Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - janvier

Titre de la question Renseignements à propos du collagène
Question Bonjour, j'ai vu ces jours-ci dans une émission que l'Institut d'immunologie de Munich entre autres, faisait des recherches et expériences sur les rats à propos du collagène. Ils parlaient de résultats probants sur ces derniers par rapport à certaines maladies auto-immunes. Je désire savoir ce qu'il en est chez l'homme. Je vous remercie.
Réponse

Bonjour,

Vous avez vu une émission à propos de tests positifs sur des rats auxquels l’on avait injecté du collagène. Ces tests concernaient certaines maladies auto-immunes : vous voulez savoir ce qu’il en est pour l’homme.

Nous n’avons pas trouvé la référence que vous évoquez mais en revanche, nous avons trouvé des informations sur les avancées de la recherche sur les maladies auto-immunes en général d’une part et sur les recherches sur le collagène d’autre part.

Un article du magazine Futura-sciences daté de décembre 2010 fait référence à un article du Journal of Clinical Investigation.(Volume 121, Issue 1) et parle de perspectives de vaccin :
« Vaccin contre les maladies auto-immune
Pour corriger les erreurs du système immunitaire, il sera peut-être possible de bénéficier d’un vaccin. Activant un certain type de lymphocytes, ce vaccin serait efficace, au moins chez la souris, sur une variété des maladies auto-immunes et inflammatoires.[…]
Les NKT protègent des maladies auto-immunes
Les maladies auto-immunes se développent plus volontiers chez des personnes déficientes en un certain type de cellules immunitaires, les lymphocytes natural killer T (NKT). Les NKT forment un groupe très peu abondant (0,2 % des lymphocytes T) dont le rôle, encore débattu, est de réguler un certain nombre de mécanismes. […]
Habituellement, les NKT sont activés par des lipides qui leur sont présentés par des cellules présentatrices d’antigènes. Dans ce nouvel article, les chercheurs ont démontré qu’une molécule autre qu’un lipide peut également activer les NKT : il s’agit d’un peptide (un morceau de protéine) provenant du collagène de type II de souris.
Les recherches ont été effectuées chez des souris de huit à 14 semaines, qui ont reçu la vaccination, c'est à dire des injections de ce peptide. Dix à 13 jours plus tard, les chercheurs ont constaté une inhibition des lymphocytes T helper (Th1 et Th2) qui sont habituellement impliqués dans les réponses immunitaires cellulaires et humorales. Pour observer l'effet de cette inhibition sur l’arthrite rhumatoïde, cette maladie a été déclenchée par l'injection de la protéine entière de collagène, 10 jours après la vaccination. Dans ce cas, la réaction inflammatoire dans les tissus articulaires diminue.»
www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/un-vaccin-contre-les-maladies-auto-immunes_26658/

Le dossier complet sur les maladies auto-immunes du site de l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) fait mention des avancées de la recherche et notamment des derniers résultats :
« L’interleukine 2 régule la réponse immunitaire
Une équipe de l’Inserm a récemment expérimenté avec succès l’utilisation de l’interleukine 2 chez des patients présentant des vascularites liées à une infection par le virus de l’hépatite C. En injectant de petites doses d’interleukine 2 chez ces patients, ils ont réussi à stimuler sélectivement la population de lymphocytes T régulateurs impliquée dans la modération de la réponse immunitaire et à améliorer les symptômes chez les patients. Une première quand on sait que l’interleukine 2 utilisée à haute dose pour lutter contre certains cancers est toxique et que son administration risquait en parallèle de stimuler les lymphocytes T effecteurs responsables de la maladie. Des nouveaux essais doivent venir conforter ces premiers résultats. […]»
www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/les-maladies-auto-immunes

Le site Passeportsante.net, site québécois qui « offre au grand public de l’information pratique, fiable, objective et indépendante sur la prévention de la maladie et l’acquisition de saines habitudes de vie » propose une fiche sur le collagène et précise à propos des recherches  :
« Recherches sur le collagène
Dans des essais cliniques préliminaires portant sur des patients atteints d’arthrite rhumatoïde, on a utilisé de minuscules dosages de collagène de type II (à base de cartilage de poulet). Dans le cas de cette maladie auto-immune, les chercheurs ont expérimenté les effets du collagène à titre de « vaccin »1,2. Cette fiche ne traite pas de ce genre d’utilisation, car ce type de collagène n’est pas offert sur le marché. »
www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx

Nous vous conseillons de consulter les références bibliographiques et les notes en bas de cette page web.

Nous espérons que ces éléments vous apporteront les réponses que vous attendez et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut