Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2012 - octobre

Titre de la question IRM et importantes prothèses dentaires
Question Je dois passer une IRM cérébrale et j'ai 2 bridges dentaires fixes très importants ( 6 et 7 dents consécutives.... ) en céramique, mais sur support Nickel/Chrome (donc très ferro-magnétiques). Pour moi, ça me parait contre-indiqué !!! (voire très DANGEREUX) . Toutes les personnes que j'ai interrogées (dentistes, manipulateurs IRM , Radiologue IRM même, etc..) ne savent pas me répondre clairement (un questionnaire, une décharge, "on verra bien" ne sont pas satisfaisantes) . QUI peut me répondre avec certitude.  QUELQU'UN, avec 2 grands bridges similaires a-t-il déjà passé une IRM (cérébrale ou autres) dans ces conditions ? Merci . C'est urgent . 
Réponse

Bonjour,

Vous devez passer une IRM cérébrale et vous avez 2 prothèses dentaires en céramique mais sur support nickel chrome.

Tout d’abord, sur un site helvétique consacré à la radiologie, nous vous invitons à consulter cet extrait consacré aux corps métalliques et à l’IRM :
« Parce que l'IRM utilise un champ magnétique, la présence de pièces métalliques dans le corps pose problème en raison du risque de déplacement, d'un possible échauffement des tissus (d'où un risque de brûlure) et de la création d'artéfacts pouvant gêner l'interprétation de l'examen. L'importance de ces effets dépend de la nature du métal (conducteur/ferromagnétique ou non). Par ailleurs, le fonctionnement des appareils électroniques comme un stimulateur cardiaque, peut être perturbé ou stoppé par la présence du champ magnétique.
L'existence d'un risque à subir un examen IRM est dépistée par un entretien et via un questionnaire sur le passé médical et la présence de pièces métalliques dans le corps. La même procédure s'applique aux accompagnateurs qu'ils fassent partie de la famille ou même du personnel médical.
[…]
Aujourd'hui la plupart des vis, plaques et clous, etc. posés par les chirurgiens sont en principe IRM-compatibles. Il convient d'être prudent lorsque l'intervention n'est pas récente ou que les habitudes du chirurgien référent ne sont pas connues.
Une pièce métallique peut provoquer de nombreux artéfacts qui masquent la région examinée et la qualité de l'examen s'en trouve diminuée (voire non-diagnostique). »
www.info-radiologie.ch/risques-irm.php

Par ailleurs, au sujet de vos prothèses dentaires, voici les recommandations du Centre de radiologie et d’imagerie médicale de la Polyclinique du parc (Toulouse) :
« Les examens IRM sont sans risque si l'on prend les précautions habituelles de dépistage des corps étrangers métalliques intra-corporels :
- Certains constituent des contre-indications formelles à toute exploration en IRM : Pace-maker (piles cardiaques), implants cochléaires, certaines valves cardiaques, clips d'hémostase vasculaire pour chirurgie d'anévrysme intra-crânien, corps étranger ferromagnétique intra viscéral (dans les yeux, l'abdomen..), etc.. .
- D'autres peuvent gêner l'étude IRM sans cependant en empêcher la réalisation
(plombages dentaires, prothèse de genou ou de hanche par exemple…). »
www.radiologieduparc.com/examens/uneirm.php

Enfin, une précision importante est publiée sur le site de la Faculté de médecine de l’Université de Rennes I :
« La revue nord-américaine Radiology publie régulièrement une remise à jour et un descriptif de tous les matériaux prothétiques ou implantables et une analyse des risques potentiels qu'ils présentent IRM.(FG SHELLOCK, Radiology, 1993, 189:587-599). Tout utilisateur de la RMN [résonance magnétique nucléaire] doit impérativement s'y référer pour savoir, après enquête sur la nature du matériel implanté, s'il peut ou non réaliser l'examen. »
www.med.univ-rennes1.fr/cerf/edicerf/BASES/BA004_cv_rb_28.html

Toutes ces informations sont données à titre général et ne s’appliquent peut-être pas à votre cas. Nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation en ligne sur la santé et n’est pas en mesure d’émettre d’avis médical. C’est pourquoi nous ne pouvons vous apporter de réponse catégorique. Nous espérons cependant que ces quelques pistes pourront enrichir les échanges que vous aurez sans doute avec votre dentiste et le radiologue qui doit vous faire passer l’IRM.

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut