janvier

Nerf optique écrasé

Question

Mon nerf optique est écrasé (partiellement) par un méningiome de 2,7 cm (temporal droit)

Réponse

Bonjour,

Vous avez un méningiome qui comprime partiellement votre nerf optique. Votre acuité visuelle a baissé et cela vous inquiète. Vous souhaitez avoir notre avis.

En tant que service de documentation, nous ne pouvons que vous donner des informations d’ordre général sur les méningiomes.

Ainsi, le site Allodocteur (site d’information médicale dirigé éditorialement par Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes qui animent le Magazine de la santé de France 5) nous indique que :

« C’est une tumeur en général bénigne qui se développe comme son nom l’indique sur une méninge. On vous rappelle que les méninges sont des enveloppes qui entourent non seulement le cerveau mais également la moelle épinière.

Ce méningiome évolue lentement, pendant des années avant de donner des signes. Mais en fait tout dépend de son siège.

Elle fera parler d’elle d’autant plus vite qu’elle se trouve près d’une zone vitale ou fonctionnellement très importante dans le cerveau. Ce qui explique qu’elle peut se révéler par des crises d’épilepsie ou des paralysies d’une partie du corps. Pour faire le diagnostic on passe par l’IRM.

Bien évidemment on va l’enlever chirurgicalement, en essayant de tout retirer mais ça n’est malheureusement pas toujours possible. On peut donc être amené à compléter le traitement par des rayons. »

www.allodocteurs.fr/actualite-sante-qu-est-ce-qu-un-meningiome--1019.asp

Dans un dossier dédié au méningiome, il est précisé :

 « Les traitements

L'intervention chirurgicale consiste à ouvrir le crâne pour aller retirer la tumeur. Même si elle est impressionnante et extrêmement délicate, cette intervention est très courante. Elle peut s'accompagner de séances de radiothérapie, qui vont empêcher la tumeur de repousser, si le neurochirurgien n'a pas pu la retirer dans sa totalité.

Dans 90 % des cas, il n'y a pas de complication majeure et le patient retrouve ensuite une vie normale, débarrassé des troubles que lui provoquait la tumeur, c'est-à-dire, le plus souvent, des crises d'épilepsies ou des paralysies.

Mais le méningiome peut aussi se développer sans provoquer aucun symptôme vraiment spécifique. Il est alors d'autant plus difficile à diagnostiquer.

Les récidives sont assez fréquentes : elles surviennent une fois sur cinq, surtout chez les femmes et chez les jeunes.

Parce que les femmes sont plus sujettes que les hommes au méningiome, certaines études scientifiques suivent la piste des hormones sexuelles, pour en savoir plus sur l'origine de cette tumeur. Un traitement à base d'oestrogènes et de progestérone est en cours d'évaluation. »  

www.france5.fr/sante/dossier/maladie/neurologie/le-meningiome

Concernant votre perte d’acuité visuelle due à l’écrasement du nerf optique par le méningiome,  voici les informations données par l’Encyclopédie médicale Larousse sur l’atrophie du nerf optique :

« Atrophie du nerf optique, résultant d'une destruction plus ou moins complète des fibres du nerf optique.

Une atrophie optique peut être provoquée par un processus inflammatoire (méningite, sclérose en plaques, syphilis, etc.), tumoral (compression du nerf optique par une tumeur), vasculaire (obstruction des vaisseaux irriguant le nerf optique) ou toxique (absorption de quinine, d'oxyde de carbone, de plomb). Certaines atrophies optiques, relativement rares, sont héréditaires ; elles sont transmises aux hommes par les femmes, comme la maladie de Leber, qui atteint plus particulièrement les hommes jeunes.

L'atrophie optique entraîne une perturbation des fonctions visuelles : la vision des couleurs est difficile, le champ visuel s'altère et l'acuité visuelle diminue plus ou moins profondément. L'examen du fond d'œil permet de constater une décoloration de la papille optique (extrémité antérieure du nerf optique) pouvant aller de la pâleur à une blancheur nacrée.

Le traitement préventif est essentiel : dépistage et élimination de la cause de l'atrophie optique chaque fois que possible. »

www.larousse.fr/encyclopedie/medical/atrophie/11419

Nous comprenons que votre état de santé vous préoccupe mais en tant que service de documentation sur la santé, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse. Seul un médecin, connaissant votre dossier médical et vous ayant examinée sera à même de vous proposer un traitement.

Nous espérons qu’une solution thérapeutique adaptée et qui vous soulage, vous sera rapidement proposée et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,

Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions