Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - août

Titre de la question Où trouver un laboratoire
Question Je cherche un laboratoire pour effectuer un test d'intolérance alimentaire. Merci d'avance
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez obtenir l’adresse d’un laboratoire effectuant des tests d’intolérance alimentaire.

Vous nous demandez où trouver un laboratoire qui pourra effectuer un test d’intolérance alimentaire. Vous pouvez peut-être vous renseigner auprès d’un laboratoire d’analyses médicales ou chez un allergologue, voire un médecin généraliste. Nous vous invitons à effectuer une recherche via le site ameli-direct, site de l’assurance maladie. En cliquant sur « je cherche un professionnel de santé » puis en renseignant le spécialiste recherché (par ex. allergologue) et la localisation, vous trouverez facilement un professionnel de santé à proximité de chez vous.
ameli-direct.ameli.fr

A titre d’information générale, nous vous invitons à lire le dossier du site de la mutuelle « Mutualité Française » sur l’intolérance alimentaire et les examens sur lesquels repose le diagnostic :
« Allergies : reconnaître une intolérance alimentaire
Mal connues du grand public, les intolérances alimentaires sont difficiles à diagnostiquer. Leurs symptômes englobent des réactions allergiques à certains aliments, mais aussi d’autres mécanismes qu’il est important de distinguer des allergies. Seul traitement possible : éviter ces aliments
.
(…)
La maladie cœliaque touche une personne sur 300
(…)

Le diagnostic est établi à partir d’une prise de sang qui met en évidence certains anticorps et d’une endoscopie digestive.
"Il est nécessaire de faire ces examens pour ne pas confondre la maladie cœliaque avec l’allergie à la farine de blé, poursuit la Dre Morisset. Cette dernière peut provoquer aussi des troubles digestifs. Elle se traduit également par des réactions d’allergie communes, comme l’urticaire, des œdèmes, des crises d’asthme. C’est le rôle de l’allergologue de faire la différence. Mais dans les deux cas, le traitement est le même : l’éviction. Il faut cesser de manger des aliments qui contiennent de la farine de blé ou du gluten."
www.mutualite.fr/L-actualite/Sante/Maladies/Allergies-reconnaitre-une-intolerance-alimentaire

Le Conseil Européen de l'Information sur l'Alimentation (EUFIC) propose également des informations à ce sujet :
« Comment sont diagnostiquées l’allergie et l’intolérance alimentaire ?
L’allergie et l’intolérance alimentaire peuvent être correctement diagnostiquées par des méthodes scientifiques. La première étape est la consultation médicale pour s’assurer que les symptômes ne sont pas dus à d’autres phénomènes. Celui-ci peut alors renvoyer le patient vers un diététicien ou un allergologue.
L’anamnèse commence avec le détail de l’histoire familiale. Une attention particulière est portée à la fréquence des symptômes, surtout si les symptômes se produisent en mangeant certains aliments. Un examen physique complet du patient est également entrepris. Les principales méthodes de détection sont les suivantes :
6.1. Les tests cutanés
Les aliments suspects entrent dans le cadre des tests cutanés. La valeur de ces tests est toujours très discutée et n’est pas fiable à 100 %. Ils consistent à placer sur la peau un extrait d’un aliment spécifique qui est ensuite griffé pour observer les réactions de démangeaisons et de gonflements.
6.2. Les régimes d’exclusion
Le principe est très simple : un ou une combinaison d’aliments suspects sont éliminés de l’alimentation pendant deux semaines avant une nouvelle exposition. Si les symptômes disparaissent durant cette période, les aliments suspects sont réintroduits en une fois, à des doses augmentées progressivement jusqu’à une consommation normale. Quand l’aliment suspect est clairement identifié, il peut être évité facilement.
6.3. Le test RAST (radioallergosorbent)
Ce test implique le mixage de petits extraits d’aliments avec le sang de la personne dans une éprouvette. En présence d’allergie, le sang produit des anticorps qui sont détectables. Le test peut seulement être employé en cas d’indication d’allergie et ne permet pas de déterminer l’amplitude de la sensibilité alimentaire.
6.4. Epreuve de provocation en double aveugle, contrôlé par placebo
Dans ce test, un allergène suspect (i.e. lait, poisson, soja) est placé dans un comprimé ou caché dans un aliment et donné au patient dans des conditions cliniques strictes. Ce type de test permet à l’allergologue d’identifier les aliments et les composés causant les effets secondaires.
D’autres tests existent, mais ils n’ont pas prouvé à ce jour leur réelle utilité. »
www.eufic.org/article/fr/expid/basics-allergie-intolerance-alimentaire/

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)  

Retour à la liste des questions
Retour en haut