Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - juin

Titre de la question Incompatibilité rhésus
Question Bonjour, ma mère est de rhésus O-, mon père est de rhésus A+. Mon frère né en 1964 est A+ ainsi que ma sœur née en 1965 et moi-même née en 1966. Mon frère, ma sœur et moi-même sommes donc en incompatibilité de rhésus avec notre mère. Mon frère est né sans problème. Ma sœur elle, est atteinte du syndrome de little dû selon les médecins de l'époque à l'incompatibilité de rhésus entre elle et ma mère. Je suis née 11 mois après ma sœur. Ma mère n'a eu aucun traitement par rapport à l'incompatibilité sanguine qu'elle avait avec moi. J'ai bien lu sur votre site que les problèmes d'incompatibilité sanguine s'aggravaient au cours de la deuxième et troisième grossesse. Alors comment expliquer que moi je n'ai eu aucun souci? Je suis née par césarienne. Je n'étais pas anémiée, j'ai juste eu une petite jaunisse normale. Donc ma question est la suivante : est-il possible que l'incompatibilité sanguine touche un enfant et pas le suivant qui est en théorie lui aussi en incompatibilité?
Réponse

Bonjour,

Votre mère est de groupe sanguin O- et votre père A+. Leurs trois enfantssont de groupe A+. Votre jeune sœur souffre du syndrome de Little et vous, n’avez eu aucune séquelle à la naissance. Vous vous interrogez sur les mécanismes d’immunisation foeto-maternelle.

Voici les informations que nous avons pu trouver sur l’incompatibilité sanguine foeto-maternelle.

Le site de l’université virtuelle francophone – Campus gynécologie obstétrique Item 20 : Prévention des risques fœtaux – Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle, cite un document du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) où vous pourrez lire p.5 :
« 2. 3 - Diagnostic de l'anémie fœtale
En cas d'incompatibilité sanguine fœto-maternelle avérée, le risque d'anémie dépend du taux d'anticorps anti-D. Le risque est pratiquement nul en dessous de 5 UI/mL (soit 1 mcg/mL). Ce dosage doit être répété régulièrement (tous les 15 jours) afin de dépister une réactivation brutale de l'immunisation. […] 
»
umvf.univ-nantes.fr/gynecologie-et-obstetrique/enseignement/item20_7/site/html/cours.pdf

Un cours du campus de gynécologie obstétrique de l’université de Lyon intitulé Isoimmunisation sanguine foeto-maternelle, souligne :
« 1 - Dans quelles circonstances peut-on rencontrer une allo-immunisation foetomaternelle ?
Introduction

L'immunisation foeto-maternelle se caractérise par la production d'anticorps maternels dirigés contre les éléments figurés du sang foetal : principalement les hématies mais aussi les plaquettes.
Le mécanisme général est la conséquence de la fixation d'anticorps (Ac) anti-maternels sur des antigènes (Ag) foetaux transmis par voie transplacentaire. Ces Ac sont de type Ig G car le poids moléculaire des IgM interdit leur transfert trans-placentaire. Le facteur étiologique essentiel (hors erreur transfusionnelle) sur lequel un action préventive est possible, est le passage de sang fœtal dans la circulation maternelle générant la stimulation antigénique.
1) Allo-immunisation :

Schématiquement 3 grossesses sur 1000 poseront un problème d'allo-immunisation dont les 3/4 dans le système Rhésus D.
[…]
Dans le système Rhésus D

La fréquence est fortement diminuée depuis la prévention obligatoire par injection de gamma globulines antiD dans les situations à risques :
- Avant 1970 : 6 à 10 pour 1000 naissances

- En 1995: 0.9 pour 1000 naissances.
Cette situation survient surtout chez la multipare. Elle s'observe chez 1 à 2 % des femmes Rh négatif chez qui elle sera symptomatique dans 50% des cas. Parmi ces cas symptomatiques, 1/4 seront la cause d'anémies fatales ou néonatales sévères. […] »
lmm.univ-lyon1.fr/internat/download/item20i.pdf

A la lecture de ces documents, il semble donc que le fœtus ne soit pas systématiquement affecté par la réponse immunitaire de la mère. Seules ¼ des grossesses « seront la cause d'anémies fatales ou néonatales sévères ».

En complément, vous pouvez lire un résumé de l’article très complet de l’Encyclopédie médico-chirurgicale (EMConsulte) extrait du traité de Pédiatrie - Maladies infectieuses intitulé « Incompatibilités fœtomaternelles érythrocytaires ». Les facteurs à l’origine de l’allo-immunisation sont largement décrits et vous montrent la complexité du sujet :
www.em-consulte.com/article/710358/incompatibilites-f%C2%8Ctomaternelles-erythrocytaires

Nous vous invitons à venir lire cet article dans son intégralité à la Cité de la santé dont voici les modalités d’accès :
www.cite-sciences.fr/fr/cite-de-la-sante/contenu/c/1239023120892/la-cite-de-la-sante/

Nous espérons que ces éléments vous permettront de mieux comprendre les principes de l’immunisation foeto-maternelle et pourquoi sans doute, vous n’en avez pas été affectée. Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut