Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - février

Titre de la question Hormone de croissance
Question Bonjour ma fille de 6 ans a le syndrome de Turner et on m'a dit qu'elle doit prendre les hormones de croissance - est-ce que ces hormones sont sans danger? - sur le caryotype on a trouvé un petit fragment du "chromosome". A votre avis elle doit être opérée immédiatement pour enlever les ovaires ou il suffit d'un simple contrôle? Merci
Réponse

Bonjour,

Votre fille souffre d’un syndrome de Turner. Le médecin lui a prescrit des hormones de croissance et vous vous demandez si celles-ci peuvent présenter un danger.

Tout d’abord, vous pouvez consulter le site du Centre de référence des maladies endocriniennes rares de la croissance (Paris) sur lequel vous trouverez toutes des informations utiles dans le domaine des pathologies endocriniennes. A noter, une brochure d’information destinée aux parents publiée par le Service d’Endocrinologie Diabétologie Pédiatrique de l’hôpital Robert Debré et le Centre de référence des maladies endocriniennes rares de la croissance, dans laquelle le traitement par les hormones de croissance est expliqué : les effets indésirables rares mais qui existent néanmoins, sont notamment mentionnés point par point.
crmerc.aphp.fr/centre/IMG/pdf/Ttt_par_GH_Informations_parents.pdf
crmerc.aphp.fr/centre/spip.php

Une étude, appelée étude SAGhE a étémenée conjointement par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS), l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM). Ses objectifs étaient multiples :
«1. Evaluer à long terme les résultats de la GH [growth hormon ou hormone de croissance] sur la taille adulte et analyser les répercussions du traitement par la GH sur la qualité de la vie.
2. Déterminer la mortalité et la morbidité dans ce groupe de patients, en analyser les causes spécifiques et les comparer à celles de la population générale.
3. Déterminer si l’incidence du cancer est augmentée dans ce groupe de patients, et analyser les facteurs associés.
Ces résultats permettront d’établir des recommandations sur l’utilisation de l’hormone de croissance chez l’enfant à l’échelle Européenne. »
saghe.aphp.fr/site/spip.php

Depuis juillet 2010, les résultats de l’étude SAGHE ont été publiés. Ils soulignent une surmortalité des personnes ayant pris de l’hormone de croissance. Dans un communiqué l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) indique que « L’Afssaps a pris connaissance des premiers résultats de l’étude SAGHE « Santé Adulte GH Enfant », mise en place en octobre 2007, en partenariat avec la Direction générale de la santé (DGS) et l’Institut national du cancer (INCa). Les analyses réalisées dans la population de patients traités pour un retard de croissance montrent une surmortalité par rapport à celle observée dans la population générale. Le risque augmente chez les patients ayant reçu de fortes doses, au-delà de celles autorisées dans les autorisations de mise sur le marché (AMM).L’Agence qui vient de saisir l’Agence européenne précise : « Dans l’attente du résultat de l’évaluation européenne, l’Afssaps recommande aux prescripteurs, par mesure de précaution, de réserver le traitement par hormone de croissance synthétique aux enfants pour lesquels le bénéfice escompté du traitement est grand. Par ailleurs, pour les enfants traités, l’Afssaps rappelle aux prescripteurs la nécessité de respecter strictement les conditions de prescription des hormones de croissance, et en particulier les doses recommandées. »
www.afssaps.fr/Infos-de-securite/Communiques-Points-presse/Hormone-de-Croissance-synthetique-somatropine-recombinante-Premiers-resultats-de-l-etude-epidemiologique-sur-la-tolerance-a-long-terme-Communique

Cependant l’association Grandir, Association de parents d’enfants ayant des problèmes de croissance, relativise ces résultats. Elle conserve sa totale confiance au médecin responsable de l’Etude en déplorant cette annonce intempestive de surmortalité dont les causes ne sont peut-être pas toutes des conséquences de l’absorption de l’hormone de croissance de synthèse.
grandir.asso.fr/WordPress3/

Pour en savoir plus sur le syndrome de Turner et ses traitements nous vous proposons de lire le document rédigé par le Pr Maïthé Tauber et le Dr Catherine Pienkowski (Hôpital Robert Debré, Paris) et le Pr Bruno Leheup (CHU Hôpital d’Enfants Brabois, Vandoeuvre-les-Nancy) : Le syndrome de Turner
www.orpha.net/data/patho/Pub/fr/Turner-FRfrPub44v02.pdf

En tant que service de documentation, nous ne pouvons pas aller plus loin dans notre réponse. C’est pourquoi nous vous conseillons d’interroger le médecin qui suit votre fille afin qu’il puisse vous apporter une réponse adaptée au cas de votre enfant.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut