Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - février

Titre de la question RCMI cancer prostate
Question Y-a-t-il un service qui fasse la RCMI ou IMRT dans ma région ou celle de Toulouse ? J'ai un cancer prostate score de gleason 6 PSA 4.
Réponse

Bonjour,

On vient de vous diagnostiquer un cancer de la prostate et vous êtes à la recherche d’un service pratiquant la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité (RCMI). De plus, votre urologue préconise une ablation totale de la prostate et vous souhaitez savoir quel est le meilleur traitement dans votre cas sachant que votre score de Gleason est de 6.

Tout d’abord, nous vous invitons à lire le dossier du site Allodocteurs sur le cancer de la prostate, vous y trouverez de nombreuses informations et notamment sur les traitements.
www.allodocteurs.fr/actualite-sante-traitements-du-cancer-de-la-prostate-des-ultrasons-a-la-phototherapie-3161.asp

Sur le site e-cancer, voici les informations que nous avons trouvées sur la classification des cancers de la prostate :
« le cancer de la prostate localisé à faible risque
- TNM : ≤ T2a (et)
- Score de Gleason : ≤ 6 (et)
- Valeur du PSA (ng/ml) : ≤ 10 »
www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancers-de-la-prostate/la-classification-des-cancers-de-la-prostate

D’après les informations de ce site, votre cancer est « localisé à faible risque ».

Concernant les traitements, voici ce que l'on peut lire sur ce même site :
« Les traitements des cancers de la prostate localisés à faible risque
Les caractéristiques des cancers de la prostate localisés à faible risque sont : T1c, T2a et score de Gleason inférieur ou égal à 6, et valeur du PSA inférieure à 10 ng/ml.
Un minimum d’espérance de vie de 10 années est retenu pour proposer un traitement à visée curative pour un cancer de la prostate localisé.
Les traitements de référence possibles des cancers de la prostate localisés à faible risque sont listés ci-dessous.
La prostatectomie totale
La prostatectomie totale est indiquée pour un homme ayant une espérance de vie estimée supérieure à 10 ans, c’est-à-dire qui tient compte de l’âge de la personne et de la présence d’autres maladies.
Un curage ganglionnaire est possible (optionnel). La préservation des bandelettes neuro-vasculaires (unilatérale ou bilatérale) peut être envisagée ; elle est contre indiquée en cas de risque d’extension à l’extérieur de la prostate.
Un traitement complémentaire après la prostatectomie (traitement adjuvant) est possible en fonction des résultats de l’examen anatomopathologique de la pièce opératoire : il peut s’agir d’une radiothérapie et/ou d’une hormonothérapie.
> Voir la fiche La prostatectomie totale
La radiothérapie
Il peut s’agir d’une radiothérapie externe conformationnelle limitée à la loge prostatique.
> Voir la fiche La radiothérapie externe
La curiethérapie à l’iode 125 est proposée dans des situations cliniques précises (curiethérapie de la prostate par implants permanents de grains d’iode 125).
> Voir la fiche La curiethérapie
La surveillance active

Il s’agit d’évaluer régulièrement l’évolution de la maladie pour retarder l’initiation d’un traitement curatif.
L’évolution du cancer est surveillée par un examen clinique, un dosage du PSA total tous les 6 mois couplé à un toucher rectal, ainsi qu’un bilan par biopsies à 1 an puis tous les 2 à 3 ans.
La surveillance active est envisagée dans deux circonstances :
- La découverte fortuite d’un cancer de la prostate après une résection trans-urétrale de la prostate :
 pour les cancers de stade T1a chez des patients avec une espérance de vie estimée supérieure à 10 ans. Un examen clinique (toucher rectal) est recommandé avec un dosage de PSA total annuel et la réalisation de biopsies de la prostate périphérique restante si nécessaire.
- La présence d’une tumeur révélée par une élévation isolée du PSA et en l’absence de symptômes :
 pour les cancers de stades T1-T2 chez des hommes ayant une espérance de vie estimée inférieure à 10 ans : une surveillance active peut être discutée.
- chez des hommes ayant une espérance de vie estimée supérieure à 10 ans : la surveillance active peut être discutée pour les tumeurs localisées si 2 biopsies au plus sont positives et aucune ne comprend plus de 3 millimètres (mm) de cancer.
Les critères d’initiation d’un traitement curatif incluent tout événement indicatif d’une progression du cancer :
- Stade clinique > T2a
- Temps de doublement du PSA < 3 ans
- PSA supérieur à 10 ng/ml
- Plus de 2 biopsies positives
- Score de Gleason à 7 ou plus
- Longueur du tissu tumoral de plus de 3 mm sur une biopsie
Les ultrasons de haute intensité et la cryothérapie
Le traitement par ultrasons de haute intensité (utilisé aujourd’hui dans des indications très précises) et la cryothérapie sont en cours d’évaluation.
> Voir la fiche Les ultrasons focalisés de haute intensité
Le patient présentant un cancer de la prostate cliniquement localisé à faible risque évolutif doit être informé des différentes modalités de prise en charge incluant au minimum la surveillance avec traitement différé, la prostatectomie totale, la radiothérapie externe, la curiethérapie.
Cette information comprend une présentation des bénéfices et des risques de chaque proposition de traitement.
Il existe plusieurs traitements de référence possibles des cancers localisés de la prostate à faible risque : ils doivent être envisagés en tenant compte de l’âge du patient au diagnostic, des caractéristiques locales (comme le volume prostatique ou les différents troubles mictionnels), des facteurs de morbidité et des diverses contre-indications ainsi que des préférences du patient.»
 www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancers-de-la-prostate/les-traitements-en-fonction-des-stades/cancers-de-la-prostate-localises

En outre, vous souhaitez avoir l’adresse d’un service radiologique, proche de votre domicile et pratiquant la radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité.

Nos recherches nous ont permis de trouver un article intitulé « Apports de la radiothérapie avec modulation d’intensité guidée par l’image dans les cancers prostatiques »  et dont l’un des auteurs est le Dr Igor Latorzeff :
« Apports de la radiothérapie avec modulation d’intensité guidée par l’image dans les cancers prostatiques »
I. Latorzeff Service de radiothérapie, groupe Oncorad-Garonne, clinique Pasteur, « L’Atrium », 1, rue de la Petite-Vitesse, 31000 Toulouse, France
www.em-consulte.com/article/266655/figures/apports-de-la-radiotherapie-avec-modulation-dinten
Ce médecin exerce à la Clinique Pasteur de Toulouse dont voici les coordonnées :
Clinique Pasteur
l'Atrium
1 rue de la petite vitesse
31300 Toulouse
tel :05 67 20 44 00
www.clinique-pasteur.com/front

Il semble donc que la Clinique Pasteur de Toulouse utilise la radiothérapie avec modulation d’intensité pour le traitement de cancer prostatique.

Un peu plus loin de chez vous, le Centre Régional de Lutte contre le Cancer (CRLC) de la région Languedoc-Roussillon situé à Montpellier,  propose également ce traitement :
« Tendre à un traitement toujours plus précis, rapide et efficace est en effet le fil conducteur du service de Radiothérapie Oncologique qui s’est distingué dans les techniques de Rapid Arc /IMRT (Intensity Modulation Radiation Therapy), et qui aujourd’hui propose les thérapeutiques les plus innovantes, à l’instar de la radiothérapie per-opératoire (IntraBeam) et de la radiothérapie asservie à la respiration avec le TrueBeam Novalis STX, appareil présentant les toutes dernières applications de la radiothérapie. […] »
Voici les coordonnées du service :
CRLC Val d’Aurelle-Paul Lamarque (centre régional de lutte contre le cancer)
208, Avenue des Apothicaires - Parc Euromédecine - 34298 Montpellier Cedex 5
Standard : 04 67 61 31 00
www.icm.unicancer.fr/actualites/espace-presse/inauguration-du-nouveau-service-de-radiotherapie-oncologique/%28language%29/fre-FR

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre spécialiste et restons à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut