Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - avril

Titre de la question Mon ami a un trop gros ventre
Question Bonjour à tous, J'ai lu des discussions mais je n'y trouve pas mes réponses. Lorsque j'ai fait la connaissance de mon ami il y a un an, il avait déjà un gros ventre. Au début je m'arrangeais à ce qu'il mange aux heures convenables pour ne pas qu'il se fâche. Mais au bout d'un an, rien n'a changé. J'en ai finalement discuté avec lui, nous avons conclu qu'il devait faire du sport. Donc depuis deux mois il s'y colle. Je me suis d'ailleurs inscrite pour le motiver un peu plus. Cela ne fait que deux mois mais j'ai l'impression que son ventre ne perd pas un seul centimètre, au contraire, je pense qu'il grossit. Entre temps,mon cher Mr a la tension et ces derniers jours faut croire que le fait que le docteur le lui dise ai suscité une hausse de tension. Bref, je ne sais pas quoi penser. Son médecin l'encourage à faire du sport mais je pense qu'il y a autre chose. A titre de rappel, quand je parle de gros ventre, on aurait dit en fait qu'il porte une grossesse de 5 mois bien placée. J'ai amèrement besoin d'aide. Merci
Réponse

Bonjour,

Votre ami a un ventre de plus en plus gros et a des problèmes de tension. Il a consulté son médecin qui l’encourage à faire du sport mais vous restez inquiète car sa tension augmente.

A titre d’information générale nous vous proposons de consulter le dossier intitulé « Pourquoi a-t-on du ventre et comment s’en débarrasser ? » sur le site e-santé (site édité par la société E-santé SA., filiale d’assurances mutuelles) :
Pourquoi certaines personnes ont un gros ventre et d'autres pas ?
Dr Boris Hansel : On peut considérer que le « gros ventre » est la conséquence de deux problèmes : une alimentation inadaptée, ce que j'appelle « un désordre alimentaire », et une activité physique insuffisante. Bien entendu, les gènes jouent un rôle qui peut expliquer pourquoi la bedaine se développe plus facilement chez certaines personnes que chez d'autres. Mais les gènes, à eux seuls, ne suffisent pas à expliquer la bedaine.
Le fait d'avoir un gros ventre est-il toujours dangereux pour la santé ?
Dr Boris Hansel : Le gros ventre est la manifestation visible d'une accumulation de graisse à l'intérieur du ventre. Cette graisse est connue pour être toxique. Elle entraîne de multiples désordres du métabolisme que l'on regroupe sous le terme de « syndrome métabolique » ou « syndrome de la bedaine ». Ces anomalies sont fréquentes en cas de gros ventre. Mais elles ne sont pas toujours présentes. Donc le simple fait d'avoir un gros ventre ne suffit pas pour affirmer que l'on est à risque de développer des maladies cardiovasculaires. Il faudra impérativement faire une prise de sang et mesurer sa pression artérielle. Cela permettra de savoir si l'on a ou non le syndrome de la bedaine qui, lui, est un vrai danger pour la santé.
www.e-sante.fr/pourquoi-t-on-ventre-comment-s-en-debarrasser/actualite/1555

A la suite, le site approfondit la description du syndrome métabolique :
« Quelle est la définition du syndrome métabolique ?
Le syndrome métabolique correspond à l'association de plusieurs anomalies :
-   glycémie élevée,
-   excès de triglycérides,
-   niveau de « bon cholestérol » bas,
-   tension artérielle élevée,
-   obésité abdominale.
[…]
Le diagnostic de syndrome métabolique
Le diagnostic de syndrome du gros ventre est porté à partir de 3 anomalies sur les 5 citées ci-dessus (glycémie, triglycérides, HDL-cholestérol, tour de taille, tension artérielle). Il n'est cependant pas nécessaire d'attendre d'accumuler 3 anomalies pour faire de la prévention : alimentation saine et équilibrée et activité physique régulière. »
www.e-sante.fr/avez-vous-trop-gros-ventre/actualite/1555

Le dossier du site canadien Passeport santé liste les mesures pour « prévenir le syndrome métabolique et ses conséquences possibles » :
« Faire de l’activité physique. L’activité physique aérobique est l’un des meilleurs moyens de prévenir la résistance à l’insuline. On recommande généralement un minimum de 30 à 60 minutes d’activité, idéalement tous les jours, sinon au moins 5 jours par semaine (marche rapide, nage, jogging, cyclisme, etc...). Il est important d’y aller de façon graduelle. Plusieurs périodes courtes peuvent être aussi bénéfiques que des périodes continues. Pour en savoir plus sur des façons d’intégrer des activités dans votre quotidien, consultez notre section Être en forme.
L’activité physique permet une meilleure utilisation du glucose par les muscles. De plus, sa pratique régulière aide à perdre du poids et surtout à maintenir un poids stable par la suite.
Adopter une alimentation saine. L’alimentation saine réduit tous les facteurs de risque du syndrome métabolique. On recommande à tous, peu importe leurs troubles spécifiques, un régime riche en fruits et légumes, en grains entiers, en gras monoinsaturés ou polyinsaturés et en produits laitiers faibles en gras. Pour en savoir plus sur les principes de base d’une alimentation saine, consultez notre fiche Comment bien manger ? ainsi que l’analyse de la nutritionniste Hélène Baribeau du Guide alimentaire canadien.
On recommande généralement de :
- réduire l’apport calorique en diminuant la taille des portions (bénéfique même si aucun poids n’est perdu) ;
- restreindre la consommation de gras saturés ;
- privilégier les gras polyinsaturés de type oméga-3 (saumon, sardine, graines de lin, noix, etc.) ou monoinsaturés de type oméga-9 (huile d’olive, olives, avocat, huile de canola, etc.) ;
- choisir des aliments à « faible densité énergétique », c’est-à-dire qui contiennent relativement peu de calories par rapport à leur volume (par exemple, prendre une soupe, une salade ou des crudités en entrée, manger suffisamment de fruits et de légumes, etc.) ;
- limiter la consommation de sel.
Conserver un poids santé. Le surplus de poids est, avec la sédentarité, la première cause du syndrome métabolique. L’accumulation de graisse dans la région de l’abdomen est particulièrement en cause dans la résistance à l’insuline et ferait augmenter le risque d’athérosclérose3. Faites notre test pour calculer votre indice de masse corporelle et savoir comment mesurer votre tour de taille.
www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx

C’est seulement à titre d’information générale que nous vous donnons ces éléments qui peuvent très bien ne pas concerner votre ami. Et comme vous suggérez que les causes de son obésité abdominale n’ont pas encore été recherchées, votre ami pourrait peut-être consulter des spécialistes de la nutrition.

Sachez que le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nantes comprend un Service endocrinologie - maladies métaboliques et nutrition, dont voici les coordonnées :
Hôpital Nord Laennec
Bd Jacques-Monod
Saint-Herblain
44093 Nantes Cedex 1
5e étage
secrétariat général: 02.53.48.27.01
consultations - hôpital de jour
rez-de-chaussée bas
secrétariat - prise de rendez-vous: 02.53.48.27.01
infirmière: 02.53.48.27.23
diététicienne: 02.53.48.27.24
fax: 02.53.48.27.21
www.chu-nantes.fr/endocrinologie-maladies-metaboliques-et-nutrition-327.kjsp

Enfin, en complément sur l’obésité en général, voici le site du Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids sur lequel vous trouverez de nombreuses informations et notamment dans la rubrique « S’informer ».
www.gros.org/sinformer

Vous pouvez également trouver un spécialiste de la nutrition dans votre ville en utilisant l’annuaire de ce site qui vous permet de trouver les médecins nutritionnistes proches de votre domicile :
www.gros.org/praticiens

Enfin, vous pouvez parcourir le site Mangez, bougez : programme national nutrition santé (site réalisé par l’INPES). Vous y trouverez de nombreuses astuces pour mieux se nourrir, et des conseils pour bouger plus au quotidien.
www.mangerbouger.fr

Nous vous rappelons que Questions-santé est un service de documentation en ligne et ne peut donner d’avis médical. Nous vous invitons donc à demander conseil au médecin traitant de votre ami qui, connaissant son dossier médical, est la personne la plus à même pour le réorienter vers le meilleur spécialiste susceptible de le prendre en charge.

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut