janvier

Arthrose et sport

Question

Quel est le sport le plus adapté à l'arthrose cervicale? et est-ce que l'aérobic est déconseillé dans ce cas?

Réponse

Bonjour,

Vous vous demandez quel est le sport le plus bénéfique à l'arthrose cervicale et si l'aérobic n’est pas déconseillé.

Tout d’abord, nous vous proposons de lire l’article de Docteur Clic (site dont  l'objet est d'apporter des solutions d'information, d'aide et d'accompagnement pour le grand public et dont tous les articles sont signés par des médecins) concernant l’arthrose cervicale :

« Les mécanismes de l'arthrose cervicale

L'arthrose correspond à l'usure inflammatoire des articulations entre les vertèbres du cou, à une destruction progressive du cartilage associée à l'apparition d'excroissances osseuses.

    Cette localisation est précoce car les vertèbres cervicales ont des mouvements très amples, et doivent freiner en permanence le poids de la tête.

    L'arthrose peut limiter les trous de conjugaison par où passent les nerfs qui innervent les épaules et les bras, à mettre an rapport avec la fréquence des névralgies cervico-brachiales.

    Plus rarement, l'artère vertébrale, qui traverse les vertèbres en arrière, peut elle aussi être comprimée et provoquer des troubles.

[…]

La kiné : les massages soulagent bien, mais le plus utile est de travailler les étirements, les postures, et le renforcement des muscles de soutien. »

www.docteurclic.com/maladie/arthrose-cervicale.aspx

La Société française de rhumatologie indique que l’activité sportive n’est pas à proscrire chez les personnes souffrant d’arthrose mais que certaines précautions doivent être prises :

« L'activité sportive doit être pratiquée avec modération et progressivement, en s'adaptant aux performances actuelles du pratiquant. Il faut en particulier faire attention au cas où l'on souhaite reprendre un sport après une longue période d'arrêt. C'est là que se produisent le plus souvent les lésions tendineuses ou articulaires.

  • Avant de commencer l'activité proprement dite, il faut faire une préparation musculaire, car un muscle chaud est plus apte à réaliser un mouvement correct et à bien répartir les contraintes sur l'articulation.
  • De même à la fin de l'activité, il faut détendre les muscles qui ont travaillé en faisant quelques mouvements de stretching.
  • Il faut savoir adapter son activité en fonction de la douleur ou de la gêne ressentie, lorsque le sport est pratiqué. Ainsi, la survenue d'une douleur doit faire vérifier si le geste est correctement exécuté, et de toute façon doit amener à moduler l'activité en particulier en respectant des phases de repos.
  • Lorsque l'arthrose est installée et déjà importante, il est utile de choisir les sports les moins générateurs d'arthrose. C'est à dire éviter les changements d'appui brutaux et les réceptions violentes. Il vaut mieux donc porter sa préférence sur les sports tels que le cyclisme, la natation, la course à pied.

www.rhumatologie.asso.fr/04-Rhumatismes/grandes-maladies/0B-dossier-arthrose/sommaire-arthrose.asp

Le site de l’Institut de Recherche du Bien-être de la Médecine et du Sport Santé (IRBMS) dont le contenu est rédigé par des professionnels de santé, précise la place de la musculation et de la rééducation dans le traitement de l’arthrose.

« Plusieurs programmes de rééducation sont proposés chez l’arthrosique associant plusieurs disciplines : musculation, étirements, aérobic.

Tous ont montré un intérêt fonctionnel tant sur le plan de la douleur ou de la mobilité. Le type de mouvement peut influencer sur l’apparition d’une arthrose (mouvement brutaux, pression forte sur les articulations, sans temps de repos nécessaire).

[…]

Une activité modérée n’est pas un facteur de risque de l’arthrose, et le type de mouvement peut influencer sur l’apparition d’une arthrose (mouvement brutaux, pression forte sur les articulations, sans temps de repos nécessaire).

www.irbms.com/activite-physique-et-arthrose


L’Association Française de Lutte Anti-Rhumatismale est à l’initiative d’une plate-forme officielle des solutions anti-arthrose. On peut lire dans un document portant sur les Nouvelles recommandations de l’EULAR pour la coxarthrose (arthrose du genou) que :

« […]

5/ L’exercice physique préconisé devrait être en accord avec les préférences du malade, pratiqué à « petite dose » mais fréquemment, en l’incluant dans la vie de tous les jours (ex, juste avant la douche) et adapté à l’individu et à sa capacité physique.

6/ Les malades devraient recevoir un enseignement pour la réalisation d’exercices physiques réguliers comprenant renforcement musculaire, aérobic, stretching. […] »

www.stop-arthrose.org/nouvelles-recommandations-de-l-eular-pour-la

On peut raisonnablement penser que les mêmes préconisations peuvent être faites pour l’arthrose cervicale.

Toutes ces informations sont d’ordre général et il revient à votre médecin traitant de vous indiquer en fonction de votre cas personnel quelles activités sportives seraient bénéfiques pour vous.

Nous espérons que ces éléments d’information vous seront utiles pour dialoguer avec votre médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,

Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions