Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - mai

Titre de la question Traitement par iode 131
Question Bonjour, Après 4 rechutes pour maladie de Basedow,  je dois être hospitalisée pour recevoir iode 131 j'ai très peur. Pouvez-vous me dire tout sur ça. J'ai même repris un rdv avec un autre endocrinologue. Peut-on le faire, merci j'aimerais savoir si on peut se mettre en relation avec des gens qui ont eu la même chose et sur quel site merci c'est urgent.
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez de la maladie de Basedow et vous devez recevoir prochainement une dose d’iode 131. Cela vous inquiète et vous souhaitez en savoir plus.

Le Docteur François-Xavier SALLÉE, endocrinologue, explique de façon très claire le principe de ce traitement :
«  Comme pour une scintigraphie thyroïdienne (voir le chapitre Généralités>Scintigraphie), il consiste à vous administrer de l'iode radio-actif à une dose tout à fait modérée. Vous avalez juste une gélule d'iode radio-actif, qui n'a aucun goût. Vous ne présenterez pas de réaction particulière et le traitement ne prend que quelques minutes: vous ne prenez en effet qu'une gélule unique pour tout traitement. Cette dose va se loger uniquement dans votre thyroïde, qui est votre seul organe à savoir la capter. La fabrication des hormones thyroïdienne va petit à petit et lentement, diminuer. L'hyperthyroïdie va donc "guérir": on pourra alors arrêter votre traitement par anti-thyroïdien de synthèse. A plus ou moins long terme (quelques mois, ou années), la fabrication hormonale de votre thyroïde sera trop faible : il faudra alors, comme après une chirurgie, vous donner un traitement définitif par Lévothyrox ® (nom de marque) ou L Thyroxine (Denomination Commune Internationnale) (hormones thyroïdiennes de synthèse). Une surveillance régulière de vos bilans thyroïdiens est donc indispensable après le traitement par l'iode radio-actif.
Les vraies et fausses idées :
Ce traitement a une mauvaise réputation en raison du mot "radio-actif". Vous devez savoir que ce traitement est inoffensif pour votre organisme, la thyroïde étant le seul organe touché. Ce traitement est utilisé depuis plusieurs dizaines d'années, à tous les âges. Il n'entraîne pas d'augmentation du risque de cancer. Les jeunes femmes peuvent mettre en route une grossesse, quelques mois après, une fois l'équilibre hormonal thyroïdien retrouvé. Ce traitement est beaucoup plus utilisé aux États-Unis ou dans les pays du Nord de l'Europe qu'en France pour des raisons non connues. Pourtant c'est une bonne alternative à la chirurgie. Ce traitement ne nécessite pas d'hospitalisation. Vous rentrerez aussitôt chez vous et il n'y a aucune précaution particulière à prendre pour votre entourage. »
infothyro.pagesperso-orange.fr/hyperbasira.html

Le site canadien Passeport santé explique les raisons de ce traitement et rappelle son caractère inoffensif pour le reste du corps :
« Traitement à l'iode radioactif
L'iode radioactif (à de faibles taux) permet de détruire de manière permanente une partie des cellules thyroïdiennes, de sorte que la glande thyroïde produise moins d'hormones. L'iode radioactif non absorbé par la glande thyroïde sera éliminé par l'organisme en quelques jours.
Le traitement permet un retour à la normale après environ 3 à 6 mois. Dans plus de 90 % des cas, une seule dose d’iode radioactif suffit (sinon, une seconde dose est parfois offerte).
Ce traitement provoque souvent un état permanent d’hypothyroïdie. L’hypothyroïdie se traite beaucoup plus facilement que l’hyperthyroïdie. Des hormones thyroïdiennes de synthèse sous forme de comprimés pris quotidiennement et à vie permettent de corriger l’hypothyroïdie (Eltroxin®, Levothyroid® ou Synthroid®), sans engendrer d’effets indésirables. […] »
www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx

Si vous souhaitez entrer en contact avec d’autres malades de la thyroïde vous pouvez vous adresser à l'Association Française des Malades de la Thyroïde (AFMT) :
Pour écrire  :
AFMT - BP 1 - 82 700 Bourret
ou par mail :
asso.thyroide@gmail.com
ou téléphone pour votre région
NORD EST FRANCHE COMTE
Chantale Garnier coprésidente
Tous les matins de la semaine de 9h à 12h
03 84 52 25 08
www.asso-malades-thyroide.org/info-fixe.php

Sachez que comme vous l’indiquez, vous pouvez tout à fait prendre un second avis auprès d’un autre endocrinologue afin d’e vous assurer que le traitement proposé est le plus adapté à votre cas.

Nous espérons que ces éléments d’information vous permettront de mieux comprendre ce traitement afin de recouvrer une certaine sérénité et nous vous souhaitons un prompt rétablissement.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut