Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - février

Titre de la question Le VPH après des années devient-il un cancer ?
Question Il y a au moins 4 ans, j'avais le VPH, j'ai vraiment oublié de m'en occuper. La semaine dernière, je me suis rendue à l'hôpital pour des saignements de l'intestin, maux de ventre, manque d'appétit et gonflement. On m'a dit après le taco que je devais avoir un kyste sur un ovaire et j'ai oublié le VPH. Est-ce que j'ai de fortes chances d'avoir un cancer ?
Réponse

Bonjour,

Vous vous demandez si le papillomavirus non traité se transforme toujours en cancer car vous avez « oublié » de traiter ce virus. Vous avez différents symptômes peut-être provoqués par un kyste sur l’ovaire.

Nous vous proposons de consulter l’article sur les papillomavirus humains que le Centre National de Référence pour les Papillomavirus Humains (CNR-HPV) de l’Institut Pasteur (Paris) met à disposition sur son site.
On y apprend que « Les papillomavirus sont des virus très communs qui peuvent infecter la peau et les muqueuses. Il existe plus de 150 types de papillomavirus dont environ 40 peuvent infecter les organes génitaux des hommes et des femmes.
La plupart des types sont bénins, c’est à dire qu’ils ne causent pas de cancers. Ils peuvent en revanche causer des verrues ou condylomes et des changements cellulaires modérés.
Une vingtaine de types peuvent être à l’origine d’anomalies cellulaires modérées au sévères, de lésions précancéreuses et de cancers. ».
www.pasteur.fr/ip/easysite/pasteur/fr/sante/info-hpv/les-papillomavirus

Le site Docteur Clic (site dont l'objet est d'apporter des solutions d'information, d'aide et d'accompagnement pour le grand public) souligne la diversité de cette famille de virus :
« Une famille de virus
    Une centaine sont spécifiques de l'espèce humaine. Une quarantaine se développent dans le vagin, le col de l'utérus et l'anus.
   La « méchanceté » du virus (ce que les médecins appellent la « pathogénicité ») dépend du type de virus.
    Les virus pathogènes : il y a 13 types d'HPV à haut risque oncogène (16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 68). Les 16 et 18 sont retrouvés dans le cancer du col de l'utérus. Les HPV 16 et 18 sont impliqués dans la majorité des cas des cancers du col de l'utérus.
    5 types HPV à bas risque oncogène (6, 11, 42, 43, 44). Les 6 et 11 dans les verrues génitales.
www.docteurclic.com/encyclopedie/papilloma-virus.aspx

En résumé, il existe plusieurs types de papillomavirus dont certains seulement peuvent provoquer un cancer. Nous vous conseillons donc de consulter afin qu’un suivi thérapeutique puisse être mis en place si besoin.

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse.

Comme vous nous interrogez depuis le Canada, peut-être nous avez-vous confondus avec l’Hôpital de la Cité de la santé de Laval dont nous sommes homonymes ?

Cela nous donne le plaisir de vous saluer depuis La Porte de La Villette à Paris où nous nous trouvons, à l’intérieur de la Bibliothèque des sciences et de l’industrie.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut