Cité de la santé

Information conseil et documentation

Questions-santé 2013 - mars

Titre de la question Gêne dans l'arrière gorge
Question Depuis plusieurs semaines, j'ai une gêne dans l'arrière gorge avec mucus blanc épais. Je rince mes sinus avec produit aérosol (sel de mer) à toutes les heures pour me dégager, j'en suis rendue à faire des crises de panique tant cela m'incommode... je mets aussi une fois par jour pulmicort dans ma solution saline et rien n'y fait, ça reste toujours pareil. Est-ce que les statines pourraient causer cette allergie...ou un aliment que je consomme depuis peu soit des ananas frais...je ne sais plus ce qui pourrait me soulager de cet inconfort.
Réponse

Bonjour,

Depuis quelques temps, vous ressentez une gêne au fond de la gorge accompagnée de sécrétions épaisses. Malgré les traitements (inhalation d’eau mer et de Pulmicort), vous êtes toujours très incommodée. Vous vous demandez si les statines pourraient en être une des causes allergiques ou encore la prise d’ananas frais.

Questions-santé est un service documentaire et nous ne pouvons donc que vous donner des informations d’ordre général sur vos symptômes et les causes que vous évoquez.

Ainsi, concernant les sécrétions gênantes, vous pouvez lire les informations que donne le site Docteur Clic (mis au point avec le soutien de nombreux médecins et qui offre un ensemble de services interactifs performants qui améliorent l'information, l'aide et le conseil médical) au sujet des sécrétions de mucus et des causes possibles de rhinite :
« Points importants
- Les écoulements lors des rhumes ou des rhinites sont des sécrétions de mucus en excès par la muqueuse du nez.
Ces secrétions sont claires. En général elles guérissent toutes seules en 3 jours, et la cause est le plus souvent virale (le rhume banal). Tant que les sécrétions restent blanc translucide, il n'y a pas lieu de s'inquiéter et il suffit d'un mouchage efficace associé à des mucolytiques .
- Mais ces secrétions peuvent se surinfecter : l'écoulement devient jaune et épais puis verdâtre.
On parle de rhinite purulente. Souvent il y a de la fièvre associée. Dans ce cas, il faut consulter de façon à une mise éventuelle sous antibiotiques.
- Parfois enfin, les secrétions sont jaunes d'emblée. C'est le cas des sinusites.
[…]
Les deux types de rhinite
- La rhinite aiguë

 C'est ce qu'on appelle le rhume, infection virale due le plus souvent à un rhino virus. […]
- La rhinite chronique

  C'est à dire un rhume récidivant. Deux origines possibles à cela :
  La rhinite allergique qui survient au printemps et les mois qui suivent, plus ou moins forte et tenace en fonction des pollens rencontrés.
  La rhinite non allergique. En fait on ne connaît pas bien la cause même si on comprend son mécanisme lié à une atrophie (un amincissement) de la muqueuse nasale. La muqueuse fragilisée se défend en permanence contre les agressions comme le tabac, la poussière, la pollution, et...les gouttes dans le nez. […] »
www.docteurclic.com/symptome/rhinite.aspx

Vous prenez du Pulmicort pour vous soulager, sachez qu’il peut avoir des effets indésirables (site Eurêka santé des éditions Vidal) et notamment :
« Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.
Par ailleurs, une candidose de la bouche et de la gorge peut apparaître.
Comme pour tout produit inhalé, la prise de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avoir pris l'avis de votre médecin. »
www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gf710002-PULMICORT-nebulisation.html

Par ailleurs, vous évoquez les statines comme possibles sources d’allergie. Voici ce qu’indique Eurêka santé sur leurs effets secondaires :
« Les effets indésirables sont le plus souvent rares et bénins : troubles digestifs (constipation, nausées, flatulences, diarrhées, douleurs abdominales), maux de tête, fatigue, vertiges ou crampes. »
www.eurekasante.fr/maladies/coeur-circulation-veines/cholesterol.html

Enfin, s’agissant d’allergie à l’ananas, voici ce qu’en dit Passeport santé (site canadien d’information pour le grand public sur la prévention de la maladie et l’acquisition de saines habitudes de vie avec la collaboration d’experts) :
« Précautions
La consommation d’ananas provoque la libération d’histamine dans l’organisme. C’est aussi le cas chez d’autres aliments, dont la fraise et la tomate. Chez certaines personnes, cela peut provoquer l’apparition de réactions bénignes, comme l’urticaire. Il est important de noter que ces réactions ne sont pas des allergies, mais plutôt une intolérance alimentaire. L’arrêt de la consommation de l’aliment fait cesser les symptômes. La réelle allergie à l’ananas est plutôt rare, quoique des cas aient été observés. Des réactions croisées sont aussi possibles avec le latex et le pollen. Les personnes allergiques à ces 2 composés peuvent démontrer une hypersensibilité à l’ananas (ainsi qu’à d’autres fruits, tels le kiwi et la banane), et vice-versa. Les personnes intolérantes ou allergiques à l’ananas doivent éviter la consommation du fruit, mais aussi la prise de suppléments de broméline. Il est recommandé de consulter un allergologue afin de déterminer la cause des réactions à certains aliments ainsi que les précautions à prendre. »
www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx

Nous espérons que ces informations vous seront utiles dans le dialogue que vous ne manquerez pas d’avoir avec votre médecin. Lui seul pourra déterminer l’origine de vos symptômes après vous avoir examinée. Il sera alors en mesure de vous proposer un traitement adapté qui vous soulage durablement.

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions
Retour en haut