décembre

Scorbut

Question

Bonjour, je suis sur mon TPE (classe de 1ère) et je travaille sur le Scorbut. Je voudrais savoir si le scorbut pourrait être une maladie du XXIème siècle ? Et quel est le lien qui est établi entre la carence de vitamine C et le déchaussement des dents (qui est un des symptômes de la maladie)? S'il vous plait.

Réponse

Bonjour, 

Vous devez réaliser un TPE sur le scorbut et vous souhaiteriez trouver des documents pour appuyer votre problématique.

Concernant le scorbut et ses caractéristiques épidémiologiques, nous vous proposons la lecture du chapitre 19 : La carence en vitamine C et le scorbut, d’un dossier intitulé La nutrition dans les pays en développement dans les Archives de documents de la FAO (Food and Agriculture Organization) :
« CAUSES ET ÉPIDÉMIOLOGIE
Les enquêtes nutritionnelles effectuées dans de nombreux pays d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine montrent qu'une grande partie de la population consomme beaucoup moins de vitamine C que ce qui est considéré comme nécessaire ou souhaitable. Cependant, le scorbut, forme classique et grave de la carence majeure en vitamine C, est devenu très rare. Aucun pays ne le considère comme un problème de santé publique majeur, mais on voit quelques flambées dans les camps de réfugiés, lors de famines et parfois dans des prisons. […]
La vitamine C ou acide ascorbique est un nutriment essentiel nécessaire à la formation et à l'entretien du matériel intercellulaire (voir chapitre 11). Elle agit comme un ciment qui assure la cohésion des cellules et des tissus. Dans le scorbut, les parois des capillaires se fragilisent et les hémorragies sont fréquentes. En cas de déficit modéré, les plaies cicatrisent mal.
Comme nous l'avons vu au chapitre 13, la vitamine C favorise l'absorption du fer et contribue à prévenir l'anémie par carence en fer.
Certains contraceptifs oraux diminuent le taux plasmatique de vitamine C. »
http://www.fao.org/docrep/004/W0073F/w0073f20.htm

En complément, un article de Passeport santé (site canadien qui offre au grand public de l’information pratique, fiable, objective et indépendante sur la prévention de la maladie et l’acquisition de saines habitudes de vie) daté de février 2003, indique que malgré sa quasi-disparition, le scorbut peut réapparaître de nos jours dans un pays développé :
« Une petite étude faite auprès d'adolescents américains a démontré que certains d'entre eux, dont l'alimentation ne comportait ni fruits ni légumes, avaient contracté le scorbut. Cette vieille maladie de marins, courante du XVe au XVIIIe siècle, est associée à une carence en vitamine C. Ses symptômes se caractérisent par de l'anémie, des gencives saignantes, la perte des dents et la dégénérescence des muscles.
Les jeunes hommes qui participaient à l'étude ont affirmé ne manger ni fruits ni légumes; leur alimentation, riche en calories, n'étant composée que de fromage, de craquelins, de biscuits, de chocolat, d'eau et de boissons gazeuses
. Leur bilan sanguin n'accusait aucune carence en vitamines ni en minéraux, exception faite de la vitamine C.
Selon l'auteure de l'étude, Barbara Hermereck du Lawrence Memorial Hospital du Kansas1, ce cas démontre que même des gens qui ont l'air en bonne santé peuvent avoir une carence en vitamine C menant au scorbut. Manger suffisamment ne signifie pas que l'on prenne assez de vitamine C, selon elle. Des études précédentes ont d'ailleurs démontré que plusieurs Américains avaient un faible taux de vitamine C dans le sang. Cependant, leur carence n'était pas assez marquée pour qu'ils souffrent du scorbut.
Pourtant, selon Mme Hermereck, il est très facile de corriger la situation. Il suffit de boire de 125 à 250 ml de jus d'orange par jour ou encore de manger des fruits et des légumes qui en contiennent. Il est aussi très important de prendre des suppléments de vitamine C tous les jours, ajoute-t-elle.
Les symptômes du scorbut apparaissent généralement après une période d'un à trois mois de faible apport quotidien en vitamine C, soit moins de 5 mg par jour. L'apport recommandé varie de 75 à 90 mg quotidiennement. »
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Nouvelles/Fiche.aspx?doc=2003020501

Au sujet de la relation entre manque de vitamine C et déchaussement des dents, voici deux articles qui pourront vous éclairer :
- Passeport santé : extrait de la fiche Vitamine C :
« La vitamine C participe à des centaines de processus dans l’organisme. Une de ces principales fonctions est d'aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle contribue aussi au maintien de la fonction immunitaire, elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et augmente l'absorption du fer contenu dans les végétaux. »
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=vitamine_c_ps

- Le Figaro santé magazine : article Vitamine C, à quoi ça sert ? :
« En étant impliquée dans la synthèse du collagène, la vitamine C a un rôle dans le maintien de la structure des tissus. Elle participe à la synthèse des catécholamines et de certaines hormones neuro-endocrines. Elle facilite la transformation du cholestérol et aide à la détoxification hépatique. Elle favorise l’absorption du fer dans l’intestin. Elle inhibe la synthèse des nitrosamines, substances cancérigènes. »
http://sante.lefigaro.fr/mieux-etre/nutrition-nutriments/vitamine-c/quoi-ca-sert

Nous espérons que ces informations vous seront utiles. N’hésitez pas à les compléter en venant consulter les documents présents à la Bibliothèque des sciences et de l’industrie (BSI). Vous pouvez commencer votre recherche dans son catalogue :
http://med.cite-sciences.fr/F/?func=find-b-0

Voici les informations pratiques pour venir à la BSI :
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/bibliotheque/infos-pratiques/

Nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions