Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - octobre

Titre de la question Ostéoporose
Question Je souffre d’ostéoporose et d'une hernie discale. Des infiltrations de cortisone sont-elles à déconseiller - j'en ai déjà eues 2 l'année dernière - dans ma situation, j'ai entendu dire que ces infiltrations provoquent une nécrose des os ?
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d'ostéoporose et d'une hernie discale dont vous avez été opérée. Vous avez reçu 2 infiltrations de cortisone l'année dernière et vous vous demandez si cela a pu aggraver votre ostéoporose, sachant que vous ressentez toujours des douleurs dorsales.

Nous vous proposons en premier lieu la lecture d’un dossier très complet sur l’ostéoporose sur le site de la Société Française de Rhumatologie (SFR) :
www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0A-dossier-osteoporose/sommaire-osteoporose.asp

Les spécialistes de la SFR répondent très clairement à votre interrogation :
« Puis je avoir une infiltration de corticoïdes malgré mon ostéoporose ?
Bien sur, les infiltrations de corticoïdes, consistent à amener une petite dose de corticoïdes localement au sein d'une articulation. Bien qu'il y ait toujours un passage dans le sang, la quantité est minime et ne peut pas déclencher l'apparition ou l'aggravation une ostéoporose. »
www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0A-dossier-osteoporose/F15_infiltration.asp

En complément, afin de confirmer la réponse précédente, voici un extrait d’une note de synthèse parue en juillet 2006 intitulée « Prévention, diagnostic et traitement de l’ostéoporose » rédigée par la Haute Autorité de Santé.
L’apparition de l’ostéoporose peut être provoquée par des traitements à base de cortisone. C’est pourquoi vous vous êtes interrogée à juste titre sur les dangers des injections que vous avez subies. Le document explique bien que la cortisone ne peut être néfaste qu’administrée de façon prolongée :
« 5.2 L’ostéoporose cortisonique
Cette forme d’ostéoporose doit être prévenue.
Sa prévention doit être envisagée lors d’une corticothérapie prolongée (supérieure à 3 mois), administrée par voie générale, à des doses supérieures ou égales à 7,5 mg/jour d’équivalent prednisone.
[…]
L’effet néfaste des corticoïdes sur l’os étant maximal dès les premiers mois de traitement, le traitement devra être instauré dès le début de la corticothérapie afin de prévenir efficacement la perte de masse osseuse.» (voir page 14 du document)
www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/osteoporose_synthese.pdf

Concernant les douleurs que vous ressentez toujours, seul votre rhumatologue pourra en diagnostiquer l’origine et vous proposer un traitement adapté.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut