janvier

Grossesse et ondes wifi

Question

Bonjour, j'ai 36 ans, je suis enceinte de mon premier enfant et je travaille en bibliothèque où tout est en wifi. Nous avons à peu près 120 lecteurs en salle de lecture qui sont connectés en permanence sur leur ordinateur portable, leur téléphone portable et leur tablette et les ondes sont donc concentrées. Je dois effectuer 4 à 6 heures de service public en salle de lecture. A la maison, nous avons tout passé en filaire ! Je m'inquiète donc des effets des ondes wifi concentrées en salle de lecture sur mon fœtus ! j'ai trouvé cette indication sur un site internet : "Pour les femmes enceintes travaillant dans des environnements professionnels où les ondes sont omniprésentes : il existe une recommandation qui conseille de limiter cette exposition : recommandation du Conseil n° 1999/519/CE du 12/07/99 relative à la limitation de l'exposition du public aux champs électromagnétiques (de 0 Hz à 300 GHz) ; parlez-en avec votre médecin du travail." j'ai déjà demandé à prendre rendez vous avec la médecine du travail. Je souhaiterais savoir si vous avez des articles ou des informations concernant les ondes wifi et la grossesse. Merci beaucoup pour votre réponse !

Réponse

Bonjour,

Vous travaillez dans une bibliothèque équipée du wifi et, enceinte, vous vous inquiétez pour la santé de votre futur bébé.

Sur le plan réglementaire, vous citez une recommandation indiquant de limiter l’exposition aux champs électromagnétiques. En voici le décret :
« Décret n°2002-775 du 3 mai 2002 pris en application du 12° de l'article L. 32 du code des postes et télécommunications et relatif aux valeurs limites d'exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques »
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000226401&fastPos=1&fastReqId=1570276383&categorieLien=cid&oldAction=rechTexte

Un document de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Les réseaux sans fil de proximité (Champs électromagnétiques, ED4207, juillet 2012) confirme la nécessité de respecter cette recommandation :
« […]  En ce qui concerne les personnes à risque particulier (femmes enceintes, porteurs d’implant…) ou souffrant d’intolérance environnementale idiopathique (personnes dites électrosensibles), il est recommandé de respecter les valeurs données dans la recommandation pour le public 1999/99/CE traduite par le décret 2002-775 du 3 mai 2002 pour les émetteurs radioélectriques et de télécommunication. » (voir page 2 du document)
http://www.inrs.fr/accueil/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-4207/ed4207.pdf

Sur le plan technique voici les explications de La Fondation Santé et Radiofréquences (qui a pour mission d'encourager les efforts de recherche concernant les effets sur les personnes des ondes électromagnétiques radiofréquences et de diffuser les connaissances sur ce sujet à destination du public, des pouvoirs publics, des médecins, des professionnels) :
« Le Wi-Fi est une technologie de radiocommunication conçue pour réaliser des réseaux locaux sans fil ou WLAN (Wireless Local Aera Network) à hauts débits.
Dans la pratique, le Wi-Fi est utilisé :
- à domicile pour raccorder les différents terminaux du foyer (TV, ordinateurs, …) entre eux ou à Internet,
- pour déployer des réseaux informatiques sans fils dans les entreprises,
- pour créer des points d’accès à Internet dans les lieux publics (aéroports, gare, salle de réunion, …).
La majorité des systèmes Wi-Fi installés actuellement en France sont d’une puissance maximale de 100 mW. Une étude récemment publiée par l’ARCEP montre que l’exposition induite par ces systèmes est environ 10 fois inférieure à la limite définie par la loi (en termes de DAS [Débit d’Absorption Spécifique]).
De nouveaux systèmes apparaissent avec une puissance maximale de 1W similaire à celle des téléphones portables
Les études menées jusqu’à aujourd’hui n’ont permis d’identifier aucun impact des radiofréquences sur la santé en deçà de ces limites.
Pour minimiser l’exposition aux radiofréquences émise par ces systèmes, il suffit de les éloigner des lieux où une personne se tient pendant de longue période. Quelques dizaines de centimètres suffisent à diminuer nettement le niveau d’exposition. »
http://web.archive.org/web/20100921012503/http://www.sante-radiofrequences.org/index.php?id=148#455

L’impact du wifi sur la santé faisant débat, nous vous proposons  5 documents émanant soit d’organismes officiels soit de centres indépendants :

1) Portail radiofréquences-santé-environnement (portail réalisé par le Ministère des Affaires sociales et de la santé, le Ministère du Redressement productif et par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie) :
- Effets biologiques et épidémiologie (20/07/11)« Effets biologiques
Etudier des effets biologiques, c’est par exemple étudier des effets sur le système nerveux, sur le développement et la reproduction, sur le système cardiovasculaire, sur le système oculaire ou étudier le développement de cancers, etc. Observer un effet biologique sur la cellule et l’ADN, n’a pas obligatoirement comme conséquence un effet néfaste sur la santé. En effet, le corps humain, qui est soumis en permanence à de multiples stimuli, dispose de mécanismes biologiques d’adaptation. C’est le cas, par exemple, lorsque l’on pratique une activité sportive qui fait monter la température de l’organisme. Celle-ci n’entraîne un risque pour la santé que si les limites d’adaptation de notre organisme sont dépassées, par exemple en cas de "coup de chaleur".
Dans le cas des radiofréquences, les effets biologiques observés sont des effets thermiques, c’est à dire une augmentation de la température des tissus. C’est pour prévenir ces effets que des valeurs limites d’exposition ont été élaborées.
Lorsque l’on se situe à des niveaux d’exposition aux radiofréquences inférieurs aux valeurs limites d’exposition, les expertises scientifiques les plus récentes concluent que l’analyse des données scientifiques disponibles ne montrent pas d’effets sanitaires à court terme ni à long terme (comme le risque de cancer, par exemple).[…] »
http://www.radiofrequences.gouv.fr/spip.php?article4

2 ) Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
- Exposition des travailleurs aux risques dus aux champs électromagnétiques
Guide d'évaluation des risques
Voir page 26 du document : partie sur les femmes enceintes
http://www.inrs.fr/accueil/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-6136/ed6136.pdf

3) Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES),
- Radiofréquences et santé : Rapport d’expertise collective : « Agents Physiques, nouvelles technologies et grands aménagements »,Groupe de travail « Radiofréquences et santé »
(Septembre 2013) Voir entre autres le chapitre 8.2.4 : Les effets tératogènes et sur le développement in utero : Il est important de savoir si l’exposition aux ondes électromagnétiques radiofréquences peut induire des altérations dans les organismes en développement, dans la mesure où ceux-ci sont généralement plus sensibles aux agents toxiques.
La période développementale dure jusqu’à ce que le sujet ait atteint l’âge adulte. Les effets peuvent se produire in utero et avoir une répercussion sur le devenir de la grossesse et / ou de l’enfant à naître (§ 8.2.4) (il s’agit alors d’effets tératogènes ou sur le développement fœtal), ou bien se produire après la naissance et retentir sur le fonctionnement d’organes non matures et / ou sur le comportement psychomoteur des enfants et / ou adolescents. Le développement du SNC est un processus particulièrement sensible aux expositions toxiques survenant in utero (et dans l’enfance) compte-tenu de sa durée de développement beaucoup plus longue que celle des autres systèmes.
L’évaluation de ses atteintes est complexe car elle doit faire appel à des tests neurologiques, psychométriques ou neurophysiologiques (voir § 7.2).
Rappel des conclusions du précédent rapport
Le rapport Afsset de 2009 ne mettait pas en évidence d’effet délétère des radiofréquences sur le développement fœtal, sur la base notamment de 4 études in vivo de bonne qualité méthodologique traitant cette question (Kuribayash i, Wang et al. 2005; Saran, Pazzaglia et al. 2007; Ogawa, Nabae et al. 2009; Sommer, Grote et al. 2009).
Analyse des publications depuis le précédent rapport Pour la période 2009-2012, deux études in vitro sur une lignée de trophoblastes humains en culture et 12 études in vivo relatives aux effets des radiofréquences sur le développement fœtal (exposition in utero ) ont fait l’objet d’une revue systématique.[…] »  (pages 245 et suivantes du document)
http://www.ars.limousin.sante.fr/fileadmin/LIMOUSIN/Documents_ARS_Limousin/Votre_sante/environnement/Environnement_exterieur/rapport_anses_champ_electromagnetique_rayonnement_non_nionisant.pdf

4) Centre de Recherche et d'Information Indépendant sur les Rayonnements ElectroMagnétiques (Criirem). (à la fois un centre de recherche et un centre de documentation)
- WiFi : éviter par précaution toute exposition directe, proche et continue
"En l’état actuel des connaissances" du (riirem, aucune étude d’impact sur les effets biologique et sanitaire du wifi n’a été produite.[…]
http://www.criirem.org/index.php?option=com_content&view=article&id=51:wifi-eviter-par-precaution-toute-exposition-directe-proche-et-continue&catid=68:wifi-wimax&Itemid=157

 5)  Robin des toits : Association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil
- Wi-FI / Bluetooth / DECT : pourquoi c'est dangereux ? - désactiver le Wi-fi et informer vos voisins par une affichette
http://www.robindestoits.org/Wi-FI-Bluetooth-DECT-pourquoi-c-est-dangereux-desactiver-le-Wi-fi-et-informer-vos-voisins-par-une-affichette_a1055.html

En tant que service de documentation nous ne pouvons prendre position et espérons que ces divers éléments d’information vous permettront de vous faire une idée plus précise et de prendre si nécessaire des mesures de protection.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions