février

Coeur

Question

Bonjour, J'ai 63 ans,Le 12 Mai 2003 j'ai eu un double pontage, par la suite plusieurs coronaires se sont suivies. Mon état de santé n'étant toujours pas terrible, en Avril 2010 j'ai subi une nouvelle intervention: (implantation d'un stent sur le territoire circonflexe complétée par un pontage aorto-coronaire sur l'interventriculaire antérieur dans les mois qui ont suivi). Je sais bien qu'il n'y a pas de guérison à envisager, mais j'ai un énorme souci avec mes yeux! Du matin au soir mes yeux coulent sans arrêt, j'ai vu des ophtalmos différents, je n'ai rien de bouché au niveau des larmes lacrymales. J'ai constaté personnellement qu'après avoir une pose de stents ou opération au niveau du coeur mes yeux ne coulent plus. Mon cardiologue, mon médecin traitant ne s’attardent pas sur mon problème qui est pour moi très difficile à vivre. C'est pourquoi je me retourne vers vous, peut être aurez vous une solution ce qui changerai ma vie. Je vous remercie d'avance. Cordialement.

Réponse

Bonjour,

Vous avez subi un double pontage en mai 2003 et avez à nouveau été opéré en avril 2010 pour implantation d’un stent et pontage aorto-coronarien. Depuis, vos yeux larmoient sans arrêt et c’est devenu un réel handicap pour vous. Vous avez constaté que ces écoulements diminuaient après vos opérations du cœur mais aucun spécialiste n’y prête attention.

A titre d’information générale, nous vous invitons à lire le dossier du site d’information médicale DocteurClic sur les larmoiements :
« - Les larmoiements de liquide clair sont souvent réactionnels à une inflammation des yeux. Elles peuvent siéger au niveau du globe oculaire lui-même, du blanc de l'oeil, ou de l'iris (la partie colorée). L'oeil est un organe très fragile. Il ne faut donc absolument pas attendre, et tout larmoiement qui perdure doit nécessiter la consultation d’un médecin.
- Toute atteinte de la paroi de l'oeil (la cornée), de la fine pellicule transparente qui le recouvre (la conjonctive), ou de l'intérieur de l'oeil peut entraîner des douleurs et des larmoiements, et surtout des risques pour la vision.
- Il peut arriver que le canal de résorption des larmes soit bouché : ce problème peut être congénital (imperforation du canal) qui entraîne des conjonctivites à répétition chez l’enfant. Mais il peut être secondaire à une inflammation des glandes lacrymales (les dacryocystites).
- Tant que l’écoulement est translucide comme de l’eau, c’est qu’il n’y a pas d’infection. Si l'écoulement devient blanc, c’est qu’il commence à s’infecter. Dès qu’il est jaune ou vert, c'est qu'il y a une infection, généralement de la sphère ORL".
http://www.docteurclic.com/symptome/larmoiements.aspx

Concernant les suites opératoires après un pontage, voici ce qu’indique le site de la Fondation Lucien Deryfus qui diffuse une fiche sur le pontage réalisée par la Fédération française de cardiologie :
« QUEL GENRE DE VIE POUVEZ-VOUS MENER APRES L'INTERVENTION  CHIRURGICALE ?
L
e pontage aorto-coronaire est réalisé pour vous rendre une vie la plus normale possible, pour supprimer les douleurs, (c'est-à-dire l'angine de poitrine), pour éviter des accidents plus sévères et éventuellement prolonger la durée de vie. Votre médecin et votre cardiologue sont à même de vous conseiller pour la reprise de votre activité professionnelle et la poursuite du traitement. Il convient cependant d'insister sur le fait que le pontage aorto-coronaire a contourné une lésion athéroscléreuse mais n'a pas supprimé la cause de la maladie : il importe donc d'éviter que celle-ci ne se reproduise ou ne s'accélère, en veillant très soigneusement à faire disparaître le plus complètement possible les facteurs de risque : cesser totalement et définitivement de fumer, contrôler la tension artérielle, contrôler le taux des graisses dans le sang (cholestérol, triglycérides), traiter éventuellement un diabète, revenir à un poids sensiblement normal. »
http://www.cardiodiac.net/pontage.htm

Malgré nos recherches, nous ne sommes pas parvenus à identifier de liens entre larmoiements et opérations du cœur.

En tant que service de documentation, nous ne pouvons aller plus loin dans notre réponse, seul un spécialiste, vous ayant examiné, sera à même de vous dire d’où viennent ces écoulements. Nous espérons néanmoins que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin et espérons qu’une solution soit rapidement trouvée pour vous soulager.

Nous restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions