février

Vaccin anti-tumoral dans les tumeurs cérébrales

Question

Quelle est actuellement la disponibilité de la vaccination anti-tumorale pour les malades porteurs de tumeurs cérébrales, en France ou en Europe ?

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir si un vaccin anti-tumoral est disponible en France ou en Europe pour des patients souffrants de tumeurs cérébrales.

A titre d’information générale, voici ce que nous avons trouvé sur la vaccination anti-cancéreuse :

- Sur le site de l’Institut Pasteur :

« Des vaccins thérapeutiques anti-cancers

L’unité de Régulation immunitaire et vaccinologie (Institut Pasteur-Inserm U1041), que dirige Claude Leclerc, travaille à la mise au point de candidats-vaccins thérapeutiques contre les cancers. Contrairement à la vaccination préventive, la vaccination thérapeutique vise à stimuler les réponses immunitaires des patients quand la maladie est déjà déclarée. Ces candidats-vaccins anti-cancers pourraient donc dans l’avenir être utilisés comme traitement curatif complémentaire à la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Faisant appel aux capacités de mémoire du système immunitaire, ils présenteraient l’avantage de prévenir les rechutes. »

www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/espace-presse/documents-presse/la-recherche-sur-le-cancer-l-institut-pasteur/vaccins-therapeutiques-anti-cancers

- Sur le site Santé 2025 (site qui est le fruit d’une coopération entre le LEEM ( Les entreprises du médicaments) et ARIIS (Alliance pour la recherche et l’innovation des industries de santé) :

« Vaccination anti-tumorale

La vaccination anti-tumorale a pour but de stimuler les composantes de notre réponse immunitaire qui reconnaissent des antigènes spécifiques des tumeurs ou associés aux tumeurs, mais qui sont naturellement stimulées de façon tardive, insuffisante ou inadéquate, à cause de la faible quantité de ces antigènes et/ou de l’immunosuppression associée aux tumeurs.

On distingue les vaccins spécifiques d’agents infectieux associés à certains cancers (ex. : VPH) et qui peuvent être prophylactiques ou thérapeutiques, de ceux qui ciblent les autres cancers (la large majorité) et qui sont développés en tant que vaccins thérapeutiques (pour les patients déjà porteurs d’un cancer).

Les vaccins anti-cancer thérapeutiques ont le potentiel de ralentir, voire d’arrêter la progression tumorale, ainsi que de prévenir la formation des métastases.

Les vaccins anti-cancer ont vocation à s’inscrire dans le schéma thérapeutique des patients atteints de cancer en complémentant et complétant les thérapies classiques (chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie) pour renforcer et stabiliser les réponses cliniques aux traitements. »

www.sante-2025.org

- Sur le site santé du journal Le Figaro :

« Sur la piste d'un vaccin contre le cancer du cerveau

Si la survie des malades a été allongée de quelques mois, les résultats restent à confirmer sur un effectif plus important. 

C'est une nouvelle piste encourageante pour le traitement de tumeurs cérébrales au pronostic redoutable, les glioblastomes. Un vaccin thérapeutique, testé en association avec un traitement classique chez une vingtaine de malades, a permis de prolonger leur survie d'environ 70%. Ces résultats préliminaires, obtenus par l'équipe de John Sampson à l'Université de Duke (États-Unis) viennent d'être publiés dans une revue de référence, le Journal of Clinical Oncology. Les spécialistes français restent toutefois très prudents, tout comme l'éditorial associé à l'article.

Étudiés depuis des années en cancérologie (notamment pour les mélanomes, les tumeurs du rein…), les vaccins thérapeutiques visent à stimuler les défenses immunitaires du malade pour qu'elles détruisent de façon spécifique les cellules tumorales. Cette approche séduisante a donné lieu à de nombreuses études à travers le monde, mais peu ont encore abouti. Un premier vaccin thérapeutique a été autorisé aux États-Unis en avril pour les cancers de la prostate. »

sante.lefigaro.fr/actualite/2010/10/05/10459-sur-piste-dun-vaccin-contre-cancer-cerveau

A la lecture de ces documents, on comprend que la vaccination anti-tumorale est encore à un stade d’essai et n’est pas utilisée en traitement de routine.

Enfin, de façon plus générale, voici ce qu’indique le document rédigé par l’Institut National du cancer sur les nouveaux traitements :

“La recherche médicale et scientifique a permis récemment de développer de nouveaux traitements appelés "traitements ciblés" ou "thérapies ciblées".

Le principe de ces traitements est de priver la tumeur des éléments dont elle a besoin pour se développer : oxygène, nutriments, vaisseaux sanguins…

En ciblant mieux la tumeur, ces médicaments pourraient améliorer l’efficacité des traitements des tumeurs du cerveau, et diminuer leur toxicité.

Ces traitements sont toujours en cours d’étude. Ils peuvent être proposés dans le cadre d'un essai clinique. »

www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/tumeurs-du-cerveau/la-recherche

Le registre des essais cliniques de l’INCA précise qu’il a eu un essai concernant la vaccinothérapie et cerveau mais que celui-ci est maintenant clos :

« ISOPS 3 : Essai de phase 2 randomisé évaluant l'efficacité d'une immunothérapie par CpG-ODN, en traitement de première ligne, chez des patients ayant un glioblastome. [essai clos aux inclusions] »

www.e-cancer.fr/recherche/recherche-clinique/registre-des-essais-cliniques/registre-des-essais-cliniques/resultats-recherche

En tant que service de documentation sur la santé, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de dialoguer avec le spécialiste qui suit votre proche afin qu’il puisse vous donner des informations précises sur l’utilisation de ces nouveaux traitements.

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue avec l’équipe soignante et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,

Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions