février

Liquide amniotique méconial

Question

Bonjour, savez-vous à partir de quelle durée de grossesse, le liquide amniotique peut devenir teinté ? puis méconial ? est-ce lié au terme de la grossesse ou à d'autres causes ? Sait-on si c'est une "pathologie" fréquemment familiale ? Quels sont les moyens, pendant le suivi de la grossesse, pour détecter et observer une situation de liquide méconial ?

Réponse

Bonjour,

Vous souhaitez savoir à quel moment de la grossesse un changement de couleur du liquide amniotique est observable et quand il peut être qualifié de méconial. Vous souhaitez également connaître les causes de ces changements de couleur. Par ailleurs vous vous interrogez sur la fréquence de cette pathologie au sein d’une même famille et souhaitez savoir quels sont les moyens de suivi.

Tout d’abord, nous vous invitons à lire la définition donnée au liquide amniotique sur le site Embryology, site développé par les Universités de Fribourg, Lausanne et Berne (Suisse) à l'usage des étudiants et étudiantes en médecine :
« Physiologe du liquide amniotique
Le liquide amniotique est contenu dans la cavité du même nom. Il entoure l'embryon complètement à partir du 4e mois de grossesse. Il absorbe les chocs, prévient l'adhérence de l'embryon à l'amnios et permet les mouvements foetaux.
Il s'agit d'un liquide clair, aqueux, secrété par les cellules amniotiques et dérivé du sang maternel. Une partie importante du liquide provient aussi du foetus (par la peau, le cordon ombilical, les poumons et les reins). Les limites externes de la cavité amniotique sont l'amnios, le chorion et les caduques. Ces annexes placentaires sont les zones d'échanges entre le liquide amniotique et le compartiment materne
La composition du liquide amniotique est complexe. Il est essentiellement composé d'eau et d'électrolytes (99%), auxquels s'ajoutent le glucose, des lipides issus des poumons du foetus, des protéines aux activés bactéricides, des cellules épithéliales foetales desquamées (permettant l'étude précoce du caryotype après amniocentèse).
Le volume du liquide amniotique varie au cours de la grossesse (20 ml à la 7e semaine, 600 mL à la 25e semaine, 1000 ml à la 30-34e et 800ml à terme). A partir du 5e mois environ, le foetus déglutit son liquide amniotique, à raison d'environ 400ml / jour. A terme, il est renouvelé environ toutes les trois heures, reflétant les échanges importants entre la cavité amniotique et la circulation maternelle. »
http://www.embryology.ch/francais/fplacenta/amniotique01.html#pathoamniotique

Le liquide amniotique est donc, en condition physiologique normale, de couleur claire.

Concernant les changements de couleur du liquide amniotique, voici ce que nous dit le Docteur Aly Abbara sur son site :
« Le méconium :
[…]
En fonction de la quantité du méconium émise par le fœtus, le liquide amniotique, normalement incolore, vire vers le vert-brun pour devenir (en langage obstétrical) : citrin, teinté, très teinté, méconial (liquide amniotique méconial = LAM), et dans les cas extrêmes s'associant avec la diminution de la quantité du liquide amniotique, ce dernier, mélangé avec un volume important de méconium, prend un aspect particulier connu par les obstétriciens, sous l'appellation de " purée de pois " c'est-à-dire (brun - verdâtre épaissi = liquide amniotique méconial épais = LAM épais). »
http://www.aly-abbara.com/livre_gyn_obs/images/gif/annexes_foetales/placenta_meconial.html

Dans un article du site Les entretiens de Bichat « Des rencontres médicales et scientifiques uniques », on apprend concernant le liquide amniotique méconial que :
« Liquide amniotique méconial pendant le travail
INTRODUCTION
Le liquide amniotique méconial correspond au déversement du contenu de l’ampoule rectale fœtale dans la cavité amniotique avant la naissance
. Le méconium, la première selle du nouveau né, est normalement émis dans les vingt-quatre à quarante-huit premières heures de vie. Il s’agit d’un produit complexe composé à 90 % d’eau mais aussi de pigments biliaires, à l’origine de sa coloration noirâtre, de desquamations cellulaires et de protéines pro-inflammatoires qui peuvent générer d’importantes complications sur le plan respiratoire.
Nous nous proposons de répondre à trois questions :
- Que signifie la présence de liquide amniotique méconial ?
- Quelles en sont les conséquences et les éventuelles complications ?
- Peut-on prévenir ces complications ?
DIAGNOSTIC
Le diagnostic de liquide méconial est clinique : après rupture des membranes, le liquide apparait verdâtre et plus épais qu’à l’habitude. Sur une cohorte de plus de 8000 patientes, Greenwood rapporte 5,2 % de liquide amniotique méconial, mais presque une fois sur deux le diagnostic est porté après le  dégagement de la tête (1). Dans la moitié des cas, le diagnostic de liquide méconial n’est donc pas posé avant la naissance.
[…]
CONCLUSION
Le liquide amniotique méconial, observé dans environ 5 à 10 % des naissances, constitue un problème relativement fréquent. Les deux facteurs de risques majeurs en sont la maturité fœtale, qui oriente plus vers un tableau dit « physiologique », et la détresse fœtale, qui oriente vers un tableau pathologique. Le syndrome d’inhalation méconiale se retrouve dans 2 à 4 % des cas et la mortalité liée serait d’environ 0,5 %, soit 35 à 70 000 liquides avec présence de méconium, 1000 à 2000 tableaux de syndrome d’inhalation et 175 à 350 décès périnataux en France chaque année.
En cas de liquide amniotique méconial avec altération du RCF, la surveillance rapprochée par une analyse objective du RCF et du pH sanguin fœtal doit être mis en œuvre. L’amnio-infusion n’a pas montré de diminution de la morbidité et sa pratique n’est donc plus justifiée dans cette indication. »
http://www.lesentretiensdebichat.com/Media/publications/sagesfemmes_48_50.pdf

Concernant les facteurs associés à la survenue de liquide amniotique méconial, les antécédents familiaux ne semblent pas entrer en compte, comme on peut le voir dans le document rédigé par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français :
« ÉPIDÉMIOLOGIE DU LIQUIDE AMNIOTIQUE MÉCONIAL
Le symptôme « liquide amniotique méconial » pendant le travail est trouvé dans la littérature avec une fréquence variable. Dans une série de 175 000 naissances vivantes, Wiswell et Bent rapportent un taux de 12 % de liquides amniotiques méconiaux (56) alors que Blackwell, sur une série de 14 888 naissances, décrit la présence du symptôme dans 21,5 % des cas (4). Bernischke en étudiant les placentas de 13 000 naissances consécutives a montré que 18 % des placentas portaient des traces de méconium (3). Cette variation de fréquence peut être en rapport avec des différences entre les populations étudiées mais aussi en rapport avec des variations de définition. Les principaux facteurs associés à la survenue de liquide amniotique méconial pendant le travail sont le terme avancé, la détresse fœtale, l’ethnie et la parité. »
http://www.cngof.asso.fr/d_livres/2005_GO_031_pasquier.pdf

Enfin le site Vulgaris médical, voici les informations qui sont données quant au suivi médical à l’approche du terme :
« À l'approche du terme c'est-à-dire de l'accouchement il est nécessaire de vérifier l'état du liquide amniotique. L'amnioscope est une sorte de petit cône que l'on introduit à l'intérieur du col de l'utérus à travers le vagin. Il permet, à la sage-femme ou au gynécologue-obstétricien, observé l'aspect du liquide amniotique à travers les membranes. La couleur du liquide va permettre au praticien de se faire une idée de la souffrance, quand il y en a une, du futur bébé. En effet, quand le liquide amniotique commence à être trouble et à se colorer il s'agit d'un signal d'un début de souffrance du foetus. »
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/liquide-amniotique-petite-quantite

Nous espérons que ces éléments d’information répondent à vos attentes et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions