mai

Oncologues alternatifs

Question

Bonjour, ma mère est traitée depuis 1 an pour un cancer du sein metastasé mais est peu satisfaite par les chimiothérapies qu'on lui propose. Pouvez-vous m'indiquer s'il existe des réseaux d'oncologues alternatifs ?

Réponse

Bonjour,

Votre mère est atteinte d’un cancer du sein métastasé et supporte assez mal la chimiothérapie. Elle souhaiterait se tourner vers un oncologue alternatif.

Nous supposons que vous entendez par ce terme « d’oncologue alternatif », un médecin qui préconise en plus des traitements conventionnels, des thérapeutiques complémentaires.

Le site de l’Association de Recherche sur les CAncers notamment Gynécologiques (ARCAGY)( réalisation entièrement bénévole universitaire sur une initiative du Professeur Eric Pujade-Lauraine, responsable du département d’oncologie médicale de l’Hôpital de l’Hôtel Dieu à Paris) propose une définition des médecines complémentaires ou alternatives :
« Qu'entend-t-on par ce terme?
Les médecines complémentaires ou alternatives
Ces médecines ont été définies de plusieurs façons.
-    Le NCCAM (National Center for Complementary and Alternative Medicine ) les définit comme "étant un groupe de systèmes médicaux de santé, de pratiques et de produits divers qui ne sont pas considérés comme faisant partie de la médecine conventionnelle"
-   Une autre façon de définir ces médecines est toute technique qui n'est ni enseignée couramment dans les facultés de médecine, ni disponibles dans les hôpitaux
-   Le Conseil de l'Ordre des Médecins les définit comme des pratiques médicales « non éprouvées ». Cela signifie que les arguments scientifiques avancés pour ce type de médecine n'ont pas fait leurs preuves, selon les critères scientifiques exigés pour tout traitement.
Les techniques employées sont multiples. Certaines agissent en complément des traitements usuels, d'autres, cherchent à les remplacer et sont considérées comme potentiellement dangereuses.
La plupart de ces techniques ne sont pas spécifiques au traitement du cancer et sont utilisées dans diverses pathologies :
    Les médecines dites corporelles ou de soutien psychologique non classiques
    L’homéopathie
    L'acupuncture
D'autres méthodes visent à guérir le cancer ou sont proposées comme traitement adjuvant mais il n'existe aucune preuve tangible de leur efficacité et du non-danger pour les patients. »
http://www.arcagy.org/infocancer/en-savoir-plus/medecines-alternatives/qu-entendton-par-ce-terme.html

Sur le site de La maison du cancer, site édité par une association d'intérêt général régie par la loi 1901, on peut noter la complémentarité de ces thérapeutiques et la nécessité d’un lien entre les deux :
« Oser parler à son oncologue des médecines complémentaires.
 Près d'un malade sur deux se tourne vers les médecines complémentaires tout en étant soigné de manière conventionnelle pour un cancer(1). Mais la plupart de ces patients n'en informe pas leurs oncologues. Un déficit de communication qui, s’il semble avoir ses raisons, peut nuire dans certains cas à l'efficacité des traitements.[…] »
http://www.la-maison-du-cancer.com/magazine/la-salle-de-soins/soins-compl-mentaires/cancer-oser-parler-son-oncologue-des-m-decines-compl-menta

Une autre solution thérapeutique émerge actuellement, il s’agit des thérapies ciblées. Le site de l’Institut national du cancer (Inca) explique le fonctionnement de ces nouveaux traitements :
- « L'accès aux thérapies ciblées
La mise en évidence d'altérations moléculaires dans les cellules cancéreuses a permis, en décrivant mieux la maladie, d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, puis de développer des thérapies ciblées contre celles-ci. On parle alors de médecine personnalisée et de thérapie ciblée. Ces thérapies ciblées constituent ainsi des traitements « sur mesure » adaptés aux caractéristiques moléculaires de la tumeur des patients. De ce fait, la caractérisation moléculaire de la tumeur devient un critère déterminant dans le choix de la stratégie thérapeutique. »
http://www.e-cancer.fr/soins/les-traitements/lacces-aux-therapies-ciblees
-  « Les thérapies ciblées
Qu'est-ce que c'est ?
On appelle traitements ou thérapies ciblés des médicaments qui bloquent des mécanismes spécifiques des cellules cancéreuses. […] »
http://www.e-cancer.fr/cancerinfo/les-cancers/cancer-du-sein/therapies-ciblees

Dans votre région le Centre Léon Bérard (Lyon Rhône-Alpes) propose des thérapies ciblées à ses patients :
« Traitements innovants au Centre Léon Bérard
Le Département de cancérologie médicale du CLB utilise les thérapies ciblées.
A la différence des chimiothérapies qui agissent contre la multiplication des cellules, ces nouveaux traitements agissent contre des cibles moléculaires précises (récepteurs, gènes ou protéines). Le CLB est un des rares sites hospitaliers français à disposer sur un seul et même site d’une plateforme de biologie moléculaire qui permet le diagnostic moléculaire et des oncologues médicaux spécialisés qui prescrivent ces thérapies.
La biologie moléculaire permet en effet d’identifier les marqueurs tumoraux ou cibles moléculaires qui vont permettre de prescrire les thérapies ciblées. […] »
http://www.centreleonberard.fr/374-Traitements.clb.aspx?language=fr-FR

Enfin nous vous proposons d’écouter une conférence co-organisée par Universcience et l’Inserm, intitulée : Lutter contre le cancer : quels nouveaux espoirs ? avec les interventions de : 
- Marc Grégoire, directeur de recherche à l’Inserm UMR892 (centre de cancérologie Nantes - Angers), président de la Ligue contre le cancer 44 – Tours
- Christophe Le Tourneau, médecin oncologue à l’Institut Curie, chef des essais de phase I'unité Inserm 900, "Cancer et génome : bioinformatique, biostatistiques et épidémiologie d’un système complexe" – Paris
- Marie-Christine Béranger, membre du comité des patients relecteurs des études cliniques à la Ligue contre le cancer – Paris
- Gilles Paintaud, directeur de l'UMR 7292 CNRS "Génétique, Immunothérapie, Chimie et Cancer" (GICC), médecin, professeur de pharmacologie à la faculté de médecine de Tours – Tours
Vous y trouverez notamment des explications très claires sur les thérapies ciblées ainsi que sur leurs avantages.
http://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/au-programme/conferences-sante-en-questions/

Nous n’avons pas trouvé de véritable réseau « d’oncologues alternatifs » dans votre région cependant il semble que des médecins parisiens s’intéressent à cet aspect thérapeutique comme l’indique cet article intitulé L’intérêt des médecines alternatives dans l’accompagnement du patient atteint d’un cancer  (infos France) et concernant un colloque sur l'intérêt des médecines alternatives dans le traitement des patients atteints d'un cancer (Hôpital Tenon, octobre 2012). Vous y trouverez les noms de praticiens parisiens que vous pourrez peut-être contacter pour obtenir des coordonnées de médecins dans votre région.
http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=medecines-alternatives-complementaires-cancer

Pour vous aider dans cette recherche, vous pouvez utiliser le portail de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui comprend un annuaire des médecins : http://www.aphp.fr/

Nous espérons que ces éléments d’information permettront à votre mère de trouver un service médical pratiquant une médecine plus personnalisée et donc plus satisfaisante pour elle. Nous espérons également que son état de santé s’en trouvera amélioré.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour tout complément d’information.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé
NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions