février

Chirurgie cardiaque

Question

Comment s'opère une valve aortique ?

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir comment se pratique l’opération des valves aortiques, c’est-à-dire le remplacement de valves.

En guise d’introduction, nous vous invitons à lire ce dossier rédigé par la Clinique Universitaire Saint-Luc de Bruxelles qui décrit les différents types d’interventions chirurgicales des valves cardiaques :

« La chirurgie valvulaire concerne les opérations de remplacement ou de réparation des différentes valves du cœur. Relativement rares avant 60 ans, les maladies valvulaires atteignent environ 8% de la population entre 65-74 ans et 14% au delà de 75 ans. […]
On distingue essentiellement deux types de dysfonctionnement valvulaire, l'un est appelé « sténose » qui correspond à un rétrécissement de la valve (défaut d'ouverture de la valve) et l'autre est appelé « insuffisance » qui correspond à une fuite de la valve (mauvaise fermeture de la valve). La distinction entre ces deux dysfonctionnements est essentielle car leur traitement est différent. En général, en cas de sténose, la valve est remplacée et en cas d'insuffisance la valve est réparée. La réparation valvulaire permet d'éviter les désavantages des prothèses valvulaires telles que la prise d'anticoagulant ou l'usure […]. »

www.educationcoeur.be/fr/patients/valve-cardiaque/traitement-chirurgical/types-intervention.html

On comprend ainsi que la chirurgie employée dépend directement de la pathologie à traiter. Comme vous ne précisez pas les raisons de la chirurgie de votre proche , nous vous invitons à lire d’abord une fiche sur le remplacement de valve, puis un second texte sur le traitement des rétrécissements des valves et la mise en place de prothèses valvulaires par voie percutanée.

Le Pr François Laborde (chirurgien cardiaque) et le Dr Konstantinos Zannis (chirurgien cardiaque) du service de Pathologie cardiaque de L’Institut mutualiste Montsouris de Paris expliquent dans une fiche destinée aux patients, « Le remplacement valvulaire aortique ».

« La chirurgie de remplacement de la valve aortique est une chirurgie valvulaire très pratiquée. Il s’agit d’une opération à cœur ouvert pour traiter :

- soit un rétrécissement aortique (une valve sténotique),

- soit une insuffisance aortique (une fuite valvulaire au niveau de la valve aortique).

[…]

Quelles sont les options ?

Une fois prise la décision d'opérer, il faut choisir le type de la valve prothétique entre les valves mécaniques et les bioprothèses.

Les valves mécaniques ont une durée excellente, mais impliquent une anticoagulation à vie.

Les valves biologiques ne nécessitent une anticoagulation que de 3 mois après l’intervention mais se détériorent avec le temps. Selon les données actuelles, la durée de vie d’une bioprothèse en position aortique implique que 20% d'entre elles sont réopérées entre 15 et 18 ans après leur implantation.

La décision concernant le type de valve est à prendre en commun accord entre vous, votre chirurgien et votre cardiologue. […] »

www.imm.fr/specialites/pathologie-cardiaque/informations-patients/le-remplacement-valvulaire-aortique/

On apprend sur le site de la Fédération française de cardiologie que l’intervention peut aussi se pratiquer « sans ouverture » du cœur :

« Certaines maladies valvulaires, de type rétrécissement, peuvent être désormais traitées par la technique dite interventionnelle, c'est-à-dire sans avoir à ouvrir le cœur. On parle également d'intervention par voie percutanée. Elle consiste à introduire dans une artère (dilatation de la valve aortique) ou dans une veine (dilatation d’une valve mitrale ou pulmonaire) une sonde, munie d’un ballonnet dégonflé. Une fois centré sur la valve obstruée, le ballonnet est gonflé quelques secondes, à une pression suffisante pour faire dilater la valve trop rétrécie, puis il est retiré. Cette technique de dilatation n'est toutefois pas possible en cas de fuite associée au rétrécissement ou quand l'état de la valve ne s'y prête pas.

La mise en place de prothèses valvulaires par voie percutanée est une technique nouvelle qui semble prometteuse dans le traitement du rétrécissement aortique calcifié. Elle est actuellement utilisée dans peu de centres, dans le cadre de protocoles d’évaluation.

Cette technique ne remplacera pas la chirurgie mais pourrait permettre de traiter des patients chez qui le risque de l’intervention chirurgicale est trop élevé.

La chirurgie cardiaque dans le traitement des valvulopathies

Dans le cas des deux valvulopathies les plus fréquentes, le rétrécissement aortique et l'insuffisance mitrale, la cardiologie interventionnelle n'est pas adaptée et il faut alors passer à la chirurgie pour réparer ou remplacer la valve défectueuse.

[…]

Le remplacement valvulaire

[…]

www.fedecardio.org/je-suis-cardiaque/traitements/valvulopathies

Toutes ces informations sont d’ordre général et seuls les médecins qui suivent votre proche seront en mesure de décider en accord avec lui, quelle solution thérapeutique est envisageable dans son cas.

Nous espérons que ces informations contribueront à enrichir le dialogue patient-médecin et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,

Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

         

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions