Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - juin

Titre de la question Taux de LH
Question Bonjour, je voulais savoir si le taux de LH reste élevé au tout début d'une grossesse, pour être plus claire, si un test d'ovulation resté positif pendant plusieurs jours, cela peut-il être un signe précoce de grossesse ?
Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si le taux de l’hormone lutéinisante (LH) reste élevé en début de grossesse.

Pour rappel voici les différentes phases du cycle ovarien :
- la phase folliculaire
- l’ovulation
- la phase lutéale
« L’ovulation est une période de courte durée (en moyenne 48 heures) qui se caractérise par la libération de l’ovocyte mature par l’ovaire et sa captation par l’ampoule de la trompe de Fallope.
Dès que le taux d’œstrogène atteint un seuil (variable d’une femme à l’autre, mais généralement entre 300 et 350 pg/ml), il stimule la sécrétion de LH par l’hypophyse. Le taux de cette hormone augmente alors rapidement (c’est le pic de LH), et déclenche l’ovulation proprement dite, qui survient en moyenne 36 à 48h après le début de ce pic.»
www.natisens.com/Articles/Anatomie/Anatomie_femme/Cycle_ovarien.html

La notion de « pic » semble indiquer que le taux redescend ensuite (voir le schéma de l’extrait précédent).

Le site e-santé (filiale des Assurances Mutuelles Européennes, qui a pour vocation de fournir des informations complémentaires à la consultation médicale) précise dans l’article qu’il consacre à la LH :
« Quelles sont les valeurs normales ?
Chez la femme Avant la ménopause : les taux varient selon la période du cycle menstruel. Elles peuvent également varier en fonction du laboratoire et de la technique de dosage utilisée.
Première phase du cycle (phase folliculaire, environ 14 jours) : 1 à 8 UI/ml
Pic ovulatoire (aux environs du 14ème jour du cycle) : 10 à 70 UI/ml

Deuxième phase du cycle (phase lutéale, environ 14 jours) : 0,5 à 10 UI/ml
A la ménopause : 15 à 70 UI/mlChez l'homme 1 à 9 UI/ml.
Comment est interprété le résultat ?
Le taux de LH est augmenté par certains médicaments destinés à stimuler l'ovulation
(le citrate de clomifène), ou diminué par des traitements à base d'œstrogènes ou de testostérone.
Une chute du taux de LH reflète une insuffisance de fonctionnement de l'hypophyse, quelle qu'en soit son origine.
Une élévation du taux de LH évoque, chez la femme, selon son âge et le contexte, la ménopause ou une insuffisance de fonctionnement des ovaires, acquise ou due à une anomalie génétique
.
Chez l'homme, un taux élevé de LH révèle une insuffisance de fonctionnement des testicules, quelle qu'en soit la cause (cancéreuse, virale, traitement par des "rayons", anomalie génétique). »
www.e-sante.fr/lh-hormone-luteinisante/2/guide/345

Lors de nos recherches nous n’avons trouvé d’information indiquant un lien entre un taux élevé de LH et le début d’une grossesse.

Nous vous remercions de votre confiance mais nous ne sommes pas en mesure de répondre plus précisément à votre demande. Nous avons le plaisir de vous saluer depuis La Porte de La Villette à Paris (France) où nous nous trouvons, à l’intérieur de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

Vous nous interrogez depuis le Canada, et peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ?

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut