mars

Problème de sommeil

Question

La nuit, il se trouve que je me lève et fais des choses étranges et le lendemain, je me sens terriblement fatigué avec la sensation de n'avoir pas dormi et je retrouve l'appartement très souvent sens dessus dessous, que se passe-t-il dans ma tête? Suis-je en train de perdre la tête?

Réponse

Bonjour,

Vous avez eu deux traumatismes crâniens importants à quelques années d’écart et vous souffrez de problèmes de sommeil et de fatigue. Vous souhaitez en connaître les causes.

Voici les explications concernant les séquelles possibles après un traumatisme crânien :
-  de l’Association pour la Réinsertion des Traumatisés crâniens Atlantique :
« Quelles sont les principales séquelles du traumatisme crânien ?
Les séquelles d’un traumatisme crânien ne sont pas toujours visibles. Pour simplifier, on distingue 4 grands types de séquelles :
  - Les troubles moteurs :
Perturbent l’équilibre de la tête et du corps et/ou le contrôle des membres : hémiplégies, troubles de la coordination des mouvements ou de l’équilibre, atteintes de la commande des mouvements des yeux.
   - Les troubles neurologiques et cognitifs :
Altèrent la mémoire, le langage, l’attention et l’organisation dans l’espace, avec des difficultés à planifier ou concevoir des actions, des projets.
  - Les troubles comportementaux :
Perturbent l’humeur, le caractère, l’organisation cohérente des activités gestuelles et quotidiennes, la mémoire et l’orientation, le sens de l’initiative, avec parfois des manifestations brusques d’agressivité verbale, d’instabilité d’humeur et d’immaturité affective.
  - Les troubles psychiques :
Peuvent survenir à la suite d’un traumatisme crânien, même mineur, avec les symptômes suivants : angoisses, difficultés de concentration, fatigabilité, détérioration intellectuelle, troubles du sommeil et du contrôle émotionnel. »
http://arta.asso.fr/mieux-connaitre-le-traumastime-cranien-et-ses-consequences/

- de l’Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés crâniens et de Cérébro-lésés
« Mieux comprendre le Traumatisme Crânien et les Lésions Cérébrales
« Pour les traumatismes crâniens modérés à sévères, les séquelles peuvent être plus importantes:
    - Séquelles sensorielles: troubles visuels (vue double ou diplopie, atteinte d'un nerf optique ou du champ visuel), perte du goût, de l'odorat, du toucher.
   - Séquelles physiques: il peut exister à des degrés divers des troubles de la motricité (hémiplégie, voire tétraplégie dans les cas les plus sévères), de  la  coordination et de l'équilibre (syndrome cérébelleux), ou des troubles orthopédiques, dans les cas les plus sévères peuvent persister des troubles vésico-sphintériens ou de la déglutition (risque de fausse route). Des crises d'épilepsie peuvent survenir au décours, parfois relativement tardivement.
    - Déficit endocriniens, par lésion de l'hypophyse, pouvant majorer certains troubles, en particulier la fatigue ou les troubles sexuels.
    - Séquelles cognitives: elles constituent la principale difficulté à la reconnaissance d'un handicap, elles sont la source de ce que l'on appelle communément le "handicap invisible": il s'agit d'une combinaison de différents troubles associant une lenteur mentale, des troubles de l'attention, de la concentration, une difficulté à faire plusieurs choses à la fois, des troubles de la mémoire surtout antérograde, c'est à dire altérant les capacités d'apprentissage de nouvelles informations, et enfin des troubles des fonctions exécutives (difficultés de gestion de tâches nouvelles ou inhabituelles, de planification, d'organisation, d'inhibition, de raisonnement, de jugement).
    - Enfin il peut exister des modifications du caractère et du comportement sous forme soit d'une perte des initiatives et d'une apathie, soit au contraire d'une désinhibition, et de difficultés du contrôle du comportement pouvant mener à des actes socialement inadaptés (violence, agressivité, conduites addictives,....).
    - Il s'y associe souvent une anosognosie, c'est à dire que les personnes ne sont pas clairement conscientes de leurs troubles. Tous ces troubles ne sont jamais isolés et interagissent pour donner des séquelles invalidantes car ils touchent aux fonctions supérieures (fonctions cognitives). »
http://www.traumacranien.org/index.php?option=com_content&view=article&id=58&Itemid=77

En tant que service de documentation nous ne sommes pas en mesure d’aller plus loin dans notre réponse et vous conseillons d’interroger votre médecin traitant sur le lien entre votre problème de sommeil et vos traumatismes crâniens.

Nous restons bien entendu à votre disposition pour toute autre recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions