avril

Tube à néon

Question

Quels sont les effets négatifs sur la santé du tube à néon?

Réponse

Bonjour,

Vous voulez connaître les effets négatifs sur la santé du tube au néon.

Nous attirons tout d’abord votre attention sur la différence existant entre le tube au  néon et le tube fluorescent.

Afin de bien faire la différence nous vous proposons deux extraits du site Futura science (site d’information scientifique soutenu par des scientifiques de renom):

- le tube au néon :
« Le tube au néon est un type d'éclairage en tube qui a recours au gaz néon pour pouvoir être éclairé. »
http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/dico/d/chimie-tube-neon-11156/

- le tube fluorescent
« Majoritairement utilisés pour les éclairages industriels, pour les enseignes de magasins, dans les grandes surfaces ou dans les bureaux, les tubes fluorescents permettent d'envoyer une lumière blanche ou colorée. Le tube fluorescent se compose d'un mélange d'argon et de vapeur de mercure à basse pression. Il est à différencier du tube au néon, qui lui ne permet d'obtenir que la couleur rouge. »
http://www.futura-sciences.com/magazines/maison/infos/dico/d/maison-tube-fluorescent-10959/

Vous vous interrogez sur les effets sur la santé du néon, et ceci dans le cas où le tube se romprait. Nous vous proposons de consulter le site de Lenntech, créé par des membres de l"université technique de Delft aux Pays Bas :
« Itinéraires d'exposition : La substance peut être absorbée dans le corps par inhalation.
Risque d'inhalation:
ce liquide s'évapore très rapidement entraînant la sursaturation d'air avec le risque sérieux de suffocation quand on se trouve dans des secteurs confinés.
Effets d'exposition:
Inhalation: Agent asphyxiant simple. Peau:Si contact avec le liquide: gelure. Yeux: Si contact avec le liquide: gelure.
Inhalation:
Ce gaz est inerte et est classifié comme agent asphyxiant simple. Inhalé dans des concentrations excessives, on observe les conséquences suivantes: vertige, nausée, vomissant, perte de conscience, et mort. La mort peut résulter des erreurs dans le jugement, confusion, ou la perte de conscience des individus qui veulent sauver. À de basses concentrations d'oxygène, la perte de connaissance et la mort peuvent se produire en quelques secondes sans avertissement.
L'effet des gaz simples d'agent asphyxiant est proportionnel au degré dans lequel ils diminuent la quantité (pression partielle) de l'oxygène de l'air qui est respiré. L'oxygène peut être diminué à 75% de son pourcentage normal dans l'air avant que les symptômes appréciables se développent. Ceci exige alternativement la présence d'un agent asphyxiant simple dans une concentration de 33% dans le mélange d'air et de gaz. Quand l'agent asphyxiant simple atteint une concentration de 50%, les symptômes marqués peuvent être produits. Une concentration de 75% est mortelle en quelques minutes.
Symptômes:
Les premiers symptômes produits par un agent asphyxiant simple sont de rapides respirations et un manque d'air. La vigilance mentale est diminuée et la coordination musculaire est altérée. Le jugement postérieur devient défectueux et toutes les sensations sont diminuées. L'instabilité émotive résulte souvent et la fatigue se produit rapidement. Pendant que l'asphyxie progresse, il peut y avoir nausée et vomissement, prostration et perte de conscience, et finalement convulsions, coma profond et mort. »
http://www.lenntech.fr/data-perio/ne.htm

En ce qui concerne la rupture d’un tube fluorescent qui contient un mélange d’argon et de vapeurs de mercure à basse pression, voici ce qu’indique :
- au sujet des vapeurs de mercure, le site de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) dans un document intitulé Le mercure,  Prévention de l'hydrargyrisme [intoxication par le mercure ou ses composés] :
«Par contre l’inhalation de vapeurs de mercure (après chauffage par exemple) provoque une intoxication grave associant fatigue, fièvre et surtout une atteinte pulmonaire hémorragique et une encéphalopathie souvent mortelle. »(page 15).
http://www.inrs.fr/accueil/produits/mediatheque/doc/publications.html?refINRS=ED%20546

 - au sujet de l’argon, le site de l’Académie de Toulouse :
« c. Toxicité
Ce gaz est inerte et classé comme agent asphyxiant simple. L'inhalation de concentrations excessives peut avoir comme conséquence des vertiges, nausées, vomissements, perte de conscience, et la mort. La mort peut résulter des erreurs dans le jugement, confusion, ou la perte de conscience des individus. À de basses concentrations d'oxygène, la perte de conscience et la mort peuvent se produire en quelques secondes sans avertissement. »
http://pedagogie.ac-toulouse.fr/col-lalande-toulouse/spip/IMG/pdf/argon.pdf

Toutes ces informations sont certainement à modérer car la quantité dans un tube est très minime. En tant que service de documentation sur la santé nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de vous adresser à un revendeur qui pourra peut-être vous apporter plus de précision.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

 L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé
NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

 

 

 

Retour à la liste des questions