Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - janvier

Titre de la question Fibroscopie répétitive
Question Bonjour, je me traite chez un gastro-entérologue qui a diagnostiqué une gastrite chronique et une bulbite érosive et m'a prescrit de l'INEXIUM 20 pendant 2 mois et 2 autres mois et dernièrement l'a remplacé par PROTONEX40, mais mon problème c'est qu'à chaque consultation (tous les mois) il me fait faire une fibroscopie sans anesthésie et ça me traumatise. Est-il nécessaire de faire une fibro tous les mois et je vous précise que la biopsie n'a pas détecté de bactérie HP. Merci.
Réponse

Bonjour,

Vous souffrez d’une gastrite chronique sans bactérie Helicobacter pylori (HP) et d’une bulbite érosive. Votre gastro-entérologue vous fait passer une fibroscopie sans anesthésie lors de vos rendez-vous mensuels. Vous vous interrogez sur la fréquence de cet examen que vous ressentez douloureusement.

A titre d’information générale, voici un article consacré à la gastrite chronique extrait de l’encyclopédie des maladies de la Société nationale française de gastroentérologie (SNFGE):
« 2.2.4. Qu'est ce qu'une gastrite chronique ? (figure 4)
Le terme de gastrite chronique signifie la présence à l'examen histologique de la muqueuse gastrique, de lésions inflammatoires et atrophiques plus ou moins étendues (muqueuse antrale et muqueuse fundique) et plus ou moins sévères. La gastrite chronique est susceptible d'aboutir progressivement à la disparition des glandes gastriques (atrophie gastrique).
Schématiquement elle se caractérise par :
- des signes d'activité comportant une infiltration du chorion et de l'épithélium par des polynucléaires neutrophiles ; elle peut être légère, modérée ou sévère ; elle est caractéristique de l'infection par H. pylori ;
- des signes d'inflammation comportant une infiltration du chorion par des lymphocytes ; cette infiltration peut être légère, modérée ou sévère ;
- des signes d'atrophie caractérisée par une réduction des glandes gastriques ; elle peut être légère, modérée ou sévère ;
- une métaplasie intestinale ainsi qu'une fibrose du chorion peuvent se développer et s'associer à des signes histologiques de dysplasie qui peut être légère, modérée ou sévère. La dysplasie sévère est synonyme de cancer in situ.
2.2.5. Quelles sont les causes de gastrite chronique ?
Ce sont : l'infection à H. pylori (figures 5>6), le reflux biliaire, la prise d'AINS ou d'aspirine au long cours et l'auto-immunité (maladie de Biermer).
2.2.6. Quels sont les symptômes d'une gastrite chronique ?
La gastrite chronique est le plus souvent asymptomatique ou découverte fortuitement. Son expression clinique par des épigastralgies sans périodicité ni rythme ou par un syndrome dyspeptique est actuellement discutée. »
www.snfge.org/02-Connaitre-maladie/0B-estomac/faq/estomac_gastrite.htm

Concernant votre interrogation sur la fibroscopie gastrique, nous n’avons pas trouvé d’indication sur la fréquence de cet examen, en dépit de nos recherches dans la littérature médicale.

En revanche nous avons trouvé des informations sur l’examen lui-même, qui indiquent qu’il peut être pratiqué avec ou sans anesthésie.

- Fiche de présentation de l’examen telle qu’on la trouve sur le site de la SNFGE :
« 2.1.11. Comment se déroule une endoscopie oso-gastro-duodénale (fibroscopie) ?
L'endoscopie est réalisée à jeun, le plus souvent après une simple anesthésie pharyngée à la lidocaïne. Elle peut aussi être effectuée sous sédation ou anesthésie. L'endoscopie permet de pratiquer des biopsies en l'absence de troubles de l'hémostase. Enfin, l'endoscopie rend possible les actes thérapeutiques : hémostase de lésions hémorragiques, ablation (anse diathermique) ou destruction de tumeurs (coagulation monopolaire ou bipolaire, laser.), gastrostomie cutanée per-endoscopique... »
www.snfge.org/02-Connaitre-maladie/0B-estomac/faq/estomac_generalites.htm

- Site personnel d’un praticien de chirurgie viscérale :
« Je vais passer une fibroscopie gastrique
[…]
2. S’il n’y a pas d’anesthésie, seule votre gorge peut être insensibilisée par un spray ou un gel en gargarisme.
L'examen se déroule ainsi : vous êtes allongé sur le côté gauche, le médecin place un embout dans votre bouche pour guider la sonde et vous éviter de la serrer entre vos dents. Le fibroscope est alors introduit et il faut éviter d'avaler : vous laisserez donc couler votre salive à l'extérieur, dans une protection prévue à cet effet. Le médecin insuffle alors un peu d’air pour déplisser l'estomac, ce qui peut engendrer des renvois d'air.
Vous devez respirer lentement et calmement. L'examen sera terminé quand le médecin retirera l'appareil, et vous pourrez repartir ou être dirigé vers une salle de repos prévue à cet effet. »
www.docvadis.fr/erik-moller/page/conseils_pratiques/je_dois_passer_une_fibroscopie_gastrique/je_vais_passer_une_fibroscopie_gastrique.html

En tant que service de documentation nous ne pouvons vous répondre davantage. C’est pourquoi nous vous conseillons de demander son avis à votre médecin généraliste ou bien de questionner votre gastroentérologue sur la nécessité de faire aussi souvent cet examen. De plus sachez que vous pouvez demander un second avis médical à un autre gastroentérologue.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles pour enrichir le dialogue que vous aurez certainement avec votre médecin.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut