Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - août

Titre de la question Méningite listéria
Question Bonjour, ma grand-mère est atteinte d'une méningite listéria. Au delà de notre inquiétude à son sujet nous sommes dans le flou quand au risque de contagion. Le diagnostic a été posé tardivement et nous sommes plusieurs à avoir été en contact rapproché avec elle. Baisers, caresses sur le visage et les mains... Les médecins ne nous disent pas grand chose, ils ne nous posent aucune question et nous sommes perdus. Ma grand mère était-elle contagieuse avant le début du traitement, faut-il nous prescrire un traitement préventif ???J'attends avec impatience une réponse de votre part. Merci D'avance Cordialement.
Réponse

Bonjour,

Vous vous interrogez sur la nécessité d’un traitement pour vous et les proches de votre grand-mère pour qui le diagnostic de méningite à listéria a été posé tardivement.

A titre d’information générale, nous vous invitons tout d’abord à lire le document du site Passeportsanté (site d’information médicale dont tous les articles sont rédigés par des médecins) sur ce thème :
« Méningite à listeria (Listeria monocytogenes). L'infection au Listeria monocytogenes, ou listériose, est généralement banale chez un adulte, mais peut être transmise aux bébés et aux jeunes enfants, chez qui elle peut mener à la méningite. Les femmes enceintes y sont particulièrement vulnérables (20 fois plus que l'ensemble de la population) et peuvent transmettre l'infection à leur foetus2. Cette bactérie qui se trouve dans l'eau et le sol peut contaminer les végétaux et les animaux et s’introduire dans la chaîne alimentaire.
(…)Contagion
La méningite bactérienne peut se transmettre par un contact étroit et prolongé avec une personne infectée. La majorité des personnes exposées à la bactérie ne contractent pas l’infection5. De plus, chez la plupart de celles qui la contractent, la méningite ne se développe pas.

La bactérie est véhiculée par la salive et les sécrétions provenant du nez et de la gorge. On peut la contracter par des baisers sur la bouche, en partageant des ustensiles, des verres, des bouteilles d'eau, des cigarettes, du rouge à lèvres, etc.»
www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx

De plus le site de L’Institut Pasteur nous rappelle que la contamination se fait le plus souvent par la voie digestive :
« Transmission
Le mode de contamination le plus fréquent chez l’homme est l’ingestion d’aliments contaminés par L. monocytogenes. Du fait de son caractère ubiquitaire (Listeria est largement répandue dans la nature –eau, sol, végétaux– et ses caractéristiques physico-chimiques, cette bactérie a la capacité de coloniser les sites de fabrication des aliments. Elle est sensible à la chaleur, mais peut se développer à 4°C (température des réfrigérateurs). Sa dissémination est donc favorisée par l’allongement de la chaîne du froid (entrepôts frigorifiques industriels, réfrigérateurs ménagers). En France, les aliments les plus fréquemment contaminés par Listeria monocytogenes sont les charcuteries cuites (langues, têtes, rillettes…), les produits de saurisserie, les graines germées réfrigérées, et certains produits laitiers (fromages à pâte molle et au lait crû).
Prévention
La prévention pour les personnes à risque (femmes enceintes, personnes âgées, personnes immunodéprimées par un traitement immunosuppresseur ou par une pathologie telle que cancer, cirrhose...) consiste à éviter la consommation des produits de charcuterie en gelée, des rillettes, des pâtés, du foie gras, des fromages au lait crû, des poissons fumés, coquillages crus, surimi, tarama, graines germées crues… Il est recommandé de bien cuire les aliments d’origine animale, d’enlever la croûte des fromages et de laver soigneusement les légumes et les herbes aromatiques. Afin d’éviter les contaminations croisées (d’un aliment à l’autre), il faut conserver les aliments crus séparément des aliments cuits ou à consommer en l’état. Les produits préemballés sont à préférer aux produits achetés à la coupe, ces derniers devant dans tous les cas être consommés rapidement après leur achat. Les règles habituelles d’hygiène doivent être particulièrement respectées :
- réchauffer soigneusement les restes alimentaires et les plats cuisinés avant consommation immédiate ;
- nettoyer fréquemment le réfrigérateur et le désinfecter ensuite avec de l’eau javellisée ;
- s’assurer que la température du réfrigérateur est suffisamment basse (4°C) ;
- respecter les dates limites de consommation ;
- après la manipulation d’aliments non cuits, se laver les mains et nettoyer les ustensiles de cuisine qui ont été en contact avec ces aliments. »
www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/presse/fiches-sur-les-maladies-infectieuses/listeriose

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation en ligne et ne peut remplacer l’avis d’un médecin. Si vous avez le moindre doute mais que la communication reste difficile avec les médecins qui suivent votre grand-mère, vous pouvez demander conseil à votre médecin généraliste.

Espérant que l’état de santé de votre grand-mère s’améliore rapidement, nous restons à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)  

Retour à la liste des questions
Retour en haut