août

A bout de souffle ! Help

Question

Bonjour, je vais essayer de résumer les différents symptômes qui m'accompagnent maintenant depuis 10 ans ! Tout ça a commencé par des problèmes d'hyperactivité et de troubles de sommeil ! Surtout le soir j'avais des sortes de chatouilles anales de manière interne, des moments d'hyperactivité et d'autres parfois en pleine journée de loque humaine ! Ces symptôme ont d'abord été vus comme des troubles de l'adolescence et de vers intestinaux pour les démangeaisons ! On m'a fait faire des tests des selles afin d'y détecter des vers qui se sont révélés être négatifs . J'ai commencé aussi à avoir ce qui ressemble à une acné ! Des boutons très rouges aux commissures des lèvres ou autour, dessus dessous ! A l'époque on m'a donné comme tout adolescent un traitement contre l'acné, le sébum etc ! Sans résultat j'ai pris roaccutane ! Déssèchement de la peau excessif mais sans grand résultat ! Tous ces symptômes rassemblés ont finalement été diagnostiqués comme des problèmes d'adolescence : le coca plus l'ordinateur engendraient des problèmes de sommeil et de mauvaise hygiène alimentaire pour les boutons ! Tout ceci accompagné des dérèglements hormonaux dus à mon âge à l'époque ! J'ajouterais à ça que je n'arrivais pas à prendre de poids et qu'on a fini par me dire que c'était dans la nature de certains d'être maigre ce qui est vrai et qu'au mieux tous mes symptômes disparaitraient après l'adolescence ! J'ai continué peu à peu à avoir des troubles dépressifs normalement dus à une instabilité émotionnelle et aux problèmes familiaux ! J'ai fait deux tentatives comme tout adolescent en prenant plusieurs quantités de doliprane. On m'avait effectivement dit depuis que j'aurais par la suite des problèmes de foie en vieillissant ! Tous mes problèmes ont fini par se tasser. Certains symptômes refaisaient surface suivant les années. Suivant les époques mes démangeaisons (chatouillements internes) anales refaisaient surface de manière intempestive déréglant ainsi tout mon cycle et ma vie par là même ! J'ai d'ailleurs toujours remarqué de petits morceaux blancs dans mes selles mais aucun examen n'a jamais révélé de problèmes de vers. Mes boutons étaient toujours présents mais j'y ai pris habitude et comme tous mes symptômes j'avais des périodes plus calmes. Ensuite j'ai eu des problèmes de toux. Je toussais énormément à en croire que j'en crevais selon mes camarades ou professeurs. Forcement la cigarette a été visée en premier et outre le fait que cela puisse être un symptôme non lié au reste, cela s'est intensifié. Au point que j'avais des contractures abdominales et j'en vomissais. J'ai fini par avoir des traces de sang en vomissant et on m'a donc fait des tests sanguins et radios des poumons ! Mais tout était négatif hormis un excès de calcium. Un an après mon médecin traitant m'a soigné pour des bronchites chroniques cela revenait par périodes tous les trois mois. Je précise également que durant cette période qui remonte à 5 ans j'ai eu des problèmes de dentition dus à une mauvaise hygiène des dents et de remontées gastriques le matin. A cause de fortes douleurs et d'une instabilité psychologique surement en conséquence de tous ces problèmes j'ai commencé à prendre de l'xprim très souvent et ce pendant deux ans ! J'avais essayé de reprendre une hygiène de vie quelque temps avant pendant 4 à 5 mois sans plus fumer ni boire de boissons gazeuses ni fortes en sucre, de manger sainement, d'essayer de ne plus me mettre devant un écran après 19 h etc ... mais sans aucun succès ! C'était même pire ! Bizarrement à la suite de ces deux ans d'Xprim j'ai eu ma meilleure période. Presque plus de toux, presque plus de bouton hormis parfois sous la bouche sur les joues etc une fois ou deux par mois qui pouvait correspondre à une peau parfois trop grasse, à du stress ... je dormais très bien ! Je pouvais faire parfois des nuits blanches et reprendre mon cycle de sommeil comme je voulais ensuite. Plus aucun chatouillement anal. J'ai pris presque 10 kg en un an et j'avais cette énergie même si ce n'était pas quotidien. Je parle là de cette motivation standard qu'on a ou on n'a pas qui permet d'avancer dans la vie. Disons que pour moi cela faisait écho de miracle car je n'avais pas ressenti cette niaque qui parait standard chez la plupart des gens. Plus de dépression, de démotivation, d'hyperactivité et de mollesse la journée. Et si vous vous demandez s'il y a pu avoir un changement dans ma vie qui aurait pu affecté mon état psychologique et par là changer un état de stress en bonne humeur qui aurait effacé tout symptôme je rajouterais que durant cette bonne période d'un peu plus d'un an il n'y a eu aucun changement sinon au pire que j'ai même vécu des choses plutôt dures psychologiquement dans ma vie familiale. Mais quelque chose en moi qui parait je le sais normal pour tout le monde me permettait de voir la vie comme tout le monde, de faire avec les mauvais côtés qui sont comme tout à chacun ! car je suis conscient que tous ces symptômes séparément peuvent être expliqués par des petits problèmes du quotidien par exemple : Acné due au stress qui sort de manière forte ou pas suivant les personnes, herpès, bronchite chronique due à la cigarette qui entraine vomissement si elles sont plus ou moins fortes selon les individus, dérèglements hormonaux post-adolescence qui entrainent les troubles du sommeil et des chatouillements psychologiques... Pour la suite depuis un an et demi tout est revenu et de nouveaux symptômes se sont ajoutés ! Période de troubles du sommeil irrégulier, acné répétitive ( j'ai vu un dermato qui m'a parlé d'acné n'ayant aucun résultat on m'a dit que cela pouvait être des poils incarnés autour de la bouche et on m'a donné des crèmes antibiotiques, on m'a aussi dit que ayant des dents cariées cela pouvait être dû aux microbes des dents qui pendant la nuit avec la salive se glissent aux commissures des lèvres et autour !) Depuis j'ai une très bonne hygiène buccale et pourtant rien à changé, j'ai même parfois de vrais boutons d’herpès sur la lèvre directement ! J'ai aussi très souvent en plus des bronchites chroniques qui sont revenues, de fortes migraines une fois par mois minimum ! Forte au point que la douleur soit insupportable et que ni aspirine, ibuprofène ou doliprane ne fassent effet! Mes migraines durent le plus souvent une à deux journées et entrainent des vomissements ! J'ai reperdu aussi petit à petit mon poids et mes forces physiques ! Les chatouillements anaux sont revenus comme une torture psychologique même en journée, maintenant de sorte à ce que même avec somnifères il m'arrive de ne pas trouver le sommeil durant plus de 36 heures même en essayant de manger aux heures du repas sainement, de me forcer à bouger et faire du sport ! En plus de tout cela est arrivé il y a quelques mois une tache d'abord au niveau pubien ! Une tache rouge d'un centimètre de diamètre qui s'est peu éclaircie et a grandi comme une auréole blanche et seche au centre ! Mon médecin a vu par là une petite mycose qui après traitement n'est pas partie ! Il m'a donc envoyé vers un dermato qui m'a donné des crèmes plus puissantes anti mycosiques et m'a fait faire un prise échantillon d'aire de la peau ! A ce moment là, javais déjà de multiples taches sur toute la zone, transformées peu à peu en auréoles ainsi qu'entre les fesses. Je suis parti en vacances et ma dermato m'a appelé pour me dire que les résultat mycosiques étaient négatifs ainsi que les tests sanguins que j'avais faits au préalable pour toute mst etc ... Depuis les taches sont parties en un mois et sont ensuite revenues au bout de quelques jours mais ce ne sont plus des auréoles mais juste des taches, certaines semblables à des éclaboussures, d'autres rondes et de petite envergure, j'ajouterais que maintenant j'en ai même un peu sur la verge et que celle-ci au bout de quelques jours disparaissent en séchant et pelant pour revenir à coté ! Mon dernier symptôme remonte à il y a quelques jours ! En effet j'ai comme dit avant, depuis quelque temps des contractures abdominales qui amènent à des vomissements lorsque je tousse, après du sport ou parfois juste comme ça sans raison apparente ! Mais il y a quelques jours je suis sorti en soirée et j'ai consommé de l'alcool de manière festive mais sans exagérer non plus, je connais mes limites ! Je suis rentré chez moi tôt dans la matinée et me suis endormi. Le lendemain j'avais une forte migraine et quelques vomissements qui ont duré, au départ quelques heures jusqu'à là rien d'anormal on appelle ça la gueule de bois ! Mais cela a continué deux jours de suite, la migraine ne passait pas et s’intensifiait, je ne pouvais rien manger et dès que je buvais, 5 minutes après j'allais pour vomir toute l'eau bue et devenue jaune vif parfois mousseuse ! Ma langue était blanche ! Depuis cela s'est calmé mais je revomis toujours juste après avoir bu un liquide ! Ou bien je me retiens étant habitué aux contractures abdominales intenses ! J'ai du perdre 5 kilos depuis ces 5 jours ! A proprement parlé je ne vais pas non plus, au plus mal je respire et j'expire et je ne suis pas couché par terre en pleine crise du sang qui coule de la bouche ! Pourquoi je ne vais pas à l'hôpital ou bien re-consulter un généraliste ? Parce que je sais qu'on me dirait que dans l'ensemble c'est psychologique ou bien on séparerait les facteurs pour n'en viser qu'un et mettre en relation avec un élément ressent de ma vie comme le fait d'avoir bu de l'alcool ou un état de stress qui est revenu ou bien le soleil et l'été ou bien parce qu'avant hier j'ai bu un peu trop d'oasis ou parce que je devrais manger plus de poireaux ou changer de marque de cigarettes ... bref peut-être tout ceci est dans ma tête, ou peut-être suis-je sensible à plusieurs maux différents et standards ayant une fragilité immunitaire ou bien la malchance ! J'ajouterais pour finir deux symptômes qui m'ont l'air totalement inutiles mais sait-on jamais, quitte à être hypocondriaque autant l'être jusqu'au bout ! Lorsque je bois du café je me mets 5 minutes après à vomir fortement et pendant plusieurs heures j'ai une démangeaison forte au niveau du nez qui me gratte énormément! Ma mère m'a fait remarqué que j'avais sur le crâne depuis peut-être mon adolescence car j'ai toujours senti ce bulbe, une espèce de bouton rouge brillant aux airs visqueux ! Voila alors si quelqu'un à une solution, un coup de pouce ou un avis conforme qui me pointe du doigt comme un infortuné hypocondriaque chronique, je suis apte à recevoir toutes propositions !

Réponse

Bonjour,

Depuis l’adolescence vous souffrez de nombreux symptômes (hyperactivité, troubles du sommeil, dépression, toux, migraines…) qui vous gâchent la vie. Des diagnostics ont été posés et vous avez eu plusieurs traitements. Après une période de soulagement, de mieux-être, vous avez de nouveau différents symptômes et vous en êtes arrivé à vous poser la question de l’hypochondrie ou d’un problème immunitaire.

Il nous semble important que vous fassiez le point sur votre santé physique et psychologique avec l’aide de professionnels. En tant que service de documentation sur la santé, nous ne pouvons poser de diagnostic malgré la précision avec laquelle vous décrivez tous vos symptômes. Seul un ou des spécialistes pourront, après vous avoir examiné et connaissant votre dossier médical vous proposer une prise en charge plus globale.

Nous vous proposons dans un premier temps de contacter l’équipe de FilSantéJeunes, une « équipe d’adultes aux compétences professionnelles complémentaires (médecins et psychologues), habitués à répondre aux questions santé des jeunes. » :

0 800 235 236, service anonyme et gratuit
ou depuis un portable : 0144933074
tous les jours de 9h à 23h
http://www.filsantejeunes.com/

Vos symptômes semblant dépendre de plusieurs spécialités médicales, nous vous suggérons de consulter dans un service de médecine interne, «  Partie de la médecine qui étudie plutôt les maladies atteignant différents organes (maladies systémiques) ou les défenses de l'organisme (maladies immunitaires).
[…]
Aujourd'hui la médecine interne est une sorte de "médecine générale" à l'hôpital. Elle assure une prise en charge globale des patients lorsque la maladie ne se limite pas à un seul organe. »
http://www.hopital.fr/Hopitaux/Le-dico-medical/Les-specialites-medicales/Medecine-interne

Vous évoquez également des problèmes familiaux et des troubles dépressifs avec notamment deux tentatives de suicide. Peut-être qu’une thérapie devrait être envisagée ? Vous trouverez de nombreuses informations sur le site du Psycom 75 :

« La dépression se manifeste par : humeur triste, perte d’intérêt, baisse de l’énergie, diminution de l’estime de soi et de la confiance en soi, culpabilité injustifiée, idées de mort, troubles du sommeil... À la différence du « coup de blues » ou de la déprime passagère la dépression s'installe et ne semble pas liée aux variations de l'environnement. ».

Sur cette même page web, vous pouvez également trouver des adresses de structures de soins et des lignes d’écoute :
http://www.psycom.org/Troubles-psychiques/Troubles-depressifs

Nous vous proposons par ailleurs des éléments d’information sur les troubles les plus récurrents que vous évoquez :

Tout d’abord, vous souffrez d’insomnies. Sachez que le Réseau Morphée, réseau de santé consacré à la prise en charge des troubles chroniques du sommeil, propose une information riche sur son site, ainsi qu’une prise en charge par le réseau pour les personnes souffrants de troubles du sommeil et résidant en Ile de France.
Vous trouverez toutes les informations sur leur site :
http://www.reseau-morphee.fr/

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, nous vous invitons à parcourir le guide réalisé par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) intitulé : Bien dormir, mieux vivre.
http://www.inpes.sante.fr/cfesbases/catalogue/pdf/1215.pdf

Vous avez des crises de migraine : l’association SOS migraine vous explique ce qu’est la migraine et expose les solutions thérapeutiques ainsi que des petites astuces qui peuvent aider à soulager la crise migraineuse :
http://www.sosmigraine.com/qu-est-ce-que-la-migraine

Pour en savoir plus sur la migraine, l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) propose un dossier en ligne :
http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/migraine

Nous espérons que ces quelques pistes vous aideront à trouver une solution à vos problèmes de santé et nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.
Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions