mars

Comment soigner une gangrène?

Question

Bonjour, j'ai vraiment besoin de votre aide. Ma grand-mère qui âgée de 78 ans et qui a eu un AVC en 2010 souffre d'une gangrène dans la jambe, elle a des douleurs insupportables, à l'hôpital le médecin chirurgien nous a dit qu'il faudrait amputer sa jambe mais après les analyses nécessaires il nous a dit que fort possible elle pourrait mourir sous l'anesthésie et l'opération ne réussira pas, elle est en train de mourir petit à petit, maintenant on sent une mauvaise odeur dans sa jambe, je voudrais que vous me dites comment la soigner à la maison, merci de me répondre le plus vite possible.

Réponse

Bonjour,

Votre grand-mère est atteinte de gangrène sur une jambe, elle est en état de souffrance  et le chirurgien vasculaire se demande si elle résistera à l’anesthésie nécessaire à l’opération.

Sur le site de l’encyclopédie médicale Larousse en ligne, voici, pour rappel une définition de la gangrène :
« La cause principale d'une gangrène est une interruption locale de la circulation sanguine. Deux types de gangrène existent : la gangrène sèche et la gangrène humide, laquelle se déclare lorsqu'une gangrène sèche ou une plaie se compliquent d'une surinfection (donnant lieu à des gangrènes infectieuses, dont la plus fréquente est la gangrène gazeuse).
http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/gangr%C3%A8ne/13250

En complément, nous vous invitons à lire sur le site du Centre de soins palliatifs CHU Besançon l’étude du cas de Monsieur K., personne âgée souffrant d’une gangrène  :
« […] L’abstention d’un tel traitement [amputation] parce qu’il est disproportionné suppose la mise en place de soins dits de confort. Dans cette situation, où la gangrène va très probablement entraîner le décès de cet homme, il s’agit notamment de traiter les douleurs insuffisamment prises en charge à ce jour ainsi que de réaliser des pansements dont l’objectif sera centré uniquement sur le confort. En cas de gangrène humide, le décès survient fréquemment en sept à dix jours dans un contexte de troubles de la conscience. »
http://www.chu-besancon.fr/geriatrie/etude_cas_monsieurk.pdf

Prise en charge de la douleur, d’une éventuelle infection (problème d’odeurs) et pansements semblent donc être les seules possibilités de soins lorsque l’amputation n’est plus possible. Nous vous conseillons, si cela est possible, d’effectuer un transfert vers un centre spécialisé en gériatrie ou de mettre en place la venue quotidienne d’une infirmière pour effectuer les pansements et des soins de confort.
Le médecin de votre grand-mère peut également vous apporter une aide précieuse. Vous pouvez par ailleurs demander conseil auprès d’un pharmacien.

Nous espérons que ces informations seront utiles pour une meilleure prise en charge de votre grand-mère et restons, bien entendu, à votre disposition pour toute recherche dans le domaine de la santé.

L’Equipe de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d'avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

Retour à la liste des questions