janvier

Absence infection urinaire : quelles maladies peut-on écarter ?

Question

Bonjour, On m'a fait faire un ECBU qui m'indique : absence d'infections urinaires, absence de cylindres, absence de cristaux. Ma question : l'absence d'infection urinaire dans le résultat de mes analyses implique t-elle qu'on peut écarter certaines maladies, en particulier des IST ? Merci de votre attention et de votre retour. Bien cordialement.

Réponse

Bonjour,

En l’absence d’infection urinaire, vous vous demandez quelles maladies peuvent être écartées avec vos résultats d’ECBU.

Un ECBU permet avant tout de diagnostiquer une infection urinaire, il peut révéler d’autres pathologies dont vous pouvez prendre connaissance dans un tableau du Collège universitaire des enseignants en néphrologie. Vous évoquiez notamment la détection des IST, vous noterez que les infections à Chlamydia figurent dans le tableau diagnostic :
« Diagnostic de l’infection urinaire par l’examen cytobactériologique des urines (ECBU) […]
En dehors du cas particulier de la cystite aiguë simple, l’ECBU doit être prescrit devant toute suspicion clinique d’infection urinaire.
• La leucocyturie : la leucocyturie est pratiquement toujours présente en cas d’infection urinaire.
Les causes de leucocyturie sans germe sont résumées dans le tableau 4 :
         Avec infection                                                                    Sans infection
- Germes particuliers (tuberculose,                        - Contamination urinaire par des
 Chlamydia, Mycoplasme…)                                             leucocytes vaginaux
- Prostatite aiguë                                             - Néphropathies interstitielles chroniques
- Infections décapitées par une                                      - Tumeurs urothéliales
antibiothérapie préalable
                                                                              -  Néo-vessies iléales ou coliques

Lorsque l’on suspecte une tuberculose, la recherche de bacilles de Koch doit être précisée sur l’ordonnance ; car elle nécessite la mise en œuvre de techniques de culture particulières. »
http://www.cuen.fr/umvf/spip.php?rubrique179

Vous évoquez des IST, voici ce qu’indique le site géré par l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (INPES) sur le dépistage :
« Comment se déroule le dépistage ?
Selon les IST, différents types d’examens peuvent permettre le diagnostic :
- Examen clinique des organes génitaux
- Prélèvement local ou cultures
- Prise de sang

Il faut garder à l'esprit que la plupart des IST se soignent facilement. »
http://www.info-ist.fr/depistages/index.html

En tant que service de documentation nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons de revoir le médecin qui a prescrit ces analyses.

Nous espérons que ces informations répondront à vos attentes et nous nous tenons à votre disposition pour toute nouvelle recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions