Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - décembre

Titre de la question Quelle procédure suivre?
Question Bonjour, Nous soupçonnons la patiente d'avoir la maladie de Lyme. En effet, la patiente a des maux bilatéraux : engourdissements de la face, céphalées, mal au bras gauche, picotements, mal à l’œil gauche, diarrhées, mal au ventre, au dos, à la jambe, mal à la poitrine avec pouls à 120 au repos, extrême fatigue... Elle a été hospitalisée suite à un résultat positif de Ac anti-B burgdorferi IgM positif 1,4, elle a eu un traitement de dix jours de rocéphine. Elle a eu une amélioration des symptômes à la fin du traitement. Mais trois jours après les symptômes réapparaissent. Les médecins me demandent d'attendre les résultats d'analyses adressées dans un laboratoire de Lyon. On nous a dit que les tests effectués se rapprochent des tests ELISA et western blot mais ce ne sont pas les tests ELISA et western blot. Au vu des premiers résultats, on nous a dit que ces derniers étaient négatifs et que d'autres tests vont être effectués (on ne sait pas lesquels) et nous serons communiqués dans 15 jours. Cela fait trois mois que la patiente consulte plusieurs spécialistes (cardiologue, rhumatologue, interniste...). Je crains que la maladie n'évolue et je voudrais un conseil quant à la procédure à suivre pour une prise en charge appropriée de la patiente. Pouvez-vous m'indiquer dans quel établissement et dans quel service je dois la diriger pour ne pas perdre de temps. Dois-je demander que la sérologie soit faite au laboratoire de Strasbourg qui semble être plus approprié? Merci de m'indiquer la procédure à suivre. Bien Cordialement,
Réponse

Bonjour,

L’une de vos proches semble atteinte de la maladie de Lyme mais pour le moment aucun diagnostic fiable n’a été encore établi. Vous vous demandez quel service consulter et où faire procéder aux tests de laboratoires.

Il s’avère effectivement que le diagnostic pour la maladie de Lyme n’est pas toujours très facile à établir. C’est ce qu’indique la fiche rédigée par le Pr Daniel Christmann (Service des maladies infectieuses et tropicales, CHU Hôpital Civil - Hôpitaux universitaires de Strasbourg) sur le site Orphanet, portail des maladies rares et des médicaments orphelins : « Afin de préciser le diagnostic, il est possible de réaliser des examens (sérologies) pouvant mettre en évidence dans le sang des anticorps montrant une réponse de l’organisme à l’infection bactérienne.
Un certain nombre de techniques sont utilisées mais elles ne sont pas standardisées et les résultats sont parfois difficilement interprétables.
Le résultat est souvent négatif dans la première phase de la maladie et positif dans les phases secondaires et tertiaires. Cependant une sérologie positive peut correspondre à une infection ancienne mais non évolutive (c’est-à-dire que la personne a contracté l’infection mais la maladie n’évolue plus)
Par ailleurs, il est possible dans quelques cas que la sérologie soit négative alors même qu’il y a eu infection. »
www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Lyme-FRfrPub12159.pd

L’Institut national de veille sanitaire propose sur son site une brochure d’information réalisée par le réseau de surveillance de la maladie de Lyme en Limousin. En page 4 vous trouverez la stratégie diagnostique et thérapeutique : « Le diagnostic repose sur l’anamnèse et la clinique. Aux phases secondaire et tertiaire, l’examen sérologique permet de confirmer le diagnostic si la suspicion de maladie de Lyme est forte. » Sont aussi décrites les différentes techniques utilisées pour interpréter les examens sérologiques.
www.invs.sante.fr/surveillance/lyme/lyme.pdf

La 16e Conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse a porté sur la maladie de Lyme : Borreliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives (décembre 2006). Vous trouverez au début du texte les membres du Comité d’organisation et les membres du jury qui sont tous des spécialistes de cette pathologie (voir pages 2 et 3 du document). A côté de leur nom vous trouverez la structure hospitalière dans laquelle ils pratiquent.
www.infectiologie.com/UserFiles/File/medias/_documents/consensus/2006-lyme-long.pdf

Il se trouve que le Pr. Philippe Brouqui, chef de Service / chef du Pôle Maladies Infectieuses de l’Hôpital Nord de Marseille, a été modérateur lors de cette conférence de consensus.
« Cette consultation est spécialisée dans :
    Les maladies infectieuses transmissibles
    Les fièvres au retour d’un séjour tropical
    Les fièvres persistantes
    Les maladies tropicales infectieuses
    Les maladies tropicales non transmissibles
    Les infections parasitaires
    Les infections nosocomiales
    Les piqûres et les pathologies causées par les tiques
    Les bilans d’aptitude à séjourner outre-mer
    Les bilans de retour d’un séjour tropical
CONTACT : Téléphone Consultations : 04.91.96.89.11 »
www.ap-hm.fr/mit/fr/commun/detailStd.asp

Sachez en outre qu’il existe une association de malades que vous pouvez contacter :
 France Lyme : Association de lutte contre les maladies vectorielles à tiques
www.francelyme.fr

Vous trouverez également des informations sur la maladie de Lyme sur le site Lyme info qui a été créé en 1997 pour organiser les liens internet relatifs aux maladies vectorielles à tiques.
www.lymeinfo.net/francais.html

Nous espérons que ces informations vous seront utiles pour faciliter la prise en charge de votre proche et restons à votre disposition pour tout complément.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé
NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut