décembre

Injection anti D

Question

Bonjour, voilà, j'ai fait une fausse couche spontanée en janvier 2014 (4 semaines), je suis A- et mon conjoint O+. Suite à ça, en avril 2014, j'ai subi une hystéroscopie avec ablation d'un polype utérin bénin . Seulement après ma fausse couche, je n'ai eu aucune injection d'anti D ?? est-ce normal ? Quelle est donc la conduite à tenir si je tombe à nouveau enceinte pour ne pas prendre le risque de le perdre à nouveau. Par avance merci de l'attention que vous porterez à la question.

Réponse

Bonjour,

A la suite d’une fausse couche, vous n’avez pas reçu d’injection de sérum anti D alors que vous êtes du groupe sanguin A- et votre compagnon O+. Vous vous posez la question de la conduite à tenir devant une nouvelle grossesse.

Nous vous proposons un document très pédagogique « L'incompatibilité rhésus entre père et mère » proposé sur le site du Groupe d'Etude en Néonatalogie Languedoc-Roussillon. Voici le sommaire :
Qu’est-ce que le rhésus ?
Quel est le mécanisme de l'immunisation fœto-maternelle ?
Quelle est la prévention ?
Que faut-il donc faire, en résumé ?
Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?

Nous avons notamment relevé cet extrait (dernier paragraphe) :
« Que faire si la recherche d'agglutinines irrégulières est positive ?
Une femme de rhésus négatif peut être porteuse d'agglutinines irrégulières (elle a pu s'immuniser lors d'une fausse couche ou d'une IVG après laquelle l'injection de sérum anti D
n'a pas été faite). Pas de panique. La grossesse devra être surveillée, et un traitement entrepris pour réduire le risque de destruction des globules du foetus. L'efficacité de ce traitement est conditionnée par la précocité du diagnostic: c'est dès le début de la grossesse que les agglutinines irrégulières doivent être repérées. »

Le cas envisagé ci-dessus est celui d’une femme de Rhésus négatif porteuse d’agglutinines irrégulières à la suite d’une fausse couche ou d’une IVG car l’embryon était de Rhésus positif et il y a eu passage de globules de l’enfant dans la circulation sanguine de la mère. Mais il est également possible que la femme ne se soit pas immunisé si l’embryon était de rhésus négatif. Dans ce dernier cas, il n’y a pas de crainte pour la grossesse suivante, c’est ce qu’il est précisé sur cette même page web (cf contenu de la colonne de droite) :
« En région PACA, on compte en moyenne 4 000 grossesses rhésus négatif par an. 40% d'entre elles ne posent pas de problème puisque le fœtus est lui aussi de rhésus négatif. ».
http://www.perinat-france.org/portail-grand-public/grossesse/grossesse/grossesse-sous-surveillance/l-incompatibilite-rhesus-entre-pere-et-mere-62-723.html

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à mieux comprendre l’incompatibilité Rhésus et faciliteront les échanges que vous pourrez avoir avec votre médecin.

Nous vous souhaitons une bonne année 2015 !

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions