Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - septembre

Titre de la question Rhésus négatif, enceinte et pas eu vaccin anti-D
Question Je suis rhésus négatif. J'ai fait une FC il y a 4 mois et je n'ai pas eu de vaccin anti-D. Je suis enceinte de 6 semaines et je perds un peu (très peu) de sang brunâtre depuis 7 jours. J'ai fait une écho et on voit l'embryon et pas encore le cœur battre. Alors, je dois passer une autre écho dans deux semaines pour voir l'évolution. Je suis très inquiète à savoir si le fait que je n'ai pas eu de vaccin anti-D peut causer une FC? Dois-je recevoir rapidement le vaccin anti-D? Ou un traitement pour réduire le risque de destruction des globules rouges est-il nécessaire? Le danger est-ce une FC ou que le bb ait une atteinte lors de l'accouchement? Merci beaucoup!!!!
Réponse

Bonjour,

Vous êtes de rhésus négatif et avez fait une fausse couche il y a 4 mois. Vous n’avez pas eu de vaccin anti-D et cela vous inquiète car vous êtes à nouveau enceinte et craignez qu’il y ait un risque pour votre bébé.

Tout d’abord nous vous invitons à lire les préconisations du site Infoanesth sur ce thème :
« Allo-immunisation foeto-maternelle
Chez les patientes avec Rhésus D négatif, il y a un risque d’allo-immunisation foeto-maternelle si le fœtus est Rhésus D positif.
Cela a pour conséquence un développement des anticorps anti D qui peuvent se diriger contre le fœtus suivant s’il est Rhésus D, causant 1 fausse couche, une anémie du fœtus, ou d’autres maladies auto – immunes chez celui-ci. »
Ainsi pour une femme de rhésus négatif, il existe un risque uniquement si l’enfant qu’elle porte est de rhésus positif.
Dans ce cas, il est conseillé:
« (…) Pour prévenir ce risque, chez les patientes Rhésus D négatif, on injectera 200 µg d’Immunoglobulines anti D dans les 72 heures qui suivent un éventuel passage de globules rouges du fœtus dans le sang de la mère, c'est-à-dire :
    Fausse couche au-delà de 6 semaines d’aménorrhée
    Traumatisme abdominal
    Métrorragies d’origine placentaire
    Amniocentèse, ponction de sang fœtal, biopsie trophoblastique
    Version par manœuvre externe
    Interruption volontaire de grossesse
    Grossesse extra utérine
Avant l’accouchement, cette injection est proposée systématiquement aux femmes Rhésus D négatif au terme de 28 – 30 semaines d’aménorrhée.
A l’accouchement, une injection sera faite si le nouveau né est Rhésus D positif.
L’efficacité d’une injection dure 3 semaines. »
www.infoanesth.fr/content/risques-allo-immunisation-foeto-maternelle

Nous vous invitons également à lire le dossier du site enceinte.com qui précise :
« En clair :
Les femmes dont le rhésus est positif ne sont pas concernées par ce problème. Si la future maman est de rhésus négatif, et que le futur papa aussi, alors pas de souci, le rhésus du bébé sera forcément lui aussi négatif et donc compatible avec celui de la maman.
Si la future maman est de rhésus négatif, et que le futur papa est de rhésus positif, alors le bébé sera soit de rhésus négatif comme la maman auquel cas tout va bien, soit de rhésus positif comme le papa, et c'est dans cette configuration que l'incompatibilité peut se créer.
Ce sont donc les couples où la femme est de rhésus négatif et l'homme de rhésus positif qui risquent de connaître des problèmes d'incompatibilité foeto-maternelle.
(…)
A noter que même après une première grossesse qui n'a pas abouti (fausse couche, IVG...), l'organisme de la femme a déjà fabriqué des anticorps. Lorsqu'un trop grand nombre de globules rouges sont détruits, une transfusion sanguine ou même le remplacement de l'intégralité du sang sont nécessaires : ce sont néanmoins des actes très peu réalisés depuis la mise en place d'un traitement préventif.
Le traitement préventif
Si le bébé est de rhésus positif, la mère reçoit un vaccin anti-rhésus dans les trois jours qui suivent l'accouchement, la fausse couche ou l'IVG. Il consiste à injecter des anticorps ou anti antigène D, afin de neutraliser les globules rouges Rh+ avant que l'organisme de la maman n'ait eu le temps de fabriquer ses propres anticorps. Ainsi, à la prochaine grossesse, l'organisme maternel n'attaquera pas les globules rouges du bébé. »
www.enceinte.com/article_info/1/sante/examens_et_grossesse/le_facteur_rhesus.html

Ainsi, on comprend que seules les femmes de rhésus négatif, enceintes d’un enfant de rhésus positif, ont un risque de développer une allo-immunisation foeto-maternelle.

Nous vous remercions de votre confiance mais nous ne sommes pas en mesure de répondre plus précisément à votre demande. Nous avons le plaisir de vous saluer depuis La Porte de La Villette à Paris (France) où nous nous trouvons, à l’intérieur de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie. Notre service Questions-santé est un service de documentation en ligne et ne peut donc émettre d’avis médical.

Vous nous interrogez depuis le Canada, et peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ?

Seul votre médecin, connaissant tous les éléments de votre dossier médical sera à même de vous répondre. Nous vous recommandons donc de prendre conseil auprès du gynécologue qui vous suit ou de vous adresser à votre médecin traitant.

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut