août

Hépatite b

Question

J'ai lu sur internet que 95% des adultes guérissent de l'hépatite b et que malheureusement les bébés et enfants de moins de 5 ans sont plus susceptibles de développer une hépatite chronique. Mais je n'ai rien trouvé sur les adolescents de 12-13. Alors je voulais savoir s'ils sont plus susceptibles de guérir ou de développer la forme chronique de la maladie ? Et pour les modes de transmissions de cette maladie, est-il possible de l'attraper, en admettant que le sang est contaminé, si quelqu'un nous griffe (pas profond) juste après avoir griffé un adolescent qui s'était mis à saigner ?

Réponse

Bonjour,

Vous vous interrogez sur l’hépatite B chronique, notamment pour les adolescents et les modes de transmission.

Sur le site de l’Institut national d’éducation et de prévention pour la santé (INPES) voici la définition de l’hépatite B et ses modes de transmission :
« Cette hépatite est causée par le virus de l’hépatite B (ou VHB) qui se transmet par le sang et les autres liquides organiques (salive, sécrétions génitales).Son délai d’incubation est plus long (entre 30 et 180 jours) que celui du virus de l’hépatite A. Une fois dans l'organisme, le VHB circule dans le sang et atteint son organe cible, le foie. Le VHB est environ 100 fois plus contagieux que le VIH. C'est une maladie très répandue dans le monde.
[…]
Le virus se transmet par le sang, le sperme, les sécrétions vaginales ou la salive. Il y a donc risque de contamination en cas de :
- rapports sexuels non protégés
- transfusion sanguine (de sang contaminé), mais ce risque est contrôlé en France par un dépistage systématique des donneurs de sang.
- piqûre avec des seringues contaminées, chez les toxicomanes ou le personnel médical (risque contrôlé par l’utilisation de matériel à usage unique)
- tatouages, piercing, scarification, coupures involontaires (lors de rasages chez le barbier par exemple) faits avec des instruments contaminés
- griffures entre enfants porteurs, petites coupures ou piqûres faites par des rasoirs, ciseaux à ongles, brosses à dents contaminés et partagés …
- de mère à enfant pendant l'accouchement ou par allaitement si le lait maternel contient beaucoup de virus (particulièrement en Afrique et Asie).
En France, ce sont les transmissions par voie sexuelle et par voie parentérale (injections avec du matériel contaminé) qui sont majoritaires. Dans 30 % des cas, le mode de contamination reste inconnu. »
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/hepatites/hepatite-B.asp
Il existe donc un risque de contamination en cas de griffure si la personne n’est pas vaccinée.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) explique (Aide-mémoire n°204, juillet 2014) que la chronicité de l’hépatite B dépend effectivement de l’âge : 
"Quelles sont les personnes les plus exposées au risque d’hépatite chronique?
La probabilité qu’une infection par le virus de l’hépatite B devienne chronique dépend de l’âge auquel est contractée cette infection. Ce sont les enfants de moins de 6 ans infectés par le VHB qui ont la plus forte probabilité de devenir porteurs chroniques :
- 80 à 90% des nourrissons infectés au cours de la première année de vie seront atteints d’une infection chronique ;
- 30 à 50% des enfants infectés entre un et quatre ans seront atteints d’une infection chronique.
Chez les adultes :
- < 5% des adultes par ailleurs en bonne santé infectés par le virus de l’hépatite B seront atteints d’une infection chronique :
- 15 à 25% des adultes ayant contracté une infection chronique pendant l’enfance meurent d’un cancer ou d’une cirrhose du foie liés à l’hépatite B."
http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs204/fr/
Il n’y a pas d’information concernant les adolescents. On peut donc penser que cette population est moins exposée à la chronicité que les enfants de moins de 6 ans.

 Vous précisez par ailleurs avoir lu sur internet que « 95% des adultes guérissent de l'hépatite b. Ces propos sont à nuancer comme cela est précisé sur le site de l’association Sida Info Service dédié à l’hépatite :
« L’hépatite B guérit rarement mais les traitements permettent de stopper l’évolution de la maladie dans plus de 50 % des cas en bloquant la multiplication virale et en transformant l’hépatite active en hépatite inactive. »
http://www.hepatites-info-service.org/?Traiter-les-hepatites-virales

Pour plus d’informations, contactez Hépatites Info Service au 0 800 845 800 (vaccin, test de dépistage ou toute autre question) :
http://www.hepatites-info-service.org/

Nous espérons que ces informations vous seront utiles et nous restons, bien entendu, à votre disposition pour toute recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

 NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions