Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - février

Titre de la question Hormone de croissance de substitution
Question Quels sont les effets indésirables d'un traitement par l'hormone de croissance de substitution, chez un adulte, sur le long terme (+ de 10 ans) ? Est-ce que d’autres médicaments comme les diphosphonates ou les statines peuvent être aussi efficaces, dans la prise en charge de certaines manifestations du syndrome de déficience de cette hormone ?
Réponse

Bonjour,

Un de vos proches est traité par hormone de croissance de substitution depuis plus de 10 ans. Cela vous inquiète et vous souhaitez savoir si ce traitement pris à long terme chez un adulte peut être problématique. De plus vous souhaitez savoir si d’autres molécules comme les disphosphonates ou les statines peuvent être aussi efficaces.

Tout d’abord voici ce que nous avons trouvé sur le déficit en hormone de croissance chez l’adulte dans la Revue médicale suisse :
« Le déficit en hormone de croissance chez l’adulte induit une diminution des performances physiques et psychologiques. Spécifiquement, on observe une composition corporelle caractérisée par une augmentation de la masse graisseuse, une réduction de la performance physique, une diminution de la densité osseuse, et une réduction de la qualité de vie. Une augmentation de la morbidité et de la mortalité, attribuable aux maladies cardiovasculaires, est également rapportée comme étant plus élevée chez ces patients. Le traitement substitutif par hormone de croissance recombinante a habituellement des effets bénéfiques sur la composition corporelle, le turnover osseux, la fonction cardiaque et l’état psychologique. Nous présentons ici les résultats d’une étude réalisée à Lausanne. »
revue.medhyg.ch/article.php3

Il semble donc que le traitement par hormone de substitution soit le traitement habituel de ce type de pathologie. Concernant d’éventuels effets secondaires, nous n’avons rien trouvé pour des adultes traités par ce médicament, cependant, pour les enfants ayant reçu ce type de traitements voici ce que nous apprend le site de l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) :
En 2010 :
« Depuis juillet 2010, les résultats de l’étude SAGHE ont été publiés. Ils soulignent une surmortalité des personnes ayant pris de l’hormone de croissance. Dans un communiqué l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) indique que « L’Afssaps a pris connaissance des premiers résultats de l’étude SAGHE « Santé Adulte GH Enfant », mise en place en octobre 2007, en partenariat avec la Direction générale de la santé (DGS) et l’Institut national du cancer (INCa). Les analyses réalisées dans la population de patients traités pour un retard de croissance montrent une surmortalité par rapport à celle observée dans la population générale. Le risque augmente chez les patients ayant reçu de fortes doses, au-delà de celles autorisées dans les autorisations de mise sur le marché (AMM).L’Agence qui vient de saisir l’Agence européenne précise : « Dans l’attente du résultat de l’évaluation européenne, l’Afssaps recommande aux prescripteurs, par mesure de précaution, de réserver le traitement par hormone de croissance synthétique aux enfants pour lesquels le bénéfice escompté du traitement est grand. Par ailleurs, pour les enfants traités, l’Afssaps rappelle aux prescripteurs la nécessité de respecter strictement les conditions de prescription des hormones de croissance, et en particulier les doses recommandées. »
http://ansm.sante.fr/S-informer/Presse-Communiques-Points-presse/Hormone-de-Croissance-synthetique-somatropine-recombinante-Premiers-resultats-de-l-etude-epidemiologique-sur-la-tolerance-a-long-terme-Communique

Puis 2011 :
« Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a finalisé en mai 2011, la première étape de réévaluation du risque des spécialités contenant de l’hormone de croissance recombinante. Le CHMP a confirmé que la balance bénéfice-risque de ces médicaments restait positive dans les indications et les doses approuvées dans les autorisations de mise sur le marché. L’Afssaps recommande aux prescripteurs de respecter strictement les indications et de ne pas dépasser la dose maximale recommandée pour chaque indication. »
http://ansm.sante.fr/S-informer/Informations-de-securite-Lettres-aux-professionnels-de-sante/Hormone-de-Croissance-recombinante-somatropine-recombinante-actualisation-des-donnees-sur-le-rapport-benefice-risque-Lettre-aux-professionnels-de-sante

Vous souhaitez également savoir si un traitement par statines ou diphosphonates serait envisageable :
Voici les informations que nous avons trouvées sur ces deux molécules.

Tout d’abord voici ce que nous apprend le site de l’AFSSAPS sur l’utilisation des statines :
« Pourquoi prendre un traitement par statine ?
La relation entre une quantité excessive de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie) et le risque de maladies touchant le coeur et les vaisseaux est désormais établie de façon formelle. Le traitement de l’excès de cholestérol dans le sang repose d’abord sur un régime diététique. Ce n’est qu’après l’échec d’un régime assidu et adapté, que votre médecin envisagera un traitement médicamenteux. Les statines sont des médicaments hypocholestérolémiants, c’est à dire qu’ils font baisser le taux de cholestérol dans le sang. Il existe d’autres classes d’hypocholestérolémiants : les fibrates, les résines, les huiles de poisson. Cependant, il a été démontré que les hypocholestérolémiants de la classe des statines sont les plus efficaces pour baisser le taux de cholestérol dans le sang. Des études cliniques de grande ampleur faites avec certaines statines ont également prouvé qu'un traitement par ces médicaments, suivi pendant une longue période, réduit significativement le risque d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral ainsi que de décès de cause cardio-vasculaire. »
www.afssaps.fr/var/afssaps_site/storage/original/application/46fc01d55cbdade1461394012ca15183.pdf

Les statines jouent sur le taux de cholestérol dans le sang et ne sont à priori pas utilisées pour traiter un déficit en hormone de croissance.

Concernant les diphosphonates (=bisphophonates) voici les informations qui nous sont données sur le site e-cancer (Institut National du Cancer) :
« Les bisphosphonates
Que sont les bisphosphonates ?
Les bisphosphonates sont des médicaments qui renforcent les os et qui sont indiqués dans le traitement de l’ostéoporose.
On y a aussi recours pour le traitement d’un cancer qui s’est propagé aux os (métastases osseuses) chez les hommes atteints d’un cancer de la prostate hormonorésistant.
Quels sont leurs effets secondaires possibles ? »
www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancers-de-la-prostate/les-bisphosphonates 

Les bisphosphonates sont utilisés comme traitement de l’ostéoporose et ne semble pas l’être pour un déficit en hormone de croissance.

Bien que votre question porte sur un adulte, vous pouvez aussi entrer en contact avec l’Association des Parents d'Enfants ayant des Problèmes de Croissance:
GRANDIR
84, avenue Pasteur
10000 TROYES
Téléphone : 03 25 70 05 08
www.grandir.asso.fr
L’association GRANDIR met(s) à disposition:
- un centre de documentation
- une aide psychologique
- une aide juridique
- une bibliographie
(pour naviguer dans le site, retourner à l’accueil à chaque page)
Voici les coordonnées de la déléguée de votre région :
Béatrice DEMARET – Tél : 01 47 90 87 61

Nous vous rappelons que ces informations vous sont données à titre d’information générale. Seul le médecin qui suit votre proche, connaissant son dossier médical, sera à même de vous parler des risques et des traitements alternatifs éventuels.

Nous restons à votre disposition pour tout complément d’information dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut