Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - avril

Titre de la question Amples informations sur l'hépatite B
Question Qu'est-ce-que l'hépatite B ?
Réponse

Bonjour,

L’un de vos proches est atteint d’hépatite B et vous cherchez des informations sur cette maladie.

Le site de l’Institut national pour l‘éducation à la santé (Inpes) propose une fiche sur cette maladie infectieuse. En voici quelques extraits :
« Cette hépatite est causée par le virus de l’hépatite B (ou VHB) qui se transmet par le sang et les autres liquides organiques (salive, sécrétions génitales).Son délai d’incubation est plus long (entre 30 et 180 jours) que celui du virus de l’hépatite A. Une fois dans l'organisme, le VHB circule dans le sang et atteint son organe cible, le foie. Le VHB est environ 100 fois plus contagieux que le VIH. C'est une maladie très répandue dans le monde. » […]
« Symptômes
L’infection aigüe par l’hépatite B ne donne pas de manifestations apparentes dans la majorité des cas. Seules 40 % des infections aiguës par VHB vont s’accompagner de symptômes : fatigue, perte de l’appétit, douleurs abdominales, nausées et vomissements, syndrome grippal (fièvre et courbatures). Plus rarement, ces symptômes peuvent s’associer à une jaunisse (ou « ictère » en terme médical), et une coloration foncée des urines.
Que l’hépatite aigüe soit symptomatique ou non, elle va guérir spontanément en quelques semaines dans 90 % des cas, et les éventuels symptômes vont disparaitre progressivement. Dans cette situation, la maladie disparait donc sans traitement et c’est à postériori, à l’occasion d’une analyse de sang, que l’on apprend que l’on a été un jour infecté.
[…]
Traitements

Le traitement n’est utile que chez les porteurs d’une hépatite B chronique. Parmi les personnes porteuses d’une hépatite B chronique, 30 % ne présenteront aucun symptôme, car le virus est présent mais n’est pas actif. Dans 40% s’installe une hépatite chronique stable et persistante et dans 30% des cas une hépatite chronique évolutive et active. Ces  personnes risquent le développement d’une cirrhose ou d’un cancer du foie et  doivent être particulièrement surveillés. Le traitement prend alors toute son importance : s’il n’entraîne pas la guérison à ce jour, il permet néanmoins de ralentir la progression de la maladie, et d’éviter la survenue des complications. »
www.inpes.sante.fr/10000/themes/hepatites/hepatite-B.asp

L’Institut Pasteur de Paris dont les missions d’intérêt public couvrent les domaines de la recherche, la santé publique et l’enseignement a conçu des fiches sur les maladies infectieuses dont voici en lien celle sur les hépatites virales :
www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/presse/fiches-sur-les-maladies-infectieuses/hepatites-b-et-c

Enfin, un guide du patient mis en ligne par la Haute Autorité se Santé (HAS) intitulé « La prise en charge de votre maladie, l’hépatite chronique B : Vivre avec une hépatique chronique B : avril 2007 » informe sur les précautions à prendre pour les proches.
www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/guide_patient_vhb.pdf

Nous espérons que ces informations vous aideront à mieux comprendre cette maladie infectieuse et restons à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut