Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - janvier

Titre de la question Deux curetages successifs
Question Bonjour tout le monde, voila je suis un peu perdue et ma gynéco n'a pas donné des explications, j`ai dû subir mon 1er curetage le 28 juin 2012 suite à une grossesse arrêtée après un mois d`attente que la fausse couche se fasse naturellement mais malheureusement à 4 mois de grossesse c`était impossible alors j'ai subi le curetage, ensuite j'ai pris la pilule pendant un mois et j'ai commencé les essais bébé. En même temps je prenais le Parlodel car le taux de prolactine était très élevé de 59 ensuite à 46, j'ai eu mes dernières règles le 13 octobre 2012, mois de septembre pas de règles, direction ma gygy , oui c'était une grossesse de 5s et 4js, je suivais l'évolution de mon embryon chaque semaine, il y avait une activité cardiaque et tout est bien. Entre 10 et 11s ma gygy m'annonce qu'il n'y avait pas d'activité et que l'embryon avait rétréci et a dû arrêter à 7s et 4js pour la cause ???????? J`ai fait des analyses de la thyroïde et du taux de prolactine et tout est bien, la cause reste incompréhensible. J'ai subi mon 2ème curetage le 15 janvier 2013, maintenant ma question est : est-ce que je dois attendre beaucoup plus avant de retomber enceinte pour éviter une 3ème fausse couche ? Ou bien dois-je faire d'autres analyses ? Et encore dois-je changer du gyneco ????? J`attends votre réponse avec impatience. Merci d'avance.
Réponse

Bonjour,

Vous avez fait deux fausses couches consécutives et vous vous interrogez sur la possibilité pour vous de mener à terme une grossesse. Vos résultats d’examens sont bons et vous vous interrogez sur la cause de ces fausses couches et sur le délai pour débuter une nouvelle grossesse.

Nous comprenons votre désarroi et vous proposons de lire une brochure d’information concernant La Fausse couche,  destinée aux couples qui traversent cette épreuve, document canadien rédigé par L’Hôpital Maisonneuve Rosemont, affilié à l’Université de Montréal, On peut y lire que :
« L’éventualité d’une nouvelle grossesse
L’utérus reprend sa position et sa forme normale après une ou deux menstruations. Sur le plan physique, il est donc conseillé d’attendre au moins deux à trois mois avant d’envisager une autre grossesse.
Sur le plan psychologique, par contre, une période de plusieurs mois s’impose avant d’être émotivement disposée à une nouvelle grossesse. Sachant que l’enfant perdu ne sera jamais remplacé par un autre, il est conseillé de ne pas précipiter les événements, ni de brusquer les étapes de deuil et de perte.
Une prochaine grossesse, une éventuelle naissance ou tout autre événement heureux ou malheureux pourrait être influencé par l’expérience que vous vivez actuellement.
Il est important de vous accorder le temps qu’il faut pour traverser celle-ci. […]»
http://www.entrepatients.net/sites/default/files/dossiers/fausse-couche-brochure-hopital-maisonneuve.pdf

La société APM International, société spécialisée dans l’information à haute valeur ajoutée sur la médecine et les politiques de santé reprend dans une dépêche de presse l’article publié en août 2010 par le British medical journal (BMJ) concernant une étude sur les grossesses suivant une fausse couche :
« Une nouvelle grossesse dans les six mois après une fausse couche offre les meilleures chances de bon déroulement
LONDRES, 6 août 2010 (APM) - Les femmes qui sont de nouveau enceintes dans les six mois après une fausse couche ont les meilleures chances de bon déroulement de leur grossesse, selon une étude écossaise publiée dans le British Medical Journal (BMJ), suggérant qu'il est inutile d'imposer un délai avant une nouvelle grossesse après une fausse couche.
Bien que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande d'attendre au moins six mois après une fausse couche avant de tenter une nouvelle grossesse, certaines recommandations vont encore plus loin en suggérant d'attendre plus de 18 mois, sur la base de travaux montrant que le délai optimal entre deux grossesses se situe entre 18 et 23 mois, tandis que certains médecins estiment qu'attendre après une fausse couche n'est pas justifié et qu'un délai plus court permet à la mère de récupérer plus rapidement.
"Nos recherches montrent qu'il n'est pas nécessaire pour les femmes de retarder la conception après une fausse couche. Ainsi, les recommandations actuelles de l'OMS nécessitent probablement d'être reconsidérées", concluent les auteurs.
"Selon nos résultats, les femmes désirant une nouvelle grossesse peu de temps après une fausse couche ne devraient pas être découragées", estiment-ils, soulignant qu'il existe néanmoins des situations où un délai doit être envisagé, en cas d'infection ou de grossesse molaire [Conduisant à une interruption de grossesse, le diagnostic de grossesse môlaire est heureusement rare car il s’agit d’une sorte de tumeur du placenta durant la grossesse qu’il faut traiter rapidement./ site Medisite], par exemple.
(BMJ, publication en ligne du 6 août) »
www.apmnews.com/story.php
L’article du BMJ est consultable en anglais sur le lien suivant : www.bmj.com/content/341/bmj.c3967.full

Vous vous interrogez également sur l’éventualité de changer de gynécologue. Sachez qu’il est toujours possible de prendre un deuxième avis si les relations avec votre médecin sont un peu difficiles.

Quant à l’éventualité de passer d’autres examens médicaux nous ne sommes pas en mesure de vous répondre car seul un médecin connaissant votre dossier médical pourra en décider.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles et vous permettront de mieux vivre cette période difficile et d’envisager l’avenir plus sereinement.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut