir dépendant aux substituts nicotiniques ?
Aucune dépendance aux timbres (patchs) n’a été observée à ce jour. De rares cas de dépendance aux autres formes (en particulier les gommes à mâcher) ont été signalés. Aucune conséquence négative sur la santé n'a été observée chez ces personnes, bien au contraire, comparées à celles qui avaient repris la cigarette. »
www.tabac-info-service.fr/Vos-questions-Nos-reponses/Traitements-et-substituts?

Si vous vous posez d’autres questions sur le tabac, sachez que « Tabac info service, c’est aussi une ligne téléphonique ! Au 39 89 (0.15 euro/min depuis un poste fixe), nos tabacologues vous informent et vous aident dans votre démarche d’arrêt du tabac. Nous vous invitons à découvrir comment. » (de 8h à 20h du lundi au samedi)
www.tabac-info-service.fr/Le-39-89

Nous espérons que ces éléments vous seront utiles et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

 

Retour à la liste des questions
Retour en haut